Monde: Iran: Trump laisse planer le doute sur un allègement des sanctions - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeIran: Trump laisse planer le doute sur un allègement des sanctions

01:15  12 septembre  2019
01:15  12 septembre  2019 Source:   msn.com

Donald Trump affirme que l'Iran "souhaite une rencontre"

Donald Trump affirme que l'Iran Le président américain Donald Trump a affirmé jeudi que l'Iran souhaitait une rencontre avec les Etats-Unis, alimentant encore les spéculations sur un possible tête-à-tête avec son homologue iranien Hassan Rohani en marge de l'assemblée générale de l'ONU. "Je peux vous dire que l'Iran veut une rencontre", a déclaré M. Trump depuis les jardins de la Maison Blanche, sans autres précisions. Interrogé en début de semaine sur un éventuel tête-à-tête à New York, fin septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, le locataire de la Maison Blanche a estimé que "tout était possible".

Ces sanctions ont été imposées après que les Etats-Unis se soient retirés unilatéralement de l'accord nucléaire de 2015 qui a accordé à l' Iran un allègement des sanctions en échange de restrictions sur son programme nucléaire. » LIRE AUSSI - Donald Trump limoge John Bolton, son conseiller à la

Ces sanctions ont été imposées après que les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement de l'accord nucléaire de 2015 qui a accordé à l' Iran un allègement des sanctions en échange de restrictions sur son programme nucléaire.

Iran: Trump laisse planer le doute sur un allègement des sanctions © NICHOLAS KAMM Le président américain Donald Trump répond aux questions des journalistes depuis le Bureau ovale

Tournant ou simple ballon d'essai ? Le président américain Donald Trump n'a pas exclu mercredi un éventuel allègement des sanctions visant Téhéran afin d'ouvrir la voie à une rencontre avec son homologue iranien Hassan Rohani.

Friand de poignées de main historiques et toujours désireux de s'aventurer là où ses prédécesseurs ne sont jamais allés, comme en témoignent ses sommets avec le leader nord-coréen Kim Jong Un, le milliardaire républicain évoque régulièrement depuis début septembre un échange direct avec le président iranien.

Rohani martèle qu'il refuse de négocier avec Trump

Rohani martèle qu'il refuse de négocier avec Trump Rohani martèle qu'il refuse de négocier avec Trump © Reuters/Handout . ROHANI MARTÈLE QU'IL REFUSE DE NÉGOCIER AVEC TRUMP DUBAI (Reuters) - Il n'y aura aucune discussion bilatérale entre les Etats-Unis et l'Iran, a prévenu mardi le président iranien Hassan Rohani, sans exclure toutefois la tenue de négociations multilatérales auxquelles Washington serait invité si les sanctions visant Téhéran étaient levées.

À la veille de l’ouverture du sommet du G20 en Argentine, le Président américain s’interroge sur le récent incident en mer Noire et maintient le suspense sur la tenue d’une rencontre avec Vladimir Poutine en marge du sommet, bien que celle-ci soit déjà confirmée par Washington.

Donald Trump a décidé de ne rien faire. Le président des Etats-Unis devrait renoncer, au moins temporairement, à exercer des sanctions contre l' Iran , comme sa non-certification de l'accord sur le nucléaire iranien en octobre 2017 aurait pu le laisser craindre.

"Tout est possible", déclarait-il en début de semaine dernière, interrogé sur un éventuel tête-à-tête à New York, fin septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU.

Interrogé spécifiquement dans le Bureau ovale sur une levée partielle des sanctions, condition sine qua non posée par Téhéran pour envisager une rencontre au sommet, M. Trump s'est montré particulièrement évasif. "Nous verrons, nous verrons...", s'est il contenté de répondre.

"Je pense que l'Iran a un énorme potentiel", a-t-il martelé, réaffirmant qu'il ne cherchait pas "un changement de régime". "Nous espérons pouvoir aboutir à un accord. Si ce n'est pas possible, cela va aussi. Mais je pense qu'ils veulent aboutir, ils n'ont jamais été dans une telle position, a-t-il ajouté, évoquant "les énormes difficultés financières" de la République islamique.

Netanyahu se dit opposé à tout dialogue avec l'Iran

Netanyahu se dit opposé à tout dialogue avec l'Iran Netanyahu se dit opposé à tout dialogue avec l'Iran © Reuters/Ronen Zvulun NETANYAHU SE DIT OPPOSÉ À TOUT DIALOGUE AVEC L'IRAN LOD, Israël (Reuters) - Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a demandé jeudi aux grandes puissances de ne pas négocier avec l'Iran, alors que le président américain Donald Trump s'est redit mercredi disposé à rencontrer son homologue Hassan Rohani pour tenter de sortir de la crise sur le programme nucléaire iranien. "Ce n'est pas le moment de discuter avec l'Iran.

Le président américain Donald Trump va confirmer la suspension des sanctions économiques contre l' Iran levées dans le cadre de l'accord sur le nucléaire mais pour la "dernière" fois, a annoncé vendredi la Maison Blanche.

Le président américain, Donald Trump , donne une conférence de Le président américain a annoncé que les Etats-Unis imposeraient dès lundi de nouvelles sanctions « majeures » contre le pays. Iran cannot have Nuclear Weapons! Under the terrible Obama plan , they would have been on their way to

Iran: Trump laisse planer le doute sur un allègement des sanctions © Brendan Smialowski John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, le 28 juin 2018 à Osaka, au Japon

Selon l'agence Bloomberg, M. Trump a ouvertement évoqué récemment, lors d'une réunion à la Maison Blanche, l'hypothèse d'un assouplissement des sanctions en échange d'un face-à-face avec Hassan Rohani. L'idée a été soutenue par le secrétaire eu Trésor Steven Mnuchin mais contestée avec force par son conseiller à la sécurité nationale John Bolton.

Iran: Trump laisse planer le doute sur un allègement des sanctions © Jim WATSON Le président iranien Hassan Rohani à New York le 26 septembre 2018

Le départ spectaculaire de ce dernier, mardi, pourrait à cet égard contribuer à favoriser une rencontre longtemps impensable.

"L'idée selon laquelle l'Iran recevrait des bénéfices économiques tangibles seulement pour cesser de faire ce qu'il n'aurait jamais dû faire, c'est exclu", affirmait-il fin août. Sa voix, désormais, ne compte plus dans la "West Wing".

L'Iran "semble avancer doucement" vers des discussions, annonce le Pentagone

L'Iran L'Iran "semble avancer doucement" vers des discussions, annonce le Pentagone © Reuters/Leah Millis L'IRAN "SEMBLE AVANCER DOUCEMENT" VERS DES DISCUSSIONS LONDRES (Reuters) - L'Iran "semble avancer doucement vers un point où il sera possible de discuter", a dit vendredi le secrétaire américain à la Défense Mark Esper, alors que Donald Trump ne ferme pas la porte à une rencontre avec le président iranien Hassan Rohani en marge de l'Assemblée générale de l'Onu ce mois-ci. "Il semble que l'Iran avance doucement vers un point où il sera possible de discuter.

Interviewée par CNN, Nikki Haley, l'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU, a déclaré que la question de nouvelles sanctions contre la Russie et l' Iran était étudiée par le président Donald Trump . «Je pense que ce sont des conversations [à propos des sanctions ] qu'il va avoir et a même déjà commencé à

Sur le premier plan , les sanctions fonctionnent sans aucun doute . L' Iran souffre terriblement, en termes d'inflation. La valeur de sa monnaie s'effondre, tout comme le Ils bénéficient en effet des sanctions , car, les entreprises étrangères ayant été contraintes de quitter le pays, ils demeurent les

Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran sont exacerbées depuis le retrait de Washington en 2018 de l'accord international signé trois ans auparavant. Le texte, qui visait à empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, était jugé trop laxiste par M. Trump.

- "Terrorisme économique" -

Au-delà de l'expression très générique de "campagne de pression maximale", le locataire de la Maison Blanche semble désireux de faire bouger les lignes. Mais d'innombrables questions demeurent.

Hassan Rohani est-il prêt à une poignée de main qui l'exposerait aux critiques de l'aile dure du régime ? Quel serait le format d'une hypothétique rencontre ? Quel pourrait être le rôle du président français Emmanuel Macron qui a porté cette idée lors du G7 de Biarritz ?

Après la présentation de l'initiative française visant à permettre une ouverture après des mois d'escalade, M. Rohani avait appelé les Etats-Unis à "faire le premier pas".

Par la voix de son représentant à l'ONU, l'Iran a une nouvelle fois rejeté mercredi l'idée d'une rencontre entre les deux dirigeants des pays ennemis sans une levée des sanctions.

L'Iran toujours hostile au dialogue avec les USA, malgré le départ de Bolton

L'Iran toujours hostile au dialogue avec les USA, malgré le départ de Bolton L'Iran toujours hostile au dialogue avec les USA, malgré le départ de Bolton © Reuters/Leonhard Foeger L'IRAN TOUJOURS HOSTILE AU DIALOGUE AVEC LES USA, MALGRÉ LE DÉPART DE BOLTON DUBAI (Reuters) - Le limogeage de John Bolton ne convaincra pas Téhéran d'entamer des négociations avec les Etats-Unis, a assuré mercredi le représentant iranien aux Nations unies, cité par l'agence de presse Irna. Donald Trump a limogé la veille son conseiller à la Sécurité nationale en faisant état de désaccords au sujet de la Corée du Nord, de l'Iran, de l'Afghanistan et de la Russie.

Ces sanctions ont été imposées après que les Etats-Unis se sont retirés unilatéralement de l'accord nucléaire de 2015 qui a accordé à l' Iran un allègement des sanctions en échange de restrictions sur son programme nucléaire.

Un allègement partiel et temporaire des sanctions pendant 6 mois devrait laisser respirer l'économie du pays. En France, Jean-Marc Ayrault reçoit ce matin les partenaires sociaux à Matignon. Au menu des discussions : la réforme fiscale et le mécanisme de retenu à la source fait partie des pistes

"Tant que le terrorisme économique du gouvernement américain et les cruelles sanctions sont imposés au peuple iranien, il n'y a pas de place pour des négociations", a affirmé Majid Takht-Ravanchi.

Les récents propos de M. Trump marquent une inflexion par rapport à la position intransigeante de plusieurs membres de son équipe, réaffirmée après l'annonce d'une proposition de médiation française.

Près de 40 ans après la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays dans la foulée de la Révolution islamique et de la prise d'otages à l'ambassade américaine à Téhéran, le milliardaire républicain semble véritablement tenté par l'idée d'organiser une rencontre au plus haut niveau.

Ce faisant, il irait plus loin que son prédécesseur démocrate Barack Obama qui, en septembre 2013, avait franchi un cap longtemps inimaginable: une conversation téléphonique avec Hassan Rohani.

Coup de chaud dans le Golfe: Hassan Rohani ne rencontrera pas Donald Trump.
Le président iranien Hassan Rohani n’a « pas prévu » de rencontre avec son homologue américain Donald Trump en marge de l’Assemblée générale des Nations unies, a déclaré ce lundi 16 septembre le porte-parole de la diplomatie iranienne. L'Iran a rejeté toute idée de rencontre entre le président Rohani et le président américain Donald Trump en marge de l'Assemblée générale des Nations unies, rapporte notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi. « Une rencontre entre le président Rohani et le président Trump n'est pas à l'ordre du jour », a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!