Monde: Pénuries d'essence à Cuba, mis au régime par les sanctions américaines - PressFrom - France
  •   
  •   

MondePénuries d'essence à Cuba, mis au régime par les sanctions américaines

05:15  12 septembre  2019
05:15  12 septembre  2019 Source:   msn.com

Cuba craint de revenir aux heures sombres de la "Période spéciale"

Cuba craint de revenir aux heures sombres de la La Havane s'est réveillée jeudi avec de longues files d'attente aux arrêts de bus et aux stations-service, au lendemain de l'annonce officielle de pénuries de carburant et de mesures d'économies qui rappellent aux Cubains les heures sombres de la "Période spéciale", la crise économique des années 90. "Si je suis inquiète ? Je suis terrifiée !", s'exclame Katia Morfa, 36 ans, qui s'est levée à l'aube pour emmener Lucia, sa fille de sept ans, à l'école située à deux kilomètres de chez elle.

Des sanctions étaient déjà en cours contre 70 personnes ou entités vénézuéliennes, dont le président Nicolas Maduro et son épouse. La très grave crise économique qui affecte le pays, marquée par une récession prévue de 18 %, une hyperinflation et des pénuries de nourriture ou de médicaments, a

La Havane a revu à la baisse de 15% ses prévisions sur le nombre de touristes à Cuba en 2019, après la décision des Etats-Unis d'interdire l'île caribéenne

Pénuries d'essence à Cuba, mis au régime par les sanctions américaines © Yamil LAGE Dans une rue de La Havane en avril 2019

Réduction de l'activité et du transport public, probables coupures électriques programmées: le président cubain Miguel Diaz-Canel a reconnu mercredi que son pays manque d'essence en raison des sanctions américaines, ce qui va obliger la population à des mesures d'économies dans les prochaines semaines.

"Entre hier (mardi) et le 14 septembre (samedi) il n'y a pas d'entrée de carburant" sur l'île, a prévenu le président socialiste, qui intervenait en direct à la télévision d'Etat. Un navire pétrolier effectuera une livraison samedi puis d'autres "à la fin du mois".

Venezuela: Maduro enverra à l'Onu des émissaires dénoncer les sanctions US

Venezuela: Maduro enverra à l'Onu des émissaires dénoncer les sanctions US Venezuela: Maduro enverra à l'Onu des émissaires dénoncer les sanctions US © Reuters/Handout . VENEZUELA: MADURO ENVERRA À L'ONU DES ÉMISSAIRES DÉNONCER LES SANCTIONS US CARACAS (Reuters) - Le président vénézuélien en exercice Nicolas Maduro a déclaré jeudi qu'il ne se rendrait pas à New York pour prendre part à l'Assemblée générale des Nations unies prévue ce mois-ci, mais qu'il enverrait deux émissaires pour dénoncer les sanctions prises par les Etats-Unis contre son pays.

Cuba , doyen des pays sous sanctions . Les plus anciennes sanctions visent Cuba . Elles ont été décidées dès 1958 lors de la révolution contre le régime de Fulgencio Battista soutenu par les Etats-Unis et concernaient d’abord exclusivement les ventes d’armes.

En novembre dernier, le Trésor menaçait de sanctions toute entité qui aiderait la Syrie à se ravitailler en pétrole. Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI

"En octobre nous reviendrons à une situation relativement normale", a-t-il promis.

Pour La Havane, le coupable de cette situation est Washington, qui n'a cessé ces derniers mois de renforcer son embargo, en vigueur depuis 1962, afin de forcer Cuba à renoncer à son soutien au gouvernement vénézuélien de Nicolas Maduro.

En particulier, le Trésor américain a sanctionné à plusieurs reprises des bateaux transportant vers l'île du pétrole du Venezuela, principal fournisseur de brut de Cuba. Ce climat répressif a découragé d'autres navires d'effectuer des livraisons vers La Havane, a reconnu le président Diaz-Canel.

"Les Etats-Unis veulent nous couper les vivres pour nous arracher des concessions politiques", a-t-il dénoncé. Mais "ici, personne ne se rend (...). Ces temps-ci, c'est la patrie ou la mort", a-t-il martelé.

Nucléaire: l'Iran abandonne «toute limite» en recherche et développement

Nucléaire: l'Iran abandonne «toute limite» en recherche et développement Après l'échec des négociations avec la France pour protéger l'économie iranienne face aux sanctions américaines, le président iranien Hassan Rohani a officiellement ordonné l' « abandon » de toute limite en recherche et développement nucléaire. Un pas de plus pour relancer le programme nucléaire du pays. Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi Le président Rohani a officiellement ordonné à « l'organisation iranienne de l'énergie atomique de prendre les mesures nécessaires en matière de recherche et de développement dans le programme nucléaire du pays ».

Mais ce durcissement des sanctions américaines risque d’avoir des répercussions bien au-delà de l’Iran. "Le but principal de l’administration Trump est de mettre autant de pression que possible sur Téhéran en espérant forcer le pays à revenir à la table des négociations [sur la question du nucléaire

Pour contourner les sanctions américaines , Bruxelles travaille à l'extension au profit de Cuba du dispositif mis en place sur l'Iran . Schématiquement, il s'agit de sécuriser des opérations, notamment par du troc, avec des banques qui fonctionnent sans interférence avec les Etats-Unis et la monnaie

- "Pas en Période spéciale" -

Ces derniers jours, de nombreux habitants avaient signalé une situation chaotique, dans les rues de La Havane notamment, avec très peu de bus et de taxis en circulation. Le pays, en crise économique, souffre déjà depuis des mois de pénuries de certains aliments dans les supermarchés.

Cuba produit la quasi-totalité de son électricité avec du pétrole, mais le chef de l'Etat a assuré mercredi que la production locale de brut permettait de couvrir "près de 40% de la consommation" de carburant, "en incluant la production électrique" également.

"La situation actuelle est conjoncturelle et simplement énergétique", a tenu à rassurer le président, avant d'affirmer: "Nous ne sommes pas en Période spéciale".

La Période spéciale désigne la grave crise économique traversée par Cuba dans les années 1990, après la chute de l'URSS qui était son principal soutien financier.

Nucléaire: l'Iran accélère nettement son programme d'enrichissement d'uranium

Nucléaire: l'Iran accélère nettement son programme d'enrichissement d'uranium L'Iran a mis à exécution ses menaces en franchissant un nouveau pas pour se désengager de l'accord nucléaire de 2015 avec les grandes puissances. Il s’agit d’une réponse aux sanctions américaines et à l'inaction des Européens, qui n'ont pris aucune mesure concrète pour protéger l'économie iranienne face à ces sanctions. Avec notre correspondant à Téhéran, Siavosh Ghazi Selon le porte-parole de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, l'Iran a commencé à utiliser des centrifugeuses IR4 et IR6 pour faire de l'enrichissement d'uranium. Ces centrifugeuses sont bien plus modernes et surtout plus rapides pour faire de l'enrichissement d'uranium.

Les sanctions des Etats-Unis se sont aussi durcies, frappant de plein fouet un pays qui importe deux tiers de la nourriture consommée par sa population. Le 24 avril, les Etats-Unis ont allongé à 219 la liste des entreprises à Cuba avec lesquelles leurs citoyens ont interdiction d'entretenir la moindre

La population frontalière se plaint des nombreuses pénuries , en particulier Ceux-là affirment que tous les problèmes de pénuries s’expliquent par les sanctions économiques et que l’aide humanitaire n’y changera rien. La région est touchée par la pire pénurie d ’ essence du pays, on voit dans les

Elle est de triste mémoire pour une grande partie de la population : brusquement privé de ce "grand frère" qui accaparait 85% de son commerce extérieur, le pays s'était retrouvé à l'arrêt, avec des pénuries de carburant et d'aliments, ce qui avait entraîné l'apparition de maladies incurables comme la polynévrite, causée par la malnutrition, et l'exode de 45.000 habitants à l'été 1994.

Aujourd'hui, "nous sommes plus forts qu'à l'époque", a assuré mercredi Miguel Diaz-Canel, notamment car l'île a diversifié son économie et compte désormais l'Union européenne comme principal partenaire commercial.

- Horaires adaptés, trains supprimés -

Mais, face à ce manque d'essence, "il faut penser et agir différemment", a-t-il dit, appelant à la "créativité" et aux "mesures efficaces (d'économie) de la Période spéciale", comme l'adaptation des horaires de travail pour éviter les heures de pointe dans les transports et la consommation d'électricité. Dans l'agriculture, l'"usage de la traction animale" sera privilégié.

Il a promis qu'il n'y aurait pas de coupures électriques programmées jusqu'à dimanche, et qu'ensuite, s'il devait y en avoir, elles seraient annoncées suffisamment à l'avance.

Procès du Cuba Libre: quatre ans de prison ferme requis contre les gérants du bar

Procès du Cuba Libre: quatre ans de prison ferme requis contre les gérants du bar Les deux frères gérants du Cuba libre sont jugés pour l'homicide involontaire de 14 personnes, mortes dans l'incendie de leur bar, à Rouen en août 2016.

Washington a mis fin aux dérogations qui permettaient à huit pays d'importer encore du pétrole iranien. Comment réagit le Tout le monde s'attend à une aggravation de la situation économique et à de fortes hausses des prix, voire des pénuries . Ce qui explique un climat particulièrement tendu dans le

Le durcissement des sanctions américaines à l’encontre de La Havane est en train de générer une nouvelle période spéciale d’austérité dans l Invités : - Janette Habel, spécialiste de Cuba à l’Institut des Hautes Études d’Amérique Latine. - Matthias Fekl, avocat et ancien ministre.

"Nous allons ajuster les niveaux d'activité économique", a annoncé M. Diaz-Canel, appelant aussi à un "usage efficace des moyens de transport public".

"Les activités qui consomment beaucoup d'énergie seront réduites et, dans certains cas, arrêtées", a précisé le ministre de l'Economie Alejandro Gil Fernandez, présent aux côtés du président.

Mais il a promis de tout faire pour que cela n'affecte pas la croissance du pays: "Nous travaillons pour que les problèmes d'énergie soient minimaux et que cela ne détériore pas le PIB".

Le manque de carburant touchera principalement la distribution de marchandises, le transport public et de travailleurs, ainsi que la production d'électricité, avec la priorité donnée aux secteurs les plus importants.

Le ministre des Transports Eduardo Rodriguez, également présent, a ainsi précisé que moins de trains circuleraient dans l'île, mais que les opérations portuaires et aéroportuaires seraient assurées.

L'Ukraine alerte les Occidentaux sur une levée des sanctions visant Moscou.
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a mis en garde vendredi les Occidentaux contre toute levée des sanctions frappant Moscou pour l'annexion de la Crimée et son soutien aux séparatistes prorusses, au moment où Paris opère un rapprochement avec la Russie. « Les sanctions sont une arme diplomatique puissante et efficace. Je ne me lasse pas de répéter à nos partenaires occidentaux qui nous aident mais pensent parfois à la levée des sanctions: vous perdez de l'argent, vraiment? Mais nous, nous perdons des gens », a lancé M. Zelensky en référence aux milliers de victimes de la guerre dans l'est de l'Ukraine, déclenchée en 2014.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!