•   
  •   

Monde Comprendre l’« affaire ukrainienne » qui se retourne contre Trump en 6 questions

11:10  27 septembre  2019
11:10  27 septembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Trump, l'Ukraine et Joe Biden : tout comprendre à l'affaire du "lanceur d'alerte"

  Trump, l'Ukraine et Joe Biden : tout comprendre à l'affaire du Donald Trump a avoué avoir discuté de Joe Biden avec le président ukrainien mais continue de nier des "pressions" sur Kiev pour enquêter sur le candidat démocrate.De plus en plus de démocrates appellent à lancer une procédure de destitution contre Donald Trump. Ils le soupçonnent d'avoir utilisé sa fonction pour nuire à son potentiel rival dans la présidentielle de 2020, Joe Biden.

Donald Trump fait face à deux chefs d’accusation. Le président sera d'abord jugé pour abus de pouvoir dans l ' affaire ukrainienne . Les sénateurs vont décider du temps alloué aux présentations de l'accusation et de la défense, déterminer la durée des questions posées ensuite par les sénateurs.

Donald Trump est soupçonné d’avoir fait pression sur son homologue ukrainien , Volodymyr Zelensky, nouvellement élu en avril. D’où est partie l ’ affaire ? C’est un mystérieux lanceur d’alerte, membre des services de renseignements américains, qui a averti sa hiérarchie le 12 août à propos d'une

  Comprendre l’« affaire ukrainienne » qui se retourne contre Trump en 6 questions © Copyright 2019, L'Obs

Soupçonné d’avoir fait pression sur son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky pour tenter de nuire à l’ancien vice-président démocrate Joe Biden, qui pourrait être son adversaire en novembre 2020, Donald Trump est aujourd’hui visé par une procédure en destitution.

Quelle est cette « affaire ukrainienne » dont le président américain pensait pouvoir se servir contre son potentiel adversaire à la prochaine présidentielle ? Quelles sont les accusations qu’il souhaitait instrumentaliser à son profit ? Quelle est leur vraisemblance ?

Destituer Donald Trump, une procédure où tout le monde joue très gros

1. Pourquoi Trump a-t-il appelé le présiden ukrainien ?

Tout commence lors d’une conversation téléphonique entre Donald Trump et Volodymyr Zelensky le 25 juillet dernier. Le président américain demande alors à son homologue ukrainien de tout simplement enquêter sur son rival. Selon la retranscription de la conversation basée sur des notes prises lors de l’entretien, après avoir souligné que son pays « a été très très bon à l’égard de l’Ukraine » sans que cela ait été « forcément réciproque », Donald Trump évoque Joe Biden et les affaires en Ukraine de son fils, Hunter. « Beaucoup de gens veulent en savoir plus sur le sujet, donc cela serait formidable si vous pouviez vous pencher dessus ». Il propose alors au président ukrainien de travailler en coopération avec son avocat Rudy Giuliani, « un homme très respecté » et avec le ministre américain de la Justice Bill Barr et précise que les deux hommes vont le contacter prochainement.

Donald Trump : la Maison Blanche a-t-elle cherché à "étouffer" l'affaire ukrainienne?

  Donald Trump : la Maison Blanche a-t-elle cherché à La chef des démocrates au Congrès américain Nancy Pelosi a accusé jeudi la Maison Blanche d'avoir tenté d'"étouffer" l'affaire ukrainienne en enregistrant, selon un lanceur d'alerte, le compte-rendu de l'appel téléphonique entre Donald Trump et le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur un serveur réservé aux contenus classifiés. Si, en France, les médias ont consacré leur journée de jeudi à la mort de Jacques Chirac, les journalistes américains étaient occupés à commenter le séisme politique qui secoue l'administration Trump depuis mercredi.

>> À lire : Comprendre l ’ affaire ukrainienne derrière la procédure "d'impeachment" contre Trump . Les démocrates ont initié la procédure de Pour atteindre la majorité de 67 votes requise pour destituer le président, il faudrait donc que 20 élus conservateurs se retournent contre leur président.

États-Unis / Donald Trump . Un lieutenant-colonel respecté témoigne contre Trump dans l ’ affaire ukrainienne . Un membre du Conseil national de sécurité est devant la commission du Congrès, à huis clos. Il va probablement confirmer ce qui s ’est dit jusque-là au sujet de la conversation de

2. De quoi Trump soupçonne-t-il Joe Biden ?

Selon Rudy Giuliani, Joe Biden, alors vice-président des Etats-Unis, aurait fait pression sur l’Ukraine afin qu’elle limoge son procureur général pour empêcher une enquête contre la société pétrolière et gazière où son fils, Hunter, travaillait : Burisma Holdings.

L’ancien maire de New-York et désormais porte-flingue du président Trump a également accusé Kiev d’avoir blanchi 3 millions de dollars au profit de Hunter Biden, suggérant que l’administration Obama avait fermé les yeux sur l’affaire.

L’avocat a déclaré sur CNN que ce sont « ses efforts soutenus pour poursuivre Hillary Clinton » qui l’ont mené jusqu’en Ukraine. Giuliani soupçonne en effet des responsables ukrainiens d’avoir « conspiré » pour aider la candidate lors de l’élection de 2016. Une réponse aux accusations faites contre Trump de collusion avec la Russie.

Lanceur d'alerte: Trump nostalgique du sort réservé jadis aux espions

  Lanceur d'alerte: Trump nostalgique du sort réservé jadis aux espions Dans un enregistrement obtenu par le Los Angeles Times, le président s’en prend au lanceur d’alerte de l’affaire ukrainienne © Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA Donald Trump à la Maison blanche le 26 septembre 2019. MENACES - Dans un enregistrement obtenu par le Los Angeles Times, le président s’en prend au lanceur d’a Donald Trump, en pleine tourmente de l’affaire ukrainienne, a proféré des menaces à peine voilées à l’égard du lanceur d’alerte et de ses informateurs lors d’une rencontre privée dont un enregistrement a été diffusé jeudi par le Los Angeles Times.

Donald Trump a assuré mardi que la démarche allait servir sa campagne de réélection. Désireux de renverser la situation, Donald Trump martèle que Joe Biden et son fils sont Le président accuse son rival d'avoir demandé le limogeage d'un procureur ukrainien afin de protéger les affaires de son fils.

Donald Trump junior a publié mercredi sur Twitter le nom d’un employé de la CIA présenté comme l’agent dont le témoignage a déclenché la procédure de Donald Trump Jr. accuse le lanceur d'alerte d’avoir travaillé avec des «anti- Trump ». (Washington) Donald Trump junior a publié mercredi sur

3. Qu’est-ce que Burisma, l’employeur de Hunter Biden?

Burisma Holdings est une entreprise privée d’extraction de pétrole et de gaz en Ukraine, fondée en 2002 par Mykola Zlochevsky, un homme d’affaires ukrainien allié politique de Viktor Ianoukovitch, président ukrainien favorable à la Russie chassé en février 2014 à la suite de manifestations de masse.

Avocat de profession, Hunter Biden, siégeait au conseil d’administration de Burisma de 2014 – deux mois après le départ de Ianoukovitch – à 2019. L’arrivée du jeune Biden avait alors suscité l’inquiétude des défenseurs de la lutte contre la corruption qui suspectaient Burisma de chercher à gagner de l’influence auprès de l’administration Obama, administration qui soutenait les manifestants de Maïdan.

4. Joe Biden est-il intervenu dans le limogeage du procureur général ukrainien ?

L’intervention de Joe Biden sur l’Ukraine en 2016 pour qu’elle révoque son procureur général de l’époque, Viktor Shokin, est un événement public, connu de tous. Il avait alors menacé de retenir plus d’un milliard de dollars en garanties de prêt aux États-Unis si le responsable n’était pas démis de ses fonctions . Mais le vice-président n’était pas le seul à réclamer le renversement de Shokin, souligne le quotidien ukrainien « Kyiv Post ». « Il exprimait simplement un consensus des cercles favorables à la réforme de l’Ukraine ». Viktor Shokin était alors particulièrement critiqué, justement, pour son inaction contre la corruption.

Deux gouverneurs républicains annoncent soutenir la procédure de destitution de Trump

  Deux gouverneurs républicains annoncent soutenir la procédure de destitution de Trump Ce sont les deux premiers élus du Grand Old Party à soutenir publiquement la procédure enclenchée par les démocrates.Dans un communiqué, Phil Scott, premier républicain à dégainer, l’estime « appropriée », même s’il dit attendre des informations complémentaires avant de se décider à appeler à la destitution. « Je pense que nous devons analyser tous les faits entourant ces graves allégations », écrit l’élu républicain.

(Washington) Un sénateur républicain a suggéré dimanche que Donald Trump tweete moins, après que le président américain a relayé sur son réseau social de prédilection un message identifiant un homme comme étant le lanceur d’alerte à l’origine de l ’ affaire ukrainienne qui lui vaut un procès en

Affaire ukrainienne de Trump : de quoi parle-t-on ? Un autre avocat de la firme de Mark Zaid a laissé entendre que le nombre de lanceurs d'alerte susceptibles de fournir des informations sur cette affaire ukrainienne pourrait encore augmenter.

5. Cette intervention peut-elle avoir un lien avec Hunter Biden ?

Le quotidien ukrainien « Kyiv Post », souligne qu’aucune enquête n’a été ouverte concernant directement le fils de Joe Biden en Ukraine. Des procédures judiciaires ont en réalité concerné Burisma Holdings et Mykola Zlochevsky, son propriétaire, pour fraude présumée et blanchiment d’argent.

« Je n’ai joué aucun rôle dans aucune enquête sur Burisma, ni sur aucun de ses officiers », a déclaré Hunter Biden dans un communiqué. « J’ai explicitement limité mon rôle à me concentrer sur les meilleures pratiques de gouvernance d’entreprise afin de faciliter le désir de Burisma de se développer à l’échelle mondiale. »

Mais selon des éléments publiés par le « New-York Times », « Hunter Biden et ses partenaires américains ont pris part au vaste effort de Burisma visant à rassembler des démocrates bien connectés à une époque où la société faisait face à des enquêtes soutenues non seulement par les forces ukrainiennes mais également par des responsables de l’administration Obama ». Le fait que le fils du vice-président travaillait alors pour cette société avait justement selon le quotidien américain suscité l’inquiétude des responsables du département d’État de l’époque, qui craignaient que ce lien ne complique la diplomatie du vice-président Biden en Ukraine.

6. De quand datent ces accusations ?

Dès le mois de mai dernier, immédiatement après l’élection de Volodymyr Zelensky à la présidence ukrainienne, Rudolph Giuliani avait programmé un voyage en Ukraine afin de pousser les nouvelles autorités à ouvrir des enquêtes qui pourraient être favorable au président américain. Parmi celles souhaitées par l’avocat de Donald Trump l’une concernait déjà les activités du fils de Joe Biden en Ukraine qui ressortent aujourd’hui avec la conversation téléphonique entre Donald Trump et Volodymyr Zelensky..

Impeachment: «Trahison», «espionnage», «guerre civile»... Donald Trump riposte au lance-flammes .
Le président américain a suggéré que l'élu démocrate Adam Schiff soit arrêté, lundi , tandis que son avocat personnel a été sommé de livrer des documents au Congrès © Chris Kleponis - Pool via CNP/Newscom/SIPA Le président américain Donald Trump à la Maison Blanche, le 30 septembre 2019. ETATS-UNIS - Le président américain a suggéré que l'élu démocrate Adam Schiff soit arrêté, lundi , tandis que son avocat personnel a été sommé de l Sous la menace d’une procédure de destitution, Donald Trump a encore fait monter d’un ton la surenchère verbale.

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!