Monde: En direct : édition spéciale consacrée aux législatives en Tunisie - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde En direct : édition spéciale consacrée aux législatives en Tunisie

23:00  06 octobre  2019
23:00  06 octobre  2019 Source:   france24.com

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Morandini Live est à retrouver sur CNews et Non Stop People. Au programme de l’émission du vendredi 4 octobre : une émission spéciale consacrée à l’attaque au couteau à la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts. L’assaillant a été abattu. © capture d'écran Morandini Live - Non Stop People Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Un homme travaillant comme agent administratif au sein de la préfecture de police de Paris s’en est pris à ses collègues jeudi aux alentours de 13h.

Le centre des médias à Tunis, le 6 octobre 2019. © Romain Houeix, France 24 Le centre des médias à Tunis, le 6 octobre 2019. 41,3 % des électeurs Tunisiens se sont déplacés dimanche pour renouveler leur Parlement. Selon les premières estimations, le parti islamiste Ennahdha a remporté le plus de voix. Suivez notre édition spéciale en direct de Tunis.

La participation aux élections législatives en Tunisie, dimanche 6 octobre, a atteint 41,3 %, un chiffre bien en deçà du précédent scrutin en 2014, a indiqué l'instance chargée des élections (Isie).

Ce taux est également en deçà du taux de 49% enregistré lors du premier tour de la présidentielle le 15 septembre, témoignant du rejet des élites actuelles, mais aussi au désintérêt pour un scrutin sans clivage clair.

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Denitsa Ikonomova et Rayane Bensetti se sont retrouvés ce jeudi 3 octobre lors d’une soirée parisienne. À cette occasion, la danseuse de Danse avec les stars a dévoilé sur les réseaux sociaux un baiser, qui a aussitôt relancé les rumeurs de couple. Non Stop People vous en dit plus.

Les bureaux ont fermé à 18 heures locales (17 heures GMT), sans que les institutions tunisiennes ni les observateurs européens n'aient noté d'incident majeur. À la mi-journée, la participation avait atteint seulement 23,5 %, selon l'instance chargée des élections (Isie), estimant ce chiffre "respectable", bien qu'il augure d'une participation moindre qu'en 2014.

Ce faible engouement pour le troisième scrutin législatif depuis la chute de la dictature en 2011 s'explique par le rejet des élites actuelles, déjà exprimé au premier tour de la présidentielle le 15 septembre, mais aussi par le calendrier électoral, bousculé par le décès du président Béji Caïd Essebsi en juillet.

Le scrutin a en effet lieu entre les deux tours d'une présidentielle choc qui a porté deux candidats de rupture au second tour : Kaïs Saïed, un juriste sans structure partisane, et Nabil Karoui, fondateur du mouvement Qalb Tounes ("Cœur de la Tunisie"), actuellement emprisonné.

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris Mauvaise nouvelle pour Jade Lagardère. Alors qu’elle est dans l’attente de se faire opérer depuis plusieurs semaines, l’épouse du patron d’Europe 1 a révélé être de nouveau à l’hôpital. Non Stop People vous en dit plus.

Des nouveaux visages attendus

Trois semaines après le premier tour de la présidentielle qui a balayé les sortants, les sondages officieux évoquent l'arrivée d'une vague d'indépendants, qui représentent un tiers des listes en lice, et de nouvelles formations. Nabil Karoui a, lui, déjà indiqué dimanche après la fermeture des bureaux de vote que son parti était en tête des élections législatives. Un porte-parole d'Ennahdha, le parti d'inspiration islamiste qui dominait le Parlement sortant, a également revendiqué la victoire pour sa formation. Les résultats officiels sont attendus mercredi.

De nombreux visages nouveaux devraient arriver au Parlement, une institution clé pour répondre aux principales inquiétudes des Tunisiens : une inflation continue, un chômage élevé et des services publics ne répondant plus aux attentes.

Cet émiettement, alors que le parti arrivé en tête devra convaincre au moins 109 députés pour former un gouvernement, augure de houleuses négociations. "Les négociations prendront probablement des semaines", juge l'analyste politique Youssef Cherif, en évoquant le risque d'un nouveau scrutin si les députés ne parviennent pas à se mettre d'accord.

Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris

  Morandini Live : émission spéciale consacrée à l’attaque à la préfecture de police de Paris La retraite, ce n’est pas pour tout de suite pour Chantal Goya. À 77 ans, la chanteuse est toujours en tournée. Pour garder la pêche, l’artiste a une hygiène de vie irréprochable. Elle a confié ses secrets anti-âge dans "L’instant de Luxe", émission diffusée ce vendredi 4 octobre sur Non Stop People.

Le parti arrivé en tête disposera de deux mois pour dégager une majorité au Parlement, le président de la République – qui sera élu le 13 octobre – n'intervenant qu'en cas de blocage au terme de cette période.

La présidentielle en ligne de mire

Un bon score de Qalb Tounes aux législatives pourrait être un atout pour M. Karoui le 13 octobre. Sous le coup d'une enquête depuis 2017 pour blanchiment et fraude fiscale, il est en détention depuis fin août. Déplorant une instrumentalisation de la justice, ses partisans ont réclamé un report du second tour de la présidentielle.

Ces rebondissements ont focalisé l'attention et alimenté des inquiétudes autour du bon déroulement du processus électoral, crucial pour consolider les acquis démocratiques. De son côté, M. Saïed, arrivé en tête du premier tour, n'a donné aucune consigne pour les législatives.

Mais Ennahdha lui a apporté un franc soutien, en se présentant comme le parti susceptible de porter son programme au Parlement, espérant ainsi reconquérir des bases aliénées par son alliance contre-nature avec le parti victorieux en 2014, Nidaa Tounes. Le score de son chef, Rached Ghannouchi, candidat pour la première fois, sera scruté.

Une nouvelle formation, Karama, menée par l'avocat islamiste populiste Seifeddine Makhlouf a elle tenté de se présenter comme alliée à M. Saied, concurrençant Ennahdha. À l'autre extrémité, le Parti destourien libre, porté par l'avocate anti-islamiste Abir Moussi, pourrait faire un meilleur score que les 4 % de sa chef de file au premier tour de la présidentielle.

Rejet des élites et listes indépendantes: les enjeux des législatives tunisiennes .
En Tunisie, plus de 15 000 candidats répartis sur 1 500 listes briguent les 217 sièges de l’ARP, l’Assemblée des représentants du peuple, à l'occasion des élections législatives de dimanche 6 octobre. Initialement prévu pour se dérouler avant le premier tour de l’élection présidentielle, ce scrutin parlementaire, en raison de la mort du chef de l’État en juillet, se tient entre les deux tours, le 6 octobre. L’élan anti-système qui a marqué la présidentielle, devrait donc également teinter le vote du jour.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!