Monde: Crise des routes au Mali: accord trouvé à Tombouctou, Gao s'impatiente - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeCrise des routes au Mali: accord trouvé à Tombouctou, Gao s'impatiente

05:15  12 septembre  2019
05:15  12 septembre  2019 Source:   rfi.fr

Nord du Mali: accord sur la réhabilitation des routes à Gao

Nord du Mali: accord sur la réhabilitation des routes à Gao Un accord trouvé a été trouvé à Gao, dans le nord du Mali, entre les habitants et le gouvernement pour la réhabilitation des routes. Il survient après de longues négociations. La délégation gouvernementale est arrivée ce jeudi dans la soirée à l'aéroport de Gao avec pour mission de trouver un terrain d'entente avec les manifestants. Et tôt dans la matinée, ce vendredi, c'était chose faite. La rénovation des routes de l'intérieur de la ville devrait commencer dès demain samedi, selon l'accord signé entre les membres du gouvernement et les représentants des manifestants.

Sur les voies d’accès à Tombouctou notamment la route Tombouctou -Sévaré, les usagers mettent plusieurs heures voire des jours à cause des pannes et le mauvais état de la route . Les voitures s’embourbent, les passagers se transforment en apprentis chauffeurs.

Au Mali , la nouvelle feuille de route signée entre le gouvernement, la Plateforme et l'ex-rébellion de la Coordination des Mouvements de l’Azawad (CMA) comporte Par ailleurs, le Mécanisme opérationnel de coordination (MOC), qui existe à Gao , sera fonctionnel à Tombouctou et Kidal en mars-avril .

Crise des routes au Mali: accord trouvé à Tombouctou, Gao s'impatiente © MICHELE CATTANI / AFP Un collectif de citoyens maliens s'est formé pour protester contre le mauvais état des routes, notamment entre Bamako et Kayes.

Une délégation ministérielle est attendue à Gao aujourd'hui pour s'entretenir avec la population au sujet de l'état des routes et de l'insécurité. Depuis plusieurs jours, un mouvement de protestation parti de Kayes dans le sud du pays, s'est étendu à trois localités du Nord : Tombouctou, Gao et Ménaka. Les populations de ces villes demandent que les axes routiers en mauvais état soient rénovés. Elles demandent aussi plus de sécurité. Hier, un accord a été trouvé à Tombouctou avec le gouvernement. Quant aux habitants de Gao, ils attendent des propositions similaires car sans route, les villes du nord du Mali restent très enclavées.

Mali: toujours pas de nouvelles des 22 ex-combattants et ex-soldats du MOC

Mali: toujours pas de nouvelles des 22 ex-combattants et ex-soldats du MOC Que sont devenus les 22 ex-combattants d'anciens groupes rebelles et de mouvements armés pro-gouvernementaux enlevés, le 4 septembre, par des hommes armés, dans le centre du pays ? Au Mali, l'inquiétude monte, les parents sont inquiets. Ils venaient de terminer une formation pour créer une unité mixte avec des militaires de l'armée régulière. Trois jours après l’enlèvement des 22 ex-combattants, des informations contradictoires circulent sur leur sort. Certaines sont très peu rassurantes. Le rapt n’a toujours pas été revendiqué mais plusieurs sources affirment que l’opération a été montée et exécutée par des jihadistes.

Pour les articles homonymes, voir Tombouctou (homonymie). La région de Tombouctou est la sixième région administrative du Mali . Son chef-lieu est la ville de Tombouctou . En 1977, la région de Gao est divisée en deux avec la création de la région de Tombouctou .

Concernant les routes de Toumbouctou-Léré et de Sévaré- Gao , le Gouvernement donne Le Gouvernement du Mali , soucieux de l’apaisement du climat social, appelle les Maliens et Je ne suis pas personnellement d’ accord avec le blocage des voies publiques par les jeunes, mais tant mieux

Le Mali s'étend sur plus d'1,2 million de km². Les deux tiers du pays sont désertiques et occupés par seulement 10% de la population. Pour ces habitants, les axes routiers représentent donc leur unique connexion avec le reste du pays.

Or depuis l'indépendance, le réseau routier malien a peu progressé. D'après une étude de la Banque africaine de développement, en 2013, le Mali ne dispose que de 5 700 kilomètres de routes bitumées. C'est l'une des densités routières les plus faibles d'Afrique. Et elle diminue encore dans les régions du nord.

Dans ce protocole d'entente trouvé à Tombouctou, le gouvernement s'engage à reprendre, le 25 novembre au plus tard, les travaux de la route Ngoma-Coura, Liéré, Niafunké. Ils avaient été suspendus il y a deux ans, après une attaque terroriste. Pour Ibrahim Bouni, président du collectif Tombouctou réclame ses droits, c'est une première victoire...

Mali: le président nigérien Mahamadou Issoufou alerte sur le statut de Kidal

Mali: le président nigérien Mahamadou Issoufou alerte sur le statut de Kidal Le président Mahamadou Issoufou, du Niger, a effectué, samedi 7 septembre, une « visite d’amitié et de travail » au Mali. Les questions sécuritaires ainsi que le renforcement de la coopération bilatérale dans la lutte contre le terrorisme ont été notamment au centre des entretiens entre les chefs de l’Etat du Niger et du Mali. Au cours d'une conférence conjointe aux côtés de son homologue malien, Mahamadou Issoufou a déclaré que le statut de Kidal, toujours aux mains des d'ex-rebelles, est une menace pour le Niger et que des actes terroristes sont parfois commis avec la complicité de certains signataires de l'accord de paix d'Alger.

Il reste à libérer Gao et Tombouctou . Les premiers bombardements à la périphérie de Tombouctou . Interrogé par RFI, le chef d’état-major de l’armée malienne, le général Ibrahima Dahirou Plus de 2 150 soldats français – un chiffre qui augmentera dans les prochains jours - sont déjà déployés au Mali .

SGS MALI SARLU CHERCHE 4 Chimistes OGC La SGS est le leader mondial en matière d’Inspection, d’Analyse et de Certification. Solidarités International – Mission Mali recrute UN RESPONSABLE DE PROGRAMME EAU HYGIENE ET ASSAINISSEMENT Lieu d’affectation GOUNDAM

« La satisfaction, c'est que nous l'avons obtenu sans user de la violence. Ils ont vu la jeunesse de Tombouctou, ils ont vu une jeunesse décidée, engagée. Je pense que le gouvernement a compris le message. »

À Gao, où un sit-in a démarré hier pour 72 heures, on reste perplexe. Hamadoune Abdoulaye Dicko, est le président de la Plateforme ensemble pour Gao. Selon lui, un seul engagement est attendu : la reprise des travaux de l'axe Gao-Sévaré...

« On ne peut pas se rendre dans notre propre capitale. Il faut passer par le Niger ou la Mauritanie pour se rendre à Bamako, c'est vraiment aberrant, c'est vraiment choquant. L'État a tellement donné de promesses. Nous restons sur nos gardes, vigilants, prêts à attendre ce que nous cherchons. »

Le gouvernement a annoncé en avril vouloir mobiliser 520 milliards de francs CFA cette année dans des projets d'infrastructures, notamment dans le Sud, avec la route Yanfolila-Frontière de Guinée ou le bitumage de la route Kolondieba-Zantiébougou, près de la frontière ivoirienne. Il affirme que la remise en état des routes au Nord fait partie de son programme. Yaya Sangaré, son porte-parole, demande juste un peu de patience : « L'État fera tout pour répondre aux aspirations des populations, mais compte tenu de la réalité des choses, nous avons demandé à ce que les gens soient patients. Il nous faut du calme et de la sérénité, car à l'insécurité il ne faudrait pas rajouter le désordre. »

Après Gao, la délégation ministérielle se rendra à Menaka, ce soir ou demain.

Au Mali, des députés du centre soutiennent le groupe armé Dan Nan Ambassagou.
u Mali, les députés de la localité de Bandiagara ont annoncé soutenir le groupe armé Dan Nan Ambassagou pourtant interdit par l'État. Ces élus du centre du pays ont également marqué leur étonnement après ce qu'ils appellent « la dernière attaque » contre des éléments de ce groupe armé « qui défend des civils ». Pour l’armée malienne, le raid mené la semaine dernière dans le centre du pays, non loin de la localité de Bandiagara, visait à protéger les populations des bandes armées illégalement constituées.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!