Monde: États-Unis: la Cour suprême donne raison à Trump sur une loi sur le droit d'asile - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeÉtats-Unis: la Cour suprême donne raison à Trump sur une loi sur le droit d'asile

17:00  12 septembre  2019
17:00  12 septembre  2019 Source:   rfi.fr

USA: La Cour suprême autorise le durcissement des règles d'asile

USA: La Cour suprême autorise le durcissement des règles d'asile USA: La Cour suprême autorise le durcissement des règles d'asile © Reuters/Jose Luis Gonzalez USA: LA COUR SUPRÊME AUTORISE LE DURCISSEMENT DES RÈGLES D'ASILE NEW YORK (Reuters) - La Cour suprême américaine a autorisé mercredi l'administration Trump à mettre en application de nouvelles mesures en matière d'immigration qui visent à compliquer la tâche des migrants souhaitant demander l'asile aux Etats-Unis après avoir franchi la frontière avec le Mexique.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet. Aux Etats - Unis , le président Donald Trump voulait empêcher qu’une personne entrée illégalement sur le territoire américain puisse déposer une demande d ’ asile .

«Grande victoire à la Cour suprême des États - Unis pour la frontière sur le droit d ’ asile », s’est réjoui, sur Twitter, Donald Trump . Un juge fédéral de Californie avait persisté lundi dans sa volonté de bloquer cette mesure. Cette dernière prévoit le rejet automatique de toutes les demandes d ’ asile déposées

États-Unis: la Cour suprême donne raison à Trump sur une loi sur le droit d'asile © REUTERS/Yuri Gripas Donald Trump à la Maison Blanche. Le 30 août 2019.

Aux États-Unis, Donald Trump a remporté une victoire de taille sur le droit d'asile: la Cour suprême lui permet d'appliquer dès à présent une nouvelle réglementation destinée à réduire de manière drastique l'arrivée de migrants par la frontière américano-mexicaine.

Les migrants qui traversent plusieurs pays avant d'arriver à la frontière des États-Unis ne peuvent plus y faire leur demande d'asile. L'administration Trump les oblige désormais à solliciter d'abord le statut de réfugié dans les autres pays traversés pendant leur périple. Ce n'est qu'au cas où ce statut leur serait refusé par ces pays tiers que les migrants pourront demander l'asile aux Etats-Unis.

La Cour suprême offre une victoire temporaire à Donald Trump sur les règles d'asile

La Cour suprême offre une victoire temporaire à Donald Trump sur les règles d'asile La Cour suprême américaine a validé mercredi la stricte limitation des demandes d'asile de migrants d'Amérique centrale, pendant que la bataille judiciaire se poursuit au sujet de cette mesure imposée par l'administration Trump. La Cour suprême américaine a autorisé mercredi 11 septembre l'administration Trump à mettre en application de nouvelles mesures qui visent à compliquer la tâche des migrants souhaitant demander l'asile aux États-Unis après avoir franchi la frontière avec le Mexique.

Selon les organisations de défense des droits civiques et humains, qui l’avaient contesté devant un tribunal fédéral d’Oakland, cette mesure revient à exclure des procédures d ’ asile l’écrasante majorité des demandeurs arrivant à la frontière sud des États - Unis en provenance d’Amérique centrale.

Selon les organisations de défense des droits civiques et humains, qui l’avaient contesté devant un tribunal fédéral d’Oakland (Californie), cette mesure revient à exclure des procédures d ’ asile l’écrasante majorité des demandeurs arrivant à la frontière suddes États - Unis en provenance

Donald Trump ferme ainsi la frontière sud aux dizaines de milliers de Honduriens, Salvadoriens et Guatémaltèques qui fuient la violence dans leurs pays. Mais cette mesure touche également tous les autres migrants qui tentent d'entrer sur le sol américain en traversant des pays tiers. Seuls les Mexicains, voisins directs des États-Unis, ne sont pas concernés.

La réglementation a été annoncéee par l'administration américaine en juillet, mais immédiatement suspendue par plusieurs Cours d'appel. Les juges conservateurs - désormais majoritaires - de la Cour suprême ont au contraire statué mercredi, que la mesure était applicable de suite quoi que temporairement pendant que la bataille judiciaire se poursuit. La directive pourrait toucher potentiellement plusieurs dizaines de milliers de personnes, souvent des familles avec enfants. Donald Trump, lui, s'est félicité sur Twitter d'une « grande victoire ».

Homme d’affaires «le plus haï» des États-Unis, T. Boone Pickens est mort.
Légende de la production de pétrole, grand spécialiste des raids financiers à la hussarde sur des groupes qu’il rentabilisait souvent au prix d’une importante casse sociale, T.Boone Pickens est mort le 11 septembre 2019 à l’âge de 91 ans.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!