•   
  •   

MondeBoris Johnson dément avoir menti à la reine

15:05  12 septembre  2019
15:05  12 septembre  2019 Source:   fr.reuters.com

Royaume-Uni : Boris Johnson se dit opposé à toute nouvelle élection

Royaume-Uni : Boris Johnson se dit opposé à toute nouvelle élection Alors que les oppositions préparent un texte prévenant tout "Brexit" sans accord, le Premier ministre britannique a tenté de circonscrire la possibilité de nouvelles élections générales en Grande-Bretagne. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré lundi croire aux "chances" de conclure un accord de sortie de l'UE avec Bruxelles et s'est dit opposé à la tenue de législatives anticipées, dans une déclaration devant ses bureaux à Downing Street. "Les chances de conclure un accord ont augmenté" au cours des trois dernières semaines, a expliqué M.

Boris Johnson a démenti jeudi avoir menti à la reine Elizabeth sur les raisons invoquées pour obtenir la suspension du Parlement. En vertu de la procédure En dévoilant fin août sa volonté d'obtenir une suspension du Parlement, Johnson a fait valoir qu'il était habituel de procéder de la sorte avant qu'un

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a nié avoir menti à la reine Elizabeth 2 quand il a demandé une suspension du parlement ce mois-ci dans le

GB-BREXIT-JOHNSON:Boris Johnson dément avoir menti à la reine

Boris Johnson dément avoir menti à la reine © Reuters/Simon Dawson BORIS JOHNSON DÉMENT AVOIR MENTI À LA REINE

LONDRES (Reuters) - Boris Johnson a démenti jeudi avoir menti à la reine Elizabeth sur les raisons invoquées pour obtenir la suspension du Parlement.

En vertu de la procédure dite de "prorogation", la Chambre des communes et la Chambre des Lords ont dû suspendre leurs travaux lundi soir et pour une durée de cinq semaines, jusqu'au 14 octobre.

La décision du Premier ministre britannique, dénoncée par ses adversaires, a été jugée illégale mercredi par la plus haute instance judiciaire d'Ecosse. Le gouvernement a saisi la Cour suprême du Royaume-Uni, qui pourrait traiter le dossier à partir de mardi prochain.

Qui est Phillip Lee, l'ennemi numéro un de Boris Johnson?

Qui est Phillip Lee, l'ennemi numéro un de Boris Johnson? Il a par son vote, fait basculer l'histoire de son pays. Ce médecin, conservateur pro européen, ami intime de Theresa May a fait perdre aujourd'hui à Boris Johnson sa majorité. Challenges l'avait rencontré. Portrait. Qui est Phillip Lee l’homme qui a fait perdre à Boris Johnson sa majorité ? Un médecin, conservateur convaincu, pro-européen passionné, qui a été ministre de la justice de Theresa May. Un poste dont il a démissionné en juillet 2018 à contrecœur, tant il était persuadé, disait-il, que « quitter l’Union européenne serait un désastre » pour son pays.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson retourne à Downing Street après s'être rendu au palais de Buckingham pour rencontrer la reine Elizabeth II.

Il a beaucoup menti aux Britanniques. Partisan du Brexit, Boris Johnson avait été annoncé comme un candidat sérieux au poste de Premier ministre, après l’annonce de la démission de David Cameron survenue suite aux résultats du référendum sur la sortie de l’Union européenne.

Les juges d'Edimbourg ont estimé que la raison principale de "prorogation" du Parlement résidait dans la volonté de faire obstacle aux parlementaires et de permettre au dirigeant conservateur de poursuivre sa stratégie d'une sortie sans accord de l'Union européenne.

En dévoilant fin août sa volonté d'obtenir une suspension du Parlement, Johnson a fait valoir qu'il était habituel de procéder de la sorte avant qu'un nouvel exécutif ne présente son programme de gouvernement lors du traditionnel "discours de la reine".

Mais certains de ses adversaires, s'appuyant sur l'arrêt de la cour d'Edimbourg, l'ont accusé d'avoir menti à la reine.

Ce n'est "absolument pas" vrai, a répondu jeudi Boris Johnson.

"Je ne vais pas me quereller ou critiquer les juges", a-t-il dit à la presse. "Il est très important de respecter l'indépendance de la justice. Ce sont des érudits."

(Andrew MacAskill et William James; Henri-Pierre André pour le service français)

Lire plus

VIDEO. Royaume-Uni: Boris Johnson malmené lors d'une visite dans un hôpital.
Le Premier ministre britannique a été pris à partie sur la destruction dus système de santé publique © Yui Mok/AP/SIPA Boris Johnson malmené lors d'une visite dans un hôpital SOCIAL - Le Premier ministre britannique a été pris à partie sur la destruction « Le National Health Service est détruit et maintenant vous venez vous montrer à la presse »… Le père d’une fillette hospitalisée a tenu à dire ces quatre vérités à Boris Johnson lors d’une visite à l’hôpital de Whipps Cross à Londres, mercredi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!