Monde: Les deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeLes deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer

17:05  11 septembre  2019
17:05  11 septembre  2019 Source:   msn.com

Mort de Robert Mugabe: pour le Zimbabwe, un héritage économique catastrophique

Mort de Robert Mugabe: pour le Zimbabwe, un héritage économique catastrophique L’ancien président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est mort ce vendredi à l’âge de 95 ans à Singapour où il était hospitalisé. Déchu en novembre 2017, il a dirigé le pays pendant 37 années. Un règne qui s'est soldé par un bilan économique catastrophique. Robert Mugabe a quitté le pouvoir il y a un peu moins de deux ans, laissant une économie zimbabwéenne en plein marasme. Pourtant, la première partie du régime Mugabe avait enregistré une croissance économique respectable. La dégringolade a commencé au début des années 90, une dizaine d’années après l’accession du Zimbabwe à l’indépendance et depuis, le pays peine à se relever.

La lente agonie du règne de Robert Mugabe continue. Six jours après la prise de contrôle de facto du Zimbabwe par l'armée, le Un papier qui ne signifie pas forcément la fin de la crise. « Mugabe fait des promesses puis revient dessus, assure une Un des pires dictateurs de ces trente dernières années .

« Dictatures, tyrannies sont des phénomènes transitoires : elles ont un commencement et une fin », aimait répéter Chenjerai Hove, l’un des plus grands écrivains zimbabwéens de ces dernières années . Mort en exil en Europe en 2015

Les deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer © Jekesai NJIKIZANA L'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe lors d'une conférence de presse le 29 juillet 2018 à Harare, quelques mois après son éviction du pouvoir

Jusqu'à son dernier souffle, il a refusé de faire le deuil du pouvoir. Poussé vers la sortie par l'armée il y a deux ans, l'ex-président et maître absolu du Zimbabwe Robert Mugabe est mort, selon le dernier carré de ses fidèles, en vieillard solitaire, amer et revanchard.

Les deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer © Zinyange Auntony Un vieux poster de campagne de l'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe, à Bulawayo le 6 septembre 2019 jour de sa mort

Même au crépuscule de sa vie, le "camarade Bob" se voyait volontiers fêter son centenaire dans les habits de chef de l'Etat.

Zimbabwe: le corps de Mugabe rapatrié en milieu de semaine prochaine

Zimbabwe: le corps de Mugabe rapatrié en milieu de semaine prochaine La dépouille de l'ancien président du Zimbabwe Robert Mugabe, décédé vendredi à Singapour à l'âge de 95 ans, devrait être ramenée dans son pays au milieu de la semaine prochaine, a indiqué dimanche à l'AFP un membre de sa famille. "Je ne peux pas vous donner de date sûre, tout ce que je sais c'est que des gens partent demain lundi (à Singapour) pour ramener le corps", a déclaré un des neveux du défunt, Leo Mugabe. "Donc, si présume qu'ils arrivent là-bas mardi et que le corps est déjà prêt à être transporté, on peut logiquement penser qu'ils seront de retour ici mercredi", a poursuivi M. Mugabe.

Samedi 18, des dizaines de milliers de manifestants envahissent les rues des deux principales villes du pays, Harare et Bulawayo, au sud-ouest du Zimbabwe Encadré d ’ une brochette de militaires en tenue, Robert Mugabe lit une longue déclaration dans laquelle il reconnaît le bien-fondé de certaines

Picture: El greco - view and plan of Toledo Étienne-Nicolas Méhul Work: Les Deux aveugles de Tolède, opéra comique in one act, first performance 18 January

Mais en novembre 2017, une poignée de généraux qu'il pensait à sa botte a décidé de mettre un point final à son règne sans partage de trente-sept ans sur le pays. Le vieil homme a bien résisté quelques jours, il a fini par capituler et présenter sa démission.

Pour les proches qui l'ont accompagné jusqu'à la mort, à l'âge de 95 ans, vendredi dans un hôpital de Singapour, Robert Mugabe n'a jamais accepté d'avoir été ainsi "trahi" par son armée, son parti et son peuple.

Les deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer © Anna ZIEMINSKI Robert Mugabe, alors président du Zimbabwe, le 2 septembre 2002 à Johannesburg

"Il refusait d'accepter que ceux en qui il avait le plus confiance, ceux qui dépendaient le plus de lui, aient pu se retourner comme ça contre lui", se souvient un de ses neveux, Leo Mugabe.

Zimbabwe: Robert Mugabe sera enterré le 15 septembre

Zimbabwe: Robert Mugabe sera enterré le 15 septembre L'ancien président zimbabwéen devrait être enterré dimanche 15 septembre prochain après une cérémonie officielle organisée la veille à Harare. Le corps de Robert Mugabe sera rapatrié mercredi de Singapour. L’ex-président zimbabwéen devrait être enterré dimanche 15 septembre. Depuis vendredi, le chef de l'État Emmerson Mnangagwa a décrété un deuil officiel et a décerné à son prédécesseur le statut de « héros national » qui lui offre une place

Dans ses dernières années au pouvoir, Robert Mugabe semblait brûler d ’ une inexplicable colère, même dans sa tendresse pour son pays. Il aurait aimé galoper ainsi, jusqu’à la fin . Les événements en ont décidé autrement, le poussant vers une retraite médicalisée, mardi 21 novembre, après une vie

Следующее. comment connaitre le mot de passe de facebook - Продолжительность: 6:54 H MOUTER 28 231 просмотр. VIDEO 44 : Localiser quelqu'un grâce à son Gsm sans internet/GPS - votre opérateur vous espionne !

"Je crois qu'il ne s'en est jamais remis, ça l'a rongé jusqu'à ce que Dieu lui accorde le repos", poursuit-il. "Quelqu'un qui se levait tous les matins à 4h00, faisait de l'exercice, allait travailler et devait garder l’œil sur tout un pays... Et soudain, tout ça s'arrête d'un seul coup. Vous imaginez bien que ça l'a affecté".

Les deux dernières années de Mugabe, ou la lente fin d'un desposte amer © Jekesai NJIKIZANA Mort deux ans après avoir été chassé du pouvoir, l'ex-président du Zimbabwe reste présent sur les murs de Harare, ici le jour de son décès, le 6 septembre 2019

Le neveu va plus loin. La chute politique de Robert Mugabe a précipité sa mort. "La vitesse à laquelle son état de santé s'est détérioré après le coup d'Etat est tout juste incroyable."

Collaborateur du défunt président juste après l'indépendance de la Rhodésie devenue Zimbabwe en 1980, Ibbo Mandaza pense, lui, que sa fin était en germe depuis longtemps.

- 'Ame brisée' -

"Mugabe était extrêmement vulnérable pendant ses dernières années au pouvoir (...) les dés étaient déjà jetés", juge l'ancien haut fonctionnaire reconverti aujourd'hui en analyste politique.

Le corps de Mugabe quitte Singapour pour le Zimbabwe

Le corps de Mugabe quitte Singapour pour le Zimbabwe Le corps de Robert Mugabe a quitté mercredi Singapour, où l'ex-président du Zimbabwe est décédé le 6 septembre à l'âge de 95 ans, à destination de son pays où il doit être inhumé après un hommage national, a annoncé son neveu Adam Molai. Robert Mugabe avait été hospitalisé début septembre à Singapour où, selon sa famille, il est mort de vieillesse. Sitôt rapatriée au Zimbabwe, la dépouille sera transportée dans son village de Zvimba, à l'ouest de Harare, pour une veillée funèbre, selon un autre de ses neveux, Leo Mugabe.

L’Histoire philosophique et politique des établissements et du commerce des Européens dans les deux Indes, plus communément connue sous le nom d’Histoire des deux Indes, est une encyclopédie sur le commerce européen en Extrême-Orient

La Remember Family, la web-émission sur nos souvenirs des années 80,90 et 2000, revient sur les comédies françaises qui ont cartonné dans les années 90 : Le

Jonathan Moyo est un autre fidèle. Ancien ministre de l'Education et de l'Information, il a rejoint Robert Mugabe dans sa propriété du "Toit bleu", où les militaires l'avaient placé en résidence surveillée juste après avoir lancé leurs chars dans les rues d'Harare.

Il dit avoir vu le vieil homme changer pendant que les généraux décidaient de son sort. "Il est alors devenu inhabituellement introverti", rapporte ce fidèle. "Il s'est retiré du monde. Il était enfermé dans ses pensées et à l'évidence perdu".

"Son âme s'est irrémédiablement brisée", poursuit Jonathan Moyo, "son monde s'est écroulé devant lui, l'a laissé désarmé et précipité dans une chute totalement inattendue".

Le prêtre Fidelis Mukonori, lui aussi, a été le témoin privilégié des jours de novembre 2017 où le destin du Zimbabwe a basculé.

Ce jésuite, un proche de l'ex-président habitué des médiations politiques depuis la guerre d'indépendance, jouait une nouvelle fois les intermédiaires entre Robert Mugabe et l'état-major.

Lorsqu'il a finalement présenté sa démission, menacé par une infamante motion de défiance présentée par les députés de son propre parti, l'ex-président est était "soulagé", se souvient-il. "Il avait un beau sourire, il avait l'air calme, reposé, relaxé".

Zimbabwe: la dépouille de Mugabe est arrivée à Harare

Zimbabwe: la dépouille de Mugabe est arrivée à Harare L'avion spécial transportant le corps de Robert Mugabe s'est posé ce mercredi 11 septembre dans l'après-midi à l'aéroport d'Harare. Le « héros » de l'indépendance de l'ancienne colonie britannique devenu tyran s'est éteint vendredi dernier, le 6 septembre, à l'âge de 95 ans dans un hôpital de luxe de Singapour, où il venait se faire soigner depuis des années. L'avion a atterri à 15h30 à peu près à l'aéroport d'Harare. Ce sont les soldats qui ont sorti le cercueil de Robert Mugabe, recouvert du drapeau zimbabwéen. Il a ensuite été transporté jusqu'à une tribune. Etaient présents sa veuve Grace Mugabe et Emmerson Mnangagwa.

«La plupart des enseignants a suivi de longues études» ou « la plupart des enseignants ont suivi de longues études»? L'erreur est subtile mais bien dommageable lorsqu'elle se révèle aux yeux de votre interlocuteur. Deux règles très simples suffiront à mettre fin à nos hésitations.

Comment ça, un remplacement de dernière minute ?! Pédagogie de l'oral - Le déblocage linguistique des élèves - Encourager les élèves à parler IFADEM Initiative francophone Jeux de rôles - 6 situations pour travailler l'oral par petits groupes de deux ou 3 personnes Lucie / Zezebre va à

Le faire renoncer de lui-même au pouvoir "n'a pas été une promenade de santé", s'empresse de préciser le père Fidelis, mais "il était de l'intérêt national qu'il décide de se retirer".

- 'Un homme en colère' -

A en croire un autre prélat, ce soulagement n'a guère duré.

Vicaire général de l'archidiocèse de Harare, Kennedy Muguti a très souvent célébré des messes au domicile des Mugabe. Lui aussi assure que le nonagénaire est resté "déçu et amer" après sa chute.

"J'ai célébré la dernière messe à laquelle il a assisté avant de partir pour Singapour", rapporte Kennedy Muguti, "il avait gardé la foi malgré sa déception (...) mais oui, c'était un homme désabusé, il était frustré, il était en colère".

Cette rage était patente lors de sa toute dernière conférence à Harare.

Dans une ultime provocation, il avait donné rendez-vous à toute la presse internationale à la veille de l'élection présidentielle de juillet 2018, promise à celui que les généraux avaient installé huis mois plus tôt dans son fauteuil, Emmerson Mnangagwa.

Calé dans son fauteuil par des coussins, il avait alors joué devant son public avec la possibilité de voter pour... l'opposition.

"Je ne peux pas voter pour la Zanu-PF", son parti de toujours qui l'avait exclu de sa présidence, "qu'est-ce qui me reste ?", avait-il minaudé. "Juste (Nelson) Chamisa", le chef du Mouvement pour un changement démocratique (MDC).

Un haut-responsable gouvernemental a plus tard assuré au journal d'Etat Sunday Mail qu'il n'en avait rien fait.

Mais l'ex-directeur général de la présidence Isaac Moyo, un proche de la famille Mugabe, a confié que l'ex-président était très perturbé à la veille de cette élection. La première de l'histoire du Zimbabwe indépendant à laquelle il n'a pas participé.

"On m'a dit qu'il avait souffert, qu'il n'a pas pu dormir", a témoigné M. Moyo, mais "il a voté correctement". Très amer, visiblement.

sn-pa/dp

Un vieux poster de campagne de l'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe, à Bulawayo le 6 septembre 2019 jour de sa mort

Hommage à l'ex-président Robert Mugabe lundi dans son village natal.
La dépouille de l'ex-président du Zimbabwe Robert Mugabe sera transportée lundi dans son village de Kutama, au nord-ouest de la capitale Harare, pour permettre à ses proches de lui rendre un dernier hommage, a annoncé dimanche sa famille. D'ici là, sa dépouille doit être transportée lundi à Kutama, son village natal où il possédait une propriété. "Son cercueil sera exposé pour les gens du village. Il y passera la nuit", a déclaré à l'AFP un porte-parole de sa famille, Leo Mugabe. Cet hommage local était initialement programmé dimanche mais, comme l'a affirmé à l'AFP le chef traditionnel Raphael Zvikaramba, la famille "avait besoin de se reposer".

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!