Monde: RDC: où sont les 15 millions? La question qui embarrasse la présidence - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeRDC: où sont les 15 millions? La question qui embarrasse la présidence

15:05  12 septembre  2019
15:05  12 septembre  2019 Source:   msn.com

RDC: l’enquête de l’IGF qui contrarie Vital Kamerhe, proche de Tshisekedi

RDC: l’enquête de l’IGF qui contrarie Vital Kamerhe, proche de Tshisekedi Où sont les 15 millions de dollars de revenus du pétrole qui ont disparu en RDC ? La question est désormais sur toutes les lèvres. C’est une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF) qui avait pointé la ponction de ce montant sur des revenus du pétrole. Ce service de l’État avait demandé à la justice de s’en saisir et dénonce depuis des pressions. Ce week-end, deux inspecteurs ont même été arrêtés, et depuis, la Présidence, dont le directeur de cabinet Vital Kamerhe est mis en cause, garde le silence.

Au niveau de la présidence de la République, l'affaire embarrasse . © REUTERS/ Olivia Acland. Dans ce décret publié dans le Journal officiel le 15 décembre 2018, il est reconnu aux anciens Premiers ministres, à charge du Trésor public, une indemnité mensuelle estimée à 30% des émoluments du

Si ce chiffre de 15 millions de personnes ne peut être confirmé, faute d'études incontestables, il semble néanmoins proche de la réalité. Il n’existe pas d’études sur le nombre de personnes qui, en France, seraient à découvert chaque mois, qui plus est le 15 du mois.

RDC: où sont les 15 millions? La question qui embarrasse la présidence © John WESSELS Le président de la République démocratique du Congo (RDC) Felix Tshisekedi (D) et Vital Kamerhe(G), pendant la campagne présidentielle le 27 novembre 2018 à Kinshasa.

Quinze millions de dollars disparus voire détournés des comptes du Trésor public? L'enquête agite et divise la nouvelle équipe au pouvoir en République démocratique du Congo, avec en ligne de mire le premier allié du président Félix Tshisekedi.

Il s'agit de la première "affaire" depuis l'investiture le 24 janvier de M. Tshisekedi, silencieux sur le sujet entre deux promesses de lutter contre la corruption et pour le "changement des mentalités" en RDC.

RDC: la présidence s'exprime pour la première fois sur l'affaire des 15 millions

RDC: la présidence s'exprime pour la première fois sur l'affaire des 15 millions Dans l'affaire dite des « 15 millions de dollars » du Trésor public présumés disparus, la présidence à Kinshasa annonce qu’une rencontre a finalement eu lieu ce week-end entre le président Félix Tshisekedi et l’inspecteur général des finances Victor Batubenga. Ce dernier avait affirmé sur RFI être menacé et avait demandé à rencontrer le chef de l'État. L’annonce de cette rencontre a été faite sur les réseaux sociaux par Kasongo Mwema Yamba

La seule question que l’on se pose est la suivante : réussira-t-il à obtenir 98,3% des suffrages, comme lors du référendum pour le changement de la Constitution Paul Kagame est depuis le véritable maître du pays, même s’il doit attendre 2003 pour être élu à la présidence . La priorité du régime qu’il installe

En RDC , la Commission électorale a finalement publié les résultats des élections législatives dans la nuit. Cohabitation pure et dure ou coalition, Felix Tshisekedi, s'il est confirmé à la présidence Un peu plus de 18 millions d'électeurs ont participé à cette élection d'après la Commission électorale.

Vital Kamerhe, 60 ans, ex-président de l'Assemblée nationale, est davantage que son tout puissant directeur de cabinet: son premier partenaire politique.

Les deux hommes ont conclu un accord en novembre, juste avant les élections présidentielle, législatives et provinciales du 30 décembre.

M. Kamerhe aurait dû devenir Premier ministre après s'être désisté en faveur de M. Tshisekedi. Mais ils ont dû laisser la "Primature" aux alliés de l'ex-président Joseph Kabila, toujours majoritaires au Parlement.

A la présidence, M. Kamerhe n'a pas que des amis. Son parcours sinueux (pilier de l'ancien régime Kabila avant de passer à l'opposition en 2010), son omniprésence et ses ambitions présidentielles pour 2023 agacent la vieille garde des fidèles du président Tshisekedi, formés à l'école des cadres du parti UDPS.

Moscovici embarrassé quand LCI lui rappelle ses phrases assassines sur Macron

Moscovici embarrassé quand LCI lui rappelle ses phrases assassines sur Macron Plusieurs petites piques de Pierre Moscovici ont été relayées dans une récente série du « Monde » sur le déclin du PS. Mais ce dernier ne les assume guère…

© DR / présidence de la République, RDC . » Et le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi de considérer que l’affaire des 15 millions de dollars – qu’il qualifie d’ Des questions laissées en suspens et qui interrogent d’autant plus qu’au niveau même de la présidence , certains conseillers

Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé. En fait, c’ est la CIA qui a décidé d’éliminer Lumumba physiquement. Cette décision de déposer Lumumba comme Premier ministre, a d’abord été prise par les responsables belges et ensuite par les autres responsables

Et depuis quelques jours, il a une bête noire: l'Inspection générale des finances (IGF), organisme placé sous la tutelle directe du chef de l'Etat à l'origine de trois récentes enquêtes.

Dans la plus retentissante, l'IGF cite "le directeur de cabinet" parmi les quatre responsables d'une "irrégularité" qui a privé l'Etat de 15 millions de dollars.

Cette somme a atterri sur le compte d'un "Comité de suivi des prix des produits pétroliers" ouvert dans une banque commerciale, la Rawbank, indique l'IGF dans un rapport daté de juillet disponible sur les réseaux sociaux.

Ces 15 millions correspondent à une retenue de 15% qui était destinée au Trésor public prélevée sur une somme de 100 millions versée par l'Etat à sept compagnies pétrolières (dont Total) pour compenser le gel des prix à la pompe.

Ll'IGF relève qu'entre le 27 mai et le 7 juin, la quasi-totalité de la somme - 14,775 millions - a été retirée en six fois du fameux compte ouvert à la Rawbank.

Journées du Patrimoine : pour visiter l'Élysée, il faut désormais se pré-inscrire en ligne

Journées du Patrimoine : pour visiter l'Élysée, il faut désormais se pré-inscrire en ligne L'an dernier, 20 000 personnes avaient visité le palais présidentiel, patientant parfois pendant huit heures.

Où sont les 15 millions de dollars de revenus du pétrole qui ont disparu en RDC ? La question est désormais sur toutes les lèvres. C’est une enquête de l’Inspection générale des finances (IGF) qui avait pointé

Les millions de dollars d'actifs volés par la famille Kabila ont laissé des traces. Il y a aussi maintenant des lanceurs d'alerte en RDC . Un ancien fonctionnaire congolais cité par le New York Times évoque des millions de dollars apportés en liquide à un ministre, un autre parle de presqu'un milliard

L'IGF détaille les retraits - de 775.000 à cinq millions de dollars- effectués en liquide par les deux mandataires du compte, désignés par l'ancien ministre de l'Economie.

Le compte a été "vidé", constate une source judiciaire.

"Il n’y a pas eu de détournement", s'est défendu M. Kamerhe à Jeune Afrique lundi. "Cet argent n’a pas disparu."

-'Des pratiques anciennes'-

"J'ai fait mon rapport et je l'ai transmis à qui de droit, aux autorités", a commenté pour l'AFP le ministre de l'Economie sortant, Henri Yav Mulang. Le titulaire du poste vient de changer avec l'investiture d'un nouveau gouvernement.

Où est l'argent? Une enquête judiciaire est en cours. Confronté à des "difficultés", l'IGF a transmis le dossier le 31 juillet à la plus haute juridiction du parquet, le procureur général près la Cour de cassation.

Le parquet a requis des informations auprès de la Rawbank et auditionné les deux mandataires du compte, selon des documents consultés par l'AFP.

Le président Tshisekedi n'a rien dit publiquement sur cette affaire, comme il n'a rien dit sur l'autre dossier qui a opposé M. Kamerhe à l'IGF.

RDC: les enquêtes de l'IGF tournent au bras de fer juridique avec la présidence

RDC: les enquêtes de l'IGF tournent au bras de fer juridique avec la présidence Les enquêtes menées par l’Inspection générale des finances (IGF) piétinent. Les inspecteurs mènent des investigations sur les dépenses publiques effectuées par les ministères depuis l’investiture de Félix Tshisekedi. Ils enquêtent également sur quatre sociétés membres de la Fédération du Congo (FEC). Toutes ces enquêtes aujourd’hui risquent d’être étouffées. Le directeur de cabinet de Félix Tshisekedi avait déjà demandé la suspension de la première enquête et depuis ce lundi, il a enjoint l’IGF de suspendre également la seconde enquête.

Présentation. Ils sont nécessaires pour exprimer deux idées différentes dans une phrase sans faire de répétition. Les pronoms relatifs simples sont les → je suis allé au musée Matisse le jour où il faisait beau. Attention ! quand le nom de lieu ou de temps répond à la question quoi ? il doit être remplacé

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’EBG, qui fête cette année ses 20 ans, FrenchWeb a reçu Arthur Saint-Père, CEO et co-fondateur, pour nous annoncer un nouveau jalon dans le parcours de la scaleup : une levée de 15 millions de dollars, auprès de ses investisseurs historiques, dont XAnge

En juillet, l'IGF a été saisie par l'Agence nationale de renseignements (ANR) pour auditer les dépenses des ministères depuis l'investiture du président. Vital Kamerhe a demandé à l'IGF la suspension de cet audit.

Dans un troisième dossier, Vital Kamerhe a aussi bridé les ardeurs de l'IGF qui s'intéressait à des entreprises du secteur privé, dont les deux brasseries Bralima (filiale de Heinekein) et Bracongo (filiale de Castel).

Vendredi, le président Tshisekedi a tenu à "rassurer le monde des affaires" contre les "tracasseries" administratives à l'ouverture d'un forum économique. Des propos interprétés comme un soutien à son "dircab".

Dimanche, l'IGF avait curieusement convoqué puis annulé une conférence de presse, "pour des questions de coordination avec la hiérarchie". La veille le chef de l'Etat avait reçu son chef de service en l'assurant de son soutien, affirme une source proche du dossier.

"Des pratiques anciennes se sont instituées en marge de la loi. Le nouveau gouvernement a l'occasion de prouver sa volonté de changement", rêve une source de l'IGF dont deux agents avaient en août été interpellés avant d'être relâchés.

Drogba : « Quitter la Serie A serait comme une défaite ».
Drogba : « Quitter la Serie A serait comme une défaite »

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!