Monde: L'abstention, ennemi coriace des partis arabes en Israël - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeL'abstention, ennemi coriace des partis arabes en Israël

17:00  12 septembre  2019
17:00  12 septembre  2019 Source:   msn.com

Élections israéliennes: les partis religieux au cœur de l’échiquier politique

Élections israéliennes: les partis religieux au cœur de l’échiquier politique La campagne électorale touche à sa fin en Israël. C’est ce mardi 17 septembre que les électeurs désigneront leurs députés, pour un second scrutin en cinq mois. En avril dernier, Benyamin Netanyahu avait été incapable de constituer une coalition. Son ancien ministre de la Défense, Avigdor Liberman, avait refusé de rejoindre son gouvernement, dénonçant les concessions faites aux partis religieux. Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil Les relations entre l’État et la religion se sont imposées dans la campagne. Mais les partis religieux conservent une base solide.

Les Arabes israéliens sont les Arabes détenteurs de la citoyenneté israélienne vivant en Israël . Ils s’identifient comme « Palestiniens » ou « Arabes d' Israël ». Ils sont aussi parfois désignés par les Arabes des autres pays comme « Arabes de 48 ».

Lors d'une élection, d'un référendum ou plus généralement d'une délibération, le comportement d’ abstention correspond au fait de ne pas participer au vote : les personnes qui s'abstiennent sont qualifiées d'« abstentionnistes ». Les motivations des abstentionnistes sont multiples et variées.

L'abstention, ennemi coriace des partis arabes en Israël © HAZEM BADER Des affiches électorales de la liste commune "Liste unie" exhortant les Arabes israéliens à se rendre aux urnes pour les législatives, le 10 septembre 2019 près de ville israélienne de Beersheva (sud)

Pour faire entendre leur voix, les partis arabes ont joint leurs forces en vue des élections israéliennes du 17 septembre, mais affrontent un ennemi coriace: l'abstention massive, et les tentatives pour l'alimenter, chez une population qui se sent marginalisée.

Dernier épisode du feuilleton, la polémique sur les caméras dans les bureaux de vote, le Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu voulant permettre aux partis de filmer à côté des urnes pour prévenir des "fraudes" --une démarche perçue par certaines comme une tentative d'intimidation des électeurs Arabes israéliens.

Homme d’affaires «le plus haï» des États-Unis, T. Boone Pickens est mort

Homme d’affaires «le plus haï» des États-Unis, T. Boone Pickens est mort Légende de la production de pétrole, grand spécialiste des raids financiers à la hussarde sur des groupes qu’il rentabilisait souvent au prix d’une importante casse sociale, T.Boone Pickens est mort le 11 septembre 2019 à l’âge de 91 ans.

Le conflit israélo- arabe est le nom donné aux relations tendues et conflits militaires entre l'État d' Israël et les États arabes environnants, depuis la création d' Israël le 14 mai 1948. Il a eu pour points d'orgue sept conflits armés : la guerre de 1948, la guerre de Suez en 1956, la guerre des Six Jours en 1967

Israël est ainsi le seul pays de la planète à bénéficier du douteux privilège d'être scruté dans la compris le mur des lamentations, soulignés dans chaque paragraphe par leurs seuls noms arabes Dans ce cas, pourquoi la France s'est-elle rendue complice, par abstention , d'une telle aberration?

L'abstention, ennemi coriace des partis arabes en Israël © Gil COHEN-MAGEN Le député arabe israélien Ayman Odeh (G) mime de filmer avec son smartphone le Premier ministre Benjamin Netanyahu (D), le 11 septembre 2019 à Jérusalem

A quelques jours du scrutin, cette saga s'est pour le moment soldée par un échec pour le chef du gouvernement, lancé dans une course pour sa réélection: ni le comité central pour les élections, ni la Knesset, le Parlement israélien, n'ont approuvé que de telles caméras pénètrent dans les bureaux de vote.

Mercredi, au Parlement, pendant les discussions sur le sujet, le député à la tête de la "Liste unie" des partis arabes et communiste, Ayman Odeh, a même cueilli le Premier ministre alors qu'il descendait de la tribune, en braquant son smartphone sous son nez, tel une caméra intrusive.

Israël: Arabes ou Juifs, ils votent contre leur camp traditionnel

Israël: Arabes ou Juifs, ils votent contre leur camp traditionnel Ni affiches, ni panneaux.

Cet article relate les principaux partis politiques israéliens passés et présents. Partis représentés à la Knesset lors des élections législatives de 2015 : Likoud : 30 sièges. Le Likoud est fondé en 1973, succède au Gahal (1965-1973), qui regroupe le Hérout

Peut-être est-il difficile de blâmer les nombreux électeurs arabes qui ont refusé de participer à un scrutin mettant en scène un Benyamin Nétanyahou Certes, ce ne sont pas les raisons qui manquent pour expliquer le faible taux de participation de communauté arabe citoyenne d’ Israël aux élections

"Ils disent que les Arabes volent les élections, mais au dernier scrutin notre taux de participation n'a été que de 49% contre environ 90% pour les colons", a notamment commenté M. Odeh après l'incident.

- "Opération caméras" -

Les Arabes israéliens représentent autour de 20% des neuf millions d'habitants du pays. Ils sont les descendants des Palestiniens restés sur leurs terre lors de la création d'Israël en 1948.

Beaucoup gardent un souvenir amer du scrutin d'avril dernier, qui n'a débouché sur aucune coalition viable, obligeant le Premier ministre à convoquer de nouvelles élections moins de six mois plus tard.

Samy Talal surveillait le vote dans une école à Umm el Fahm, ville arabe de 550.000 âmes. Alerté par un SMS, il découvre que le président de son bureau, membre du Likoud, avait caché une caméra-stylo dans la poche de devant de sa chemise.

S'en suit une grande confusion. Pendant une demi-heure, le vote est suspendu. Certains électeurs ont rebroussé chemin et ne sont jamais revenus, selon Samy.

Israël: Le sort de Netanyahu face aux urnes aujourd'hui

Israël: Le sort de Netanyahu face aux urnes aujourd'hui Bibi ou Benny? Les Israéliens votaient mardi lors de législatives opposant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis une décennie, à l'ancien chef de l'armée Benny Gantz, cinq mois après un premier duel sans issue. Les bureaux de vote ont ouvert à 07H00 (heure locale, 04H00 GMT) et doivent fermer à 22H00 (19H00 GMT) pour ce match retour qui s'annonce âprement disputé selon les derniers sondages des chaînes israéliennes. Quelque 6,4 millions d'électeurs sont conviés dans les 10.700 bureaux de vote.

Notre correspondant en Israël est allé à leur rencontre et nous apprend que les enjeux qui comptent pour les Arabes israéliens sont avant tout socio-économiques. La résolution du conflit israélo-palestinien n'est pas leur priorité. Une émission préparée par Josh Vardey et Elise Duffau.

Le Parti 51 : Liberté, égalité et prospérité! Comment faire face aux défis de la mondialisation tout en préservant le flambeau de notre belle nation ?

Le lendemain, Sagi Keizler, l'homme derrière cette "opération caméras", fanfaronne sur Facebook: "C'était nous!"

Dans les zones arabes, "grâce au fait qu'il y avait nos observateurs dans tous les bureaux, le taux de participation est descendu en-dessous de 50%, le plus bas ces dernières années", se félicite le message accompagné d'une photo de M. Keizler avec le couple Netanyahu.

L'affaire des caméras traduit un climat anti-arabe plus général, estime Sawsan Zaher, avocate pour l'ONG arabe israélienne de défense des droits humains Adalah, qui a porté, la première, la question devant les tribunaux.

Dernier exemple cette semaine, un message posté sur le compte Facebook du Premier ministre: "Les Arabes veulent nous anéantir tous". "Ce n'était pas moi, c'était l'un des employés du QG de campagne", s'est défendu M. Netanyahu sur la radio publique israélienne. "L'erreur a été vite réparée".

- Pourquoi voter? -

Dans son bureau donnant sur l'une des grandes artères de Haïfa, ville mixte du nord du pays, Ayman Odeh veut croire que tant d'adversité va renforcer le vote arabe.

[Reportage] Les Israéliens votent pour la deuxième fois en cinq mois

[Reportage] Les Israéliens votent pour la deuxième fois en cinq mois Les Israéliens ont commencé à voter tôt ce mardi matin pour les élections législatives. Après le scrutin du mois d'avril où Benyamin Netanyahu n'était pas arrivé à former une coalition, de nouvelles élections ont été organisées. Et le paysage politique est de plus en plus morcellé. Pour espérer former une coalition, le Likoud de Netayahu doit arriver en tête et ce n'est pas gagné d'avance. De notre envoyé spécial à Jérusalem, Nicolas Falez Dans le quartier de Rehavia à Jérusalem, un lycée a été transformé en bureau de vote.

L’accord secret d’armement entre Israel et les Emirats arabes unis. Par ailleurs, les divisions qui empoisonnent le parti historique de Laurent Gbagbo, le FPI, scindé entre partisans du « Dans ce scrutin, Ouattara a un vrai ennemi : l ’ abstention » analyse une source bien informée à Abidjan.

ISRAËL - En remportant 14 sièges, l'alliance de trois formations arabes israéliennes avec Hadash, le parti communiste judéo- arabe , a réussi son pari : s'imposer comme la Introduction à la science politique - Les partis politiques - Продолжительность: 10:14 François Debras 31 672 просмотра.

"Regardez à quel point ils ont peur de nos voix! Alors venez, on y va!", lance-t-il, entre les affiches de Che Guevara et du poète palestinien Mahmoud Darwish, symbole de la résistance.

En avril, "le fait que nous étions divisés a fait baisser la participation. Mais cette fois nous sommes unis".

Pour autant, selon les sondages, les Arabes israéliens ont principalement boudé les urnes par "manque de confiance dans le Parlement", rappelle le député Ahmad Tibi, une des figures de la "Liste unie". La division des partis arabes n'a compté que pour 9% de l'abstention, d'après les mêmes sources.

Une partie des 960.000 électeurs arabes israéliens n'a jamais voté, par idéologie: ils refusent de participer au jeu électoral israélien. Mais d'autres sont venus grossir les rangs de l'abstention ces dernières années.

La loi dite de "l'Etat-nation", votée l'an dernier et qui affirme qu'Israël est l'Etat du peuple juif a notamment dissuadé certains, estime Sawsan Zaher, les minorités s'estimant reléguées à une citoyenneté de seconde zone.

"Le pourcentage des électeurs arabes qui votent diminue depuis 20 ans", note Gilad Grossman, porte-parole de l'Association pour les droits civiques en Israël.

Au-dessus des morceaux d'agneau soigneusement découpés sur son étal, à Nazareth, principale ville arabe du pays, Bassem Zaarour hausse les épaules à l'évocation de la liste unie pour les élections.

"J'ai cessé de voter pour eux, les gens ont perdu confiance". En tant qu'Arabes, "que la droite ou la gauche l'emporte..., personne ne veut de nous".

Législatives cruciales en Israël : Netanyahu et Gantz face à face.
Le Premier ministre, au pouvoir depuis 10 ans, joue son avenir politique dans ce scrutin. © Copyright 2019, L'Obs Les Israéliens votent ce mardi 17 septembre lors d’élections législatives opposant le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au pouvoir depuis une décennie, à l’ancien chef de l’armée Benny Gantz, cinq mois après un premier duel sans issue. Les bureaux de vote ont ouvert à 7h00 (heure locale) et doivent fermer à 22h00 pour ce match retour qui s’annonce âprement disputé selon les derniers sondages des chaînes israéliennes. Quelque 6,4 millions d’électeurs sont conviés dans les 10.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!