•   
  •   

MondeLes Etats-Unis sont prêts à agir après les attaques en Arabie

13:10  16 septembre  2019
13:10  16 septembre  2019 Source:   challenges.fr

Attaques en Arabie Saoudite : pourquoi l'Iran est pointé du doigt

Attaques en Arabie Saoudite : pourquoi l'Iran est pointé du doigt L'Arabie Saoudite et les Etats-Unis accusent l'Iran d'être derrière les attaques contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite. Voici les preuves avancées. Qui a attaqué samedi les installations pétrolières en Arabie Saoudite? Jeudi matin, le ministre des Affaires étrangères français Jean-Yves Le Drian a jugé "relativement peu crédible" que l'opération ait pu être perpétrée par les rebelles houthis du Yémen, mais il n'est pas allé jusqu'à accuser l'Iran. L'Arabie Saoudite et les Etats-Unis ont eux été plus clairs ces derniers jours.

Les États - Unis se sont déclarés dimanche " prêts à riposter" aux attaques de drones la veille contre des installations pétrolières en Arabie saoudite, qui ont entraîné une réduction de moitié de sa production et provoqué une forte hausse des cours de l'or noir.

Les États - Unis « prêts à riposter» aux attaques contre le pétrole saoudien. Les États - Unis évoquent une nouvelle fois l’option armée après les attaques contre les installations pétrolières du week-end en Arabie saoudite. Donald Trump a assuré dimanche 15 janvier que son pays était prêt à « passer à

Les Etats-Unis sont prêts à agir après les attaques en Arabie © Jessica Lutz Les cours du pétrole s'envolent après les attaques en Arabie

Les Etats-Unis sont prêts à riposter aux attaques menées contre des infrastructures pétrolières saoudiennes, a annoncé dimanche Donald Trump, après qu'un haut responsable de son administration en a imputé la responsabilité à l'Iran.

Les Etats-Unis sont prêts à riposter aux attaques menées contre des infrastructures pétrolières saoudiennes, a annoncé dimanche Donald Trump, après qu'un haut responsable de son administration en a imputé la responsabilité à l'Iran.

Le chef de la Maison blanche a autorisé dimanche le recours aux réserves stratégiques américaines de pétrole après les deux attaques de drones contre des installations de la compagnie pétrolière saoudienne Aramco, qui ont réduit de moitié la production de pétrole du royaume d'Arabie saoudite, entraînant une diminution de 5% de la production mondiale.

Donald Trump envoie des renforts en Arabie saoudite, l'Iran est furieux

  Donald Trump envoie des renforts en Arabie saoudite, l'Iran est furieux L'Iran menace d'un "champ de bataille", après les représailles aux attaques contre des installations pétrolières en Arabie Saoudite. Les sanctions contre la Banque centrale iranienne seront "les plus sévères jamais imposées au pays", a déclaré Donald Trump vendredi. Les Etats-Unis ont également annoncé l'envoi de renforts militaires dans la région du Golfe après les attaques en Arabie saoudite attribuées à l'Iran, au risque de faire fulminer l'Iran, dont les Gardiens de la Révolution préviennent ce samedi que tout pays qui attaque le pays sera "le champ de bataille".

L ’ attaque d’installations pétrolières saoudiennes par des drones lancés par les rebelles houthis du Yémen ont fait tanguer le marché mondial du pétrole et ravivé les tensions entre Téhéran, soutien des Houthis, et Washington.

Les Etats - Unis œuvreront avec nos partenaires et alliés pour assurer l’approvisionnement des marchés énergétiques et pour que l’Iran rende des comptes pour son agression. » Il y a des raisons de croire que nous connaissons le coupable, sommes prêts à riposter en fonction des vérifications

Lundi matin, les cours du baril de Brent prenaient 8,29% à 65,21 dollars vers 07h30 GMT tandis que ceux du baril de brut WTI gagnaient 7,58% à 59,01 dollars. et

"Nous avons des raisons de croire que nous connaissons le coupable, nous sommes prêts à agir en fonction des vérifications, mais nous attendons du royaume de nous dire qui, selon eux, est à l'origine de cette attaque et de quelle manière nous allons procéder!", écrit Donald Trump sur Twitter.

Washington accuse Téhéran

Les attaques ont été revendiquées par le mouvement yéménite houthi, allié chiite de l'Iran, contre lequel l'Arabie saoudite et ses alliés arabes sunnites interviennent militairement depuis 2015.

Ils ont renouvelé lundi leurs menaces contre les installations d'Aramco, prévenant qu'elles pourraient être attaquées "à tout moment" et réclamant la fin de l'intervention saoudienne au Yémen.

Yémen : les rebelles houthis se disent prêts à faire la paix avec l'Arabie Saoudite

  Yémen : les rebelles houthis se disent prêts à faire la paix avec l'Arabie Saoudite La rébellion yéménite des houthis s'engage à cesser les attaques de drones et de missiles contre l'Arabie saoudite si la coalition militaire dirigée par Ryad au Yémen fait de même. C'est une annonce pour le moins inattendue formulée par les rebelles houthis du Yémen à l'occasion des cinq ans de la prise de la capitale Sanaa. Contre toute attente, ils ont déclaré vendredi 20 septembre être prêts à faire la paix en arrêtant les attaques contre l'Arabie saoudite, au moment où leur allié iranien fait face à d'énormes pressions pour son implication présumée dans la destruction d'infrastructures pétrolières saoudiennes.

Après les attaques de drones contre les installations pétrolières en Arabie saoudite, Donald Trump a assuré que les États - Unis étaient " prêts à riposter". Plus tôt, le président américain avait "autorisé l'utilisation du pétrole de la Strategic Petroleum Reserve" alors que le.

Les Etats - Unis se sont d'ailleurs dits « prêts à riposter» aux attaques de drones, après que le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a accusé samedi Beaucoup de commentaire déplorent le manque de défense de détection d’approche d’objet volant sur les sites pétroliers de l’ Arabie Saoudite.

Un haut responsable de l'administration américaine déclarait dimanche que l'ampleur et la précision des attaques étaient telles que les rebelles Houthis du Yémen ne pouvaient pas en être les auteurs, suggérant une responsabilité de l'Iran.

"Il ne fait aucun doute que l'Iran est responsable. Quel que soit l'angle sous lequel on aborde la question, pas moyen d'y échapper. Il n'y a pas d'autre candidat. Les preuves pointent en direction de l'Iran", a déclaré à l'agence Reuters ce haut responsable, étayant des accusations formulées dès samedi par le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo.

Selon les éléments cités par ce responsable américain à l'appui des accusations de Washington, 19 points d'impact ont, dit-il, été recensés, ce qui cadrerait mal avec les déclarations des Houthis qui ont affirmé que dix drones avaient été utilisés pour cette double attaque.

Aucun délai

Reconnaissant l'ampleur inédite des attaques, qui ont notamment visé le plus grand site mondial de transformation de brut, à Abkaïk, les autorités de Ryad n'ont avancé aucun délai avant la reprise de la production.

Attaques contre l'Arabie Saoudite : Ryad affirme que l'armement utilisé est iranien

Attaques contre l'Arabie Saoudite : Ryad affirme que l'armement utilisé est iranien Ces attaques ont brutalement réduit l'approvisionnement mondial en pétrole, et réveillé la crainte d'une escalade militaire entre Washington et Téhéran. Les armes utilisées samedi pour attaquer des installations pétrolières en Arabie Saoudite ont été fabriquées en Iran, a affirmé ce lundi la coalition dirigée par Ryad au Yémen. "L'enquête se poursuit et toutes les indications montrent que les armes utilisées sont iraniennes", a déclaré à la presse, à Ryad, le porte-parole de la coalition, le colonel saoudien Turki al-Maliki.

Nikki Haley, ambassadeur des Etats - Unis auprès des Nations unies, a averti le 12 mars que si le Conseil de sécurité de l'ONU n' agissait pas sur le dossier syrien Lorsque la communauté internationale ne parvient pas à agir , il arrive que les Etats soient obligés d' agir de leur propre chef.

Les États - Unis n’ont pas intérêt à entrer en conflit armé direct. Encore une fois, ils sont gagnants si on tient compte de la situation actuelle. Le président iranien Hassan Rohani a déclaré que l’ Arabie saoudite devrait considérer les attaques des rebelles yéménites contre ses installations pétrolières

S'appuyant sur des images du site dévasté, le cabinet de conseil Rapidan Energy Group estime que la reconstruction pourrait prendre plusieurs mois et prolonger d'autant la pénurie de production.

"Aramco dispose cependant d'infrastructures vacantes susceptibles de contribuer au maintien de la production au cours des opérations de maintenance", dit Rapidan.

Selon Helima Croft, directrice mondiale de la stratégie en matières premières de RBC Capital Markets, le signal envoyé par ces attaques est désastreux pour le royaume saoudien.

"Abkaïk est le centre nerveux du système énergétique saoudien. Même si les exportations repartaient dans les 24 ou 48 prochaines heures, l'image d'invulnérabilité a été sérieusement ternie", dit-elle.

Une source a déclaré lundi à Reuters que le secrétaire général de l'Opep, Mohammed Barkindo, s'était entretenu avec le directeur de l'Agence internationale de l'énergie, Fatih Birol, pour évoquer l'évolution de la situation sur le marché pétrolier. Selon cette source, il n'est pas question, à ce stade, de réunir d'urgence l'Opep et ses alliées.

(avec Reuters)

Lire plus

L'Arabie saoudite dévoile les dégâts sur ses installations pétrolières .
L'Arabie saoudite a montré vendredi pour la première fois à la presse internationale l'étendue des dégâts sur ses installations pétrolières attaquées le 14 septembre, insistant sur sa détermination à rétablir rapidement sa production, en dépit de la montée des tensions dans la région. L'installation de Khurais, dans l'est du royaume, a été frappée quatre fois et des incendies y ont fait rage cinq heures durant, a déclaré aux journalistes un responsable du géant pétrolier saoudien Aramco qui gère le site, ce qui a contribué à la réduction de moitié de la production du premier exportateur d'or noir et entraîné une flambée des prix.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!