•   
  •   

MondeInvasion militariste à la Cinémathèque brésilienne

21:05  11 septembre  2019
21:05  11 septembre  2019 Source:   liberation.fr

PSG : Le Parisien révèle la position de Nasser Al-Khelaïfi dans l’affaire Neymar

PSG : Le Parisien révèle la position de Nasser Al-Khelaïfi dans l’affaire Neymar Le dossier ​Neymar étant désormais clos, plusieurs informations bien gardées lors des négociations pourraient être révélées prochainement, comme celle concernant la position du président parisien tout au long du ​mercato. Ouvert à un départ de sa star brésilienne, le ​PSG n'a finalement reçu aucune offre convaincante du Barça, alors qu'il avait donné ses conditions. Evoqué aussi dans les négociations, le ​Real Madrid n'a lui jamais fait d'offre officielle au club de la capitale. Pour ces...

L’offensive sur la Cinémathèque n’a rien d’un geste isolé. La production cinématographique est dans le collimateur du gouvernement Bolsonaro, qui a suspendu en août le financement de films évoquant la diversité sexuelle. «A défaut de pouvoir intervenir dans la distribution privée

À la suite des événements de novembre 2015, et afin d’assurer la sécurité des visiteurs et spectateurs, la Cinémathèque applique les mesures préventives décidées par le gouvernement pour les administrations La cinémathèque française. 51 Rue de Bercy, 75012 Paris. M° Bercy Lignes 14 6.

Invasion militariste à la Cinémathèque brésilienne Le président brésilien, Jair Bolsonaro, à Brasília le 23 août.

Depuis l'élection de Jair Bolsonaro, le milieu artistique est sous la pression du gouvernement, qui veut lutter contre un prétendu «marxisme culturel». Un colonel a annoncé la tenue d'une mostra des films militaires. Une intervention «jamais vue» depuis la fin de la dictature.

Un hommage à Chabrol, un autre, à l’acteur Antônio Pitanga, figure de l’émancipation noire brésilienne et du cinema novo, la Nouvelle Vague locale : à première vue, rien à signaler dans la programmation de la Cinémathèque brésilienne sous l’extrême droite autoritaire et militariste de Jair Bolsonaro, qui dirige le pays depuis le début de l’année… et pourtant si : la tenue prochaine, du 3 au 6 octobre, d’une très inédite «mostra de films militaires», annoncée par la bouche d’un colonel (réserviste) de l’armée de terre, Lamartine Holanda. De quoi susciter l’émoi dans les couloirs, où l’on dénonce une «intervention jamais vue», au moins depuis la fin de la dictature militaire (1964-1985) dont le leader populiste est un nostalgique. «Nous ne savons même pas quels films seront montrés», souffle une source qui préfère rester anonyme.

Une star brésilienne des arts martiaux menace violemment Emmanuel Macron et insulte son épouse Brigitte

Une star brésilienne des arts martiaux menace violemment Emmanuel Macron et insulte son épouse Brigitte Renzo Gracie, star brésilienne des arts martiaux, s'en est pris très durement au président français et à son épouse. Les tensions perdurent plus que jamais entre la France et le Brésil. Après les propos insultants du président brésilien Jair Bolsonaro sur le physique de Brigitte Macron, sur fond de tensions diplomatiques autour des incendies en Amazonie, c'est une célébrité locale, le champion auriverde de MMA (arts martiaux mixtes) Renzo Gracie, qui s'en est prise à son tour à Emmanuel Macron et son épouse. "Macron, pardon, Micron...

Il incarnerait la modernité la plus avant-gardiste et serait à la pointe du combat contre le «vieux monde». Il amènerait dans la pratique et l’espace public de nouveaux concepts et de nouvelles méthodes. Invasion militariste à la Cinémathèque brésilienne .

Pour les articles homonymes, voir États-Unis du Brésil. La dictature militaire au Brésil est le régime politique du Brésil qui débuta à la suite du coup d'État du 31 mars 1964, mené par le maréchal Castelo Branco renversant la Deuxième République et son président élu João Goulart

Le 14 août, la vénérable institution, rattachée au gouvernement fédéral mais siégeant à São Paulo, recevait une visite peu coutumière : celle d’un député de la formation présidentielle, le Parti social libéral (PSL), lui-même capitaine de réserve de l’armée, comme Jair Bolsonaro. Sur la vidéo censée consigner cette visite «historique», le député, après avoir fait le salut militaire, donne la parole au colonel Holanda, qui annonce alors la tenue de cette mostra d’un genre nouveau, dont il est le commissaire, secondé dans sa mission, précise-t-il, par les services de communication des trois armées. Au menu, énonce Holanda sans plus de détails, «films anciens et bandes-son de l’orchestre symphonique militaire». Palpitant.

Les deux hommes entonnent ensuite le slogan de campagne de Bolsonaro – «Le Brésil par-dessous tout, Dieu par-dessus tous» –, repris en chœur par le nouvel homme fort et «conseiller spécial» de la Cinémathèque, Rodrigo Morais. L’idée d’une «mostra militaire» serait venue de ce dernier, qui n’a pas donné suite aux sollicitations de Libération. Disciple d’Olavo de Carvalho, philosophe autoproclamé et gourou de l’extrême droite brésilienne, il est également proche du député Eduardo Bolsonaro, fils du Président et fervent petit soldat de la lutte contre un supposé «marxisme culturel».

PSG : Luis Fernandez pense qu’Antero Henrique aurait vendu Neymar

PSG : Luis Fernandez pense qu’Antero Henrique aurait vendu Neymar ​En négociation avec le ​Barça pendant de longues semaines, le PSG est finalement parvenu à garder ​Neymar, en raison notamment de la rigidité de Leonardo, arrivé au poste de directeur sportif au début de l'été. Si le club parisien était ouvert à un départ de sa star brésilienne à certaines conditions, les Catalans n'ont finalement pas réussi à formuler une offre convaincante, et voient donc Neymar leur passer sous le nez. Incapable d'investier la somme demandée, le Barça a voulu intégrer...

Invasion militariste à la Cinémathèque brésilienne . Depuis l'élection de Jair Bolsonaro, le milieu artistique est sous la pression du gouvernement, qui veut lutter contre un prétendu «marxisme culturel». Un colonel a annoncé la tenue d'une mostra des films militaires.

Invasion militariste à la Cinémathèque brésilienne . Depuis l'élection de Jair Bolsonaro, le milieu artistique est sous la pression du gouvernement, qui veut lutter contre un prétendu «marxisme culturel». Un colonel a annoncé la tenue d'une mostra des films militaires.

Le mot «censure» sur toutes les lèvres

Dans le Brésil d’aujourd’hui, la culture, bastion progressiste, est une cible privilégiée de l’extrême droite réactionnaire et ignorante propulsée au pouvoir par la chute de la gauche, qui a gouverné le pays entre 2003 et 2016, avec Lula, puis Dilma Rousseff. A peine élu, l’ancien militaire a supprimé le ministère de la Culture (remplacé par un secrétariat spécial au sein d’un portefeuille dit «de la Citoyenneté»)… ce qui n’est plus forcément regretté dans le milieu aujourd’hui. «Parfois, je me dis que c’est mieux qu’il n’y ait pas de ministre de la Culture dans ce gouvernement, s’exclamait le chanteur Chico Buarque dans un entretien au Monde daté du 21 juin. La culture y est déjà attaquée de toute part. S’il y avait un ministre, la situation serait encore pire…». Signe des temps, la consigne à la Cinemateca brasileira est désormais de «prendre garde à l’activisme de gauche».

Valérie Trierweiler et Valérie Pécresse viennent au secours de Brigitte Macron, une nouvelle fois insultée par un ministre brésilien

Valérie Trierweiler et Valérie Pécresse viennent au secours de Brigitte Macron, une nouvelle fois insultée par un ministre brésilien Ce jeudi 5 septembre, le ministre des finances brésilien a déclaré que Brigitte Macron était "vraiment moche". Cette nouvelle attaque fait réagir en France. La nouvelle sortie d'un ministre brésilien provoque une nouvelle levée de boucliers en France. Paulo Guedes, le ministre de l'Economie, a soutenu le président Jair Bolsonaro, qui s'était moqué sur les réseaux sociaux du physique de Brigitte Macron.

La criminalisation des séparatistes, qui a culminé avec l’arrestation dimanche de Carles Puigdemont, enflamme une partie du nord-est de l’Espagne, pourtant peu encline à la violence depuis le début de la crise. Un courroux que les manifestants justifient par l’autoritarisme de Madrid et la passivité de l’UE.

Invasion militariste à la Cinémathèque brésilienne . Plongée en apnée avec Guillaume Néry.

«Censure», le mot est sur toutes les lèvres. Selon nos informations, la projection du film Marighella, sur une figure de la lutte armée contre la dictature, a été refusée par la nouvelle direction. Quant à la Mostra de cinéma soviétique et russe, accueillie par la Cinémathèque depuis cinq ans – y compris sous l’ex-président conservateur Michel Temer –, elle n’est toujours pas confirmée pour cette année… contrairement à celle qui entend rendre hommage à l’armée.

La production cinématographique dans le collimateur

«A en croire ce gouvernement, l’armée a été victime d’un traitement injuste de la part de la gauche, analyse Maria do Rosário Caetano, journaliste spécialisée dans le cinéma. Ils veulent donc montrer des films patriotiques, encore faudra-t-il en trouver ! Notre filmographie militaire est très restreinte : le Brésil a disputé peu de guerres, et son engagement auprès des Alliés n’a été qu’accessoire. Nous avons en revanche une panoplie de films sur la dictature. Mais aucun ne fait l’éloge du régime et n’est donc “digne” d’être montré, selon les critères actuels.»

«Jeanne», âpre parabole enchantée pour le temps présent

«Jeanne», âpre parabole enchantée pour le temps présent En 2017, Bruno Dumont réalisait une expérimentation intrigante, même si pas vraiment convaincante, Jeannette, l'enfance de Jeanne d'Arc. ... © Fournis par SLATE Jeanne (Lise Leplat Prudhomme), l'enfant héroïne du vrai et du juste, par-delà l'histoire et la vraisemblance. | Les Films du Losange.

Drôle d’époque… L’offensive sur la Cinémathèque n’a rien d’un geste isolé. La production cinématographique est dans le collimateur du gouvernement Bolsonaro, qui a suspendu en août le financement de films évoquant la diversité sexuelle. «A défaut de pouvoir intervenir dans la distribution privée, reprend Maria do Rosário Caetano, le gouvernement entend utiliser tous les leviers publics possibles pour tenter d’imposer ses thèmes de prédilection : patriotisme, religion, famille.»

MSN vous conseille:
  • 750 kg de khat, une drogue interdite en Europe, saisies à l'aéroport de Roissy (BFMTV)
  • Réchauffement climatique : de plus en plus d'investisseurs se détournent des énergies fossiles pour soutenir les énergies propres (Franceinfo)
  • L'iran exclut l'idée d'une rencontre Trump-Rohani sans levée des sanctions (France 24)
  • Egypte: prison à vie pour des figures des Frères musulmans accusées d'espionnage (AFP)

Paris : Pourquoi les commissariats des quatre premiers arrondissements vont-ils fusionner ?

Paris : Pourquoi les commissariats des quatre premiers arrondissements vont-ils fusionner ? En 2022, les 630 policiers travaillant dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements seront regroupés dans un commissariat central, rue Perrée (3e) © Clément Follain / 20 Minutes Une agente de police, à Paris, le 30 avril 2019. POLICE - En 2022, les 630 policiers travaillant dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements seront regroupés dans un commiss Pour les habitants de l’hypercentre parisien, cela ne va pas changer grand-chose.

AUSSI SUR MSN: au Brésil, le départ des médecins cubains génère des déserts médicaux

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Lire plus

L’invasion de la Zone 51 n’a pas eu lieu .
Sur Facebook, ils s’étaient donné rendez-vous le 20 septembre pour envahir, la zone 51, base militaire secrète du Nevada censée abriter des extraterrestres. Mais ils n’ont été que 3000 à répondre à l’appel au lieu des deux millions attendus.Lire aussi:Ovnis et Zone 51 - Bob Lazar n'aurait pas tout inventé

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!