Monde: "On a l'impression de suivre un feuilleton sans fin" : les négociateurs européens s'impatientent face au marasme du Brexit - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde "On a l'impression de suivre un feuilleton sans fin" : les négociateurs européens s'impatientent face au marasme du Brexit

09:00  22 septembre  2019
09:00  22 septembre  2019 Source:   francetvinfo.fr

Le Brexit pousse des élus tories et travaillistes dans les rangs des «lib-dem»

Le Brexit pousse des élus tories et travaillistes dans les rangs des «lib-dem» Le congrès annuel du parti libéral britannique s’est ouvert samedi 14 septembre dans la ville côtière de Bournemouth. Sous la direction de leur nouvelle dirigeante Jo Swinson, les « lib-dem » sont remontés dans les sondages et ont vu leurs rangs grossir avec l’arrivée de députés travaillistes et conservateurs pro-Européens. Avec notre correspondante à Londres, Sophie Miller Un vent de renouveau souffle sur les Libéraux-démocrates. Samedi, à l’ouverture de la conférence, le ralliement d’un nouveau député a été annoncé.

Les députés européens , eux, ont exprimé beaucoup de craintes face à la perspective d’une sortie Il ne reste plus que six semaines avant le 31 octobre et le négociateur de l'UE a prévenu : « Il ne Le Brexit , un feuilleton qui exaspère les 27. Va-t-on vers un retour de la violence en Irlande du Nord ?

Les Européens exigent un ordre de marche plus rapide. Selon une source européenne , la question du calendrier devrait être discutée lors d'une rencontre entre Le 20 septembre, une rencontre entre le secrétaire britannique au Brexit Stephen Barclay et le négociateur de la Commission européenne

Alors que le Royaume-Uni s'enlise dans la crise, faisant craindre un "no deal", des fonctionnaires européens racontent leur lassitude à franceinfo.

"L'heure tourne, arrêtez de parler, agissez." Le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel a clairement manifesté son agacement, lundi 16 septembre, face à la stratégie de Boris Johnson sur le Brexit. "Ne faites pas de l'Union européenne le méchant de l'histoire, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse conjointe à laquelle le Premier ministre britannique n'a finalement pas participé. Les Vingt-Sept n'accepteront à aucun moment d'être responsables (...) pour le bazar dans lequel nous sommes."

Corbyn promet un référendum sur le Brexit, sans préciser sa position

Corbyn promet un référendum sur le Brexit, sans préciser sa position Corbyn promet un référendum sur le Brexit, sans préciser sa position © Reuters/Peter Nicholls CORBYN PROMET UN RÉFÉRENDUM SUR LE BREXIT, SANS PRÉCISER SA POSITION LONDRES (Reuters) - Le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn a promis mercredi qu'il organiserait un référendum sur le Brexit si le Labour remporte les prochaines élections législatives en Grande-Bretagne, sans pour autant préciser s'il ferait campagne pour ou contre une sortie de l'Union européenne. "Nous sommes le seul parti qui offre un choix au peuple", a déclaré le chef du Labour aux journalistes.

Au siège de la Commission européenne à Bruxelles, les discussions sur le Brexit se sont Le plus difficile n'est pas tant de trouver un accord technique au niveau des négociateurs , mais un accord « On est comme face à un nœud, poursuit-il. Rien ne sert de tirer de chaque côté de la corde, sinon on

Mais à huit jours de l’échéance du Brexit , rien n’est moins sûr puisqu’une prolongation de la carte de On disait beaucoup jusqu’ici que les Européens seraient, quoi qu’il arrive, disposés à repousser du Nous vous demandons de suivre ces Règles de base. Le Partenaire s'engage à ne pas porter

Outre-Manche, le gouvernement britannique s'enfonce en effet dans une crise politique sans précédent. Après avoir essuyé une série de revers au Parlement, le Premier ministre, Boris Johnson, a suspendu les travaux des députés jusqu'au 14 octobre, soit deux semaines avant la date prévue du Brexit. Une décision dont la légalité doit être évaluée par la Cour suprême britannique lors d'une audience de trois jours, du 17 au 19 septembre.

  © Fournis par France Télévisions

"Nous faisons preuve de beaucoup de patience"

Sur le continent, ces revirements britanniques sont observés avec une certaine incrédulité. "On a l'impression de suivre un feuilleton sans fin. C'est intéressant de créativité, ironise une source proche des négociateurs européens mobilisés pour le Brexit, interrogée par franceinfo. Nous faisons preuve de beaucoup de patience et d'endurance." La volonté de Boris Johnson de rouvrir les discussions sur l'accord négocié par sa prédécesseure a été accueillie froidement. "Nous avons accordé un délai au Royaume-Uni pour que le gouvernement ait plus de temps pour faire ratifier le texte, rappelle un autre proche des négociateurs. Mais après cinq mois, on a un nouveau Premier ministre qui veut effacer le 'backstop' [une mesure censée éviter le retour d'une frontière "dure" en Irlande] et réécrire l'accord."

Les députés européens redisent leur refus d’un Brexit sans accord

Les députés européens redisent leur refus d’un Brexit sans accord Les députés européens ont voté ce mercredi 18 septembre une résolution pour réaffirmer leur position sur le Brexit, et notamment leur refus d’un « no deal ». Ce matin, Jean-Claude Juncker et Michel Barnier étaient devant le Parlement et ont rendu compte de leur déjeuner avec Boris Johnson. Le président de la Commission européenne s’est voulu optimiste. Jean-Claude Juncker a en effet qualifié la rencontre avec Boris Johnson « d’amicale et constructive », il pense qu’un accord est « encore possible ». Et ce malgré l’absence toujours de proposition écrite sur une alternative au « filet de sécurité » irlandais.

Le Brexit : qui dit sujet brûlant de l’actualité britannique et européenne dit sujet à connaître impérativement en Major Prépa tente d’analyser la situation en répondant à la question suivante : le plan de sortie du On ne sait pas ce que les acteurs du Brexit vont faire face à ce nouveau contexte.

Les négociateurs britanniques et européens seraient parvenus à un accord sur le règlement Deux sources ont confirmé au journal que les deux parties étaient tombées d'accord en fin de semaine Des informations que le négociateur en chef de l'UE sur le Brexit , Michel Barnier, a démenti le 29

Nous n'avons pas accepté un report du Brexit pour tout reprendre du début.

Un fonctionnaire européen

à franceinfo

Officiellement, le Royaume-Uni négocie toujours avec l'UE. David Frost, conseiller de Boris Johnson, s'est rendu à plusieurs reprises à Bruxelles en août et en septembre. "Des progrès énormes sont en cours, a même déclaré Boris Johnson dans un entretien au Daily Mail (en anglais), dimanche 15 septembre. Il va y avoir beaucoup de travail d'ici le [Conseil européen du] 17 octobre. Mais je vais aller à ce sommet et je vais obtenir un accord, j'ai vraiment bon espoir."

"La priorité de Boris Johnson est de partir"

Selon les fonctionnaires européens interrogés par franceinfo, la réalité est tout autre. "Alors que la priorité de Theresa May était une sortie avec un accord, celle de Boris Johnson est de partir le 31 octobre", s'agace un proche du dossier. Selon cette source, "le Premier ministre préfère instaurer un rapport de force avec l'UE" plutôt que d'œuvrer à trouver une solution concertée.

PSG - Real Madrid : suivez le match en direct

PSG - Real Madrid : suivez le match en direct Amputé de Neymar, Mbappé et Cavani, le PSG affronte un Real Madrid en pleine reconstruction pour le compte de la 1e journée de la Ligue des champions. Un match de cadors européens à suivre en direct dès 21 h, heure de Paris. Face au grand Real Madrid, toujours convalescent après un exercic 2018/19 décevant, le Paris Saint-Germain veut lancer idéalement sa campagne de Ligue des champions. PSG-Real Madrid, un match à suivre en direct dès 21 h, heure de Paris. © Studio graphique FMM Face au Real Madrid, le PSG retrouve les joutes européennes.

Voici une liste de métiers rémunérateurs en suivant une formation courte (également possible en alternance). Il est en effet relativement simple de suivre une formation assez courte et de retrouver un emploi dans un nouveau domaine qui vous garantira un bon salaire et des perspectives d’évolution

Les Européens exigent un ordre de marche plus rapide. Selon une source européenne , la question du calendrier devrait être discutée lors d’une rencontre entre Le 20 septembre, une rencontre entre le secrétaire britannique au Brexit Stephen Barclay et le négociateur de la Commission européenne

Il n'y a pas vraiment de négociations, parce que les Britanniques ne font aucune proposition concrète.

Un fonctionnaire européen

à franceinfo

"Avec les équipes de Theresa May, nous avons eu durant deux ans des rencontres, relève une fonctionnaire de la Commission. Il y avait des blocages, mais on discutait tout de même d'éléments concrets, sur la base de propositions formulées par écrit. Ce n'est plus le cas."

Un responsable européen constate ainsi, sous couvert d'anonymat, que Londres peine à proposer une "solution opérationnelle" pour la mise en œuvre du Brexit. "Nous ne refusons pas d'abandonner le 'backstop' et l'accord sur la table parce que nous sommes 'rigides', mais parce que c'est la seule solution qui marche pour l'instant, martèle-t-il. Tout accord doit permettre de protéger la paix et l'économie en Irlande."

"Il n'hésite pas à balayer tout ce qui a été fait"

Au-delà des négociations qui piétinent, le personnage de Boris Johnson hérisse. Si Bruxelles assure "vouloir travailler avec tout le monde", certains reconnaissent que le nouveau Premier ministre britannique peut "créer pas mal d'irritation" au sein des institutions européennes. "Il n'hésite pas à attaquer l'UE, à balayer d'un geste de la main tout ce qui avait été discuté, pointe un fin connaisseur du dossier. Il y a une forme d'exaspération : si les fonctionnaires britanniques restent d'un professionnalisme exemplaire, l'échelon politique brouille tout."

Johnson et Tusk parleront Brexit la semaine prochaine à l'Onu

Johnson et Tusk parleront Brexit la semaine prochaine à l'Onu Johnson et Tusk parleront Brexit la semaine prochaine à l'Onu © Reuters/POOL New JOHNSON ET TUSK PARLERONT BREXIT LA SEMAINE PROCHAINE À L'ONU BRUXELLES (Reuters) - Le président du Conseil européen Donald Tusk et le Premier ministre britannique Boris Johnson discuteront du Brexit la semaine prochaine en marge de l'Assemblée générale annuelle des Nations unies, a-t-on appris mercredi auprès d'un responsable européen. Le calendrier exact de leur rencontre bilatérale n'a pas encore été fixé. La date du Brexit est fixée pour l'heure au 31 octobre prochain.

Sauf compromis d’ici la fin de l’année, ce qui semble désormais peu probable, le calendrier devra être défini avec la Bulgarie, qui succédera le 1er « On est encore dans une phase très technique, de clarification et d’explication de la part de chacune des institutions, en fonction des mandats qu’elles

Michel Barnier, le négociateur de l'Union européenne sur le Brexit , à Bruxelles le 12 septembre L’attitude de Boris Johnson suscite chez beaucoup de députés européens une lassitude ou une Va-t-on vers un retour de la violence en Irlande du Nord ? Villages de réfugiés en Calabre, la fin d’un

On n'est pas surpris par le personnage, connu depuis longtemps à Bruxelles. Il est conforme à ce qu'on attendait, grande gueule et pas dans la demi-mesure.

Une membre de la Commission

à franceinfo

Et cette dernière de constater une forme "d'atterrement" des Européens après les "premières semaines" du conservateur au 10 Downing Street. La décision de "BoJo" de suspendre le Parlement britannique durant cinq semaines a choqué de nombreux responsables européens. "Si la suspension est habituelle en septembre, il n'est pas normal qu'elle intervienne sur une période si longue, encore moins juste avant que le Royaume-Uni ne quitte l'UE", estime une source bruxelloise. "C'est une décision extrême, tance la fonctionnaire européenne. Alors que Theresa May a joué le jeu du débat parlementaire jusqu'à l'essoufflement, Boris Johnson empêche les députés de siéger et les menace d'organiser des élections anticipées. On flirte avec les limites du système démocratique."

"Le 'no deal' ne sera jamais notre choix"

"Nous avons fait beaucoup d'efforts pour faire avancer l'accord et le Brexit, mettre dans les mains des Britanniques une possibilité de sortie organisée. On les a même aidés à formuler une partie des demandes qu'ils étaient incapables de formuler, insiste cette fonctionnaire. Mais notre patience atteint ses limites et la confiance s'érode." Selon cette source, l'exécutif britannique commence à entamer sa "crédibilité" auprès de la communauté internationale. "Si le Royaume-Uni est un Etat qui se veut fiable, respectueux de ses engagements internationaux, il ne peut pas faire le choix du 'no deal' et menacer de ne pas régler la facture due à l'UE", abonde un autre connaisseur du dossier.

Brexit: Londres a fourni des propositions par écrit aux Européens

Brexit: Londres a fourni des propositions par écrit aux Européens Brexit: Londres a fourni des propositions par écrit aux Européens © Reuters/Yves Herman BREXIT: LONDRES A FOURNI DES PROPOSITIONS PAR ÉCRIT AUX EUROPÉENS BRUXELLES (Reuters) - Le gouvernement britannique a transmis par écrit des propositions de modification de l'accord de sortie de l'Union, a confirmé jeudi une porte-parole de la commission européenne.

Avec notre bureau de Bruxelles, Jusqu’au début de ce mois, les négociations n’ont guère progressé car, vu de Londres, il aurait été suicidaire pour Theresa May de donner ne fut-ce que l ’ impression de concéder quoi que ce soit avant la fin du congrès de son parti, le Parti conservateur.

Ce service gratuit de Google traduit instantanément des mots, des expressions et des pages Web du français vers plus de 100 autres langues.

On attend désormais que le Royaume-Uni se comporte comme un Etat digne de ce nom, pas comme un Etat de second rang dont la parole n'a aucune valeur.

Un responsable européen

à franceinfo

"Face au bruit et à l'agitation britannique", Bruxelles se veut ferme. "Nous sommes ouverts à la discussion, mais les Britanniques doivent exprimer ce qu'ils veulent, pas seulement ce dont ils ne veulent pas", insiste une source proche du dossier. Un report du Brexit reste une possibilité pour "éviter une sortie de l'UE sans accord", mais Londres devra motiver sa demande : "Le 'no deal' ne sera jamais notre choix, mais il faut que les Vingt-Sept aient une raison valable pour l'accorder." A moins de deux mois de la date fatidique du 31 octobre, l'UE se dit désormais "prête" pour faire face à un éventuel "no deal". "Cette possibilité s'est renforcée. Mais tous les plans de contingence sont prêts pour le 31 octobre. Nous attendons juste que les Britanniques se décident."

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Après Demain nous appartient, TF1 préparerait un 2e feuilleton quotidien .
L'information est à prendre avec des pincettes mais TF1 serait en train de développer un 2e feuilleton quotidien pour son antenne suite au succès de "Demain Nous Appartient"C'est le magazine Challenges qui révèle l'information : le groupe TF1 envisagerait de se doter d'un deuxième feuilleton après le beau succès de Demain Nous Appartient sur son antenne. Sa diffusion pourrait se faire en quotidienne juste avant la série avec Ingrid Chauvin, dans le créneau 18h50-19h20, ou de manière hebdomadaire dans une case du week-end. Contacté par nos soins, TF1 ne souhaite pas commenter.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!