Monde: États-Unis : la Maison Blanche refuse de coopérer à l'enquête du Congrès - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde États-Unis : la Maison Blanche refuse de coopérer à l'enquête du Congrès

03:10  09 octobre  2019
03:10  09 octobre  2019 Source:   france24.com

Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale

  Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale La reine Maxima des Pays-Bas était, ce mardi après-midi, à l'Institut royal des tropiques à Amsterdam. Elle y a assisté à une conférence sur la santé mentale et le soutien psychosocial où elle a retrouvé l’une de ses belles-sœurs, la princesse Mabel.

La Maison - Blanche a annoncé mercredi qu'elle refuserait de coopérer avec une commission du Congrès sur l ' enquête russe, dénonçant la volonté des démocrates d'organiser un «procès spectacle» contre le président Donald Trump. L'avocat de la présidence, Pat Cipollone, a rejeté par courrier les

(Washington) La Maison - Blanche a annoncé mercredi qu’elle refuserait de coopérer avec une commission du Congrès sur l ’ enquête russe L ’ enquête sur une possible collusion entre Moscou et l’équipe de campagne de Donald Trump «a été conduite de manière exemplaire», a indiqué le haut

Donald Trump à la Maison Blanche le 8 octobre 2019. © Brendan Smialowski, AFP Donald Trump à la Maison Blanche le 8 octobre 2019. La Maison Blanche a choisi lundi l'affrontement avec le Congrès dans l'affaire ukrainienne. Elle ne coopèrera pas avec l'enquête des démocrates visant à l'"impeachment" du président Donald Trump.

Cette fois, la guerre est déclarée. La Maison Blanche a fait savoir, mardi 8 octobre, qu'elle refusait dorénavant de coopérer avec le Congrès dans l'enquête pour "impeachment" visant le président Donald Trump.

Pat Cipollone, avocat de la présidence, a envoyé un courrier de huit pages à Nancy Pelosi, présidente démocrate de la Chambre des représentants, dans lequel il sabre l'enquête sur l'affaire ukrainienne : "Pour faire simple, vous essayez d'annuler les résultats de l'élection de 2016 et de priver les Américains du président qu'ils ont librement choisi", écrit-il.

Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale

  Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale La justice algérienne semble multiplier les poursuites contre des journalistes et des militants du mouvement de contestation, pour de simples publications sur les réseaux sociaux. C'est ce que dénoncent notamment des ONG citoyennes et de défense des droits de l'Homme. Extinction Rébellion, le mouvement activiste écolo suscite les interrogations des internautes. En Espagne, des narcotrafiquants ont été secouru en mer par les policiers qui les poursuivaient.

La Maison - Blanche a annoncé mercredi qu'elle refuserait de coopérer avec une commission du Congrès sur l ' enquête russe L ' enquête sur une possible collusion entre Moscou et l'équipe de campagne de Donald Trump «a été conduite de manière exemplaire», a indiqué le haut responsable.

Le président de la commission des finances de la Chambre des représentants, le démocrate Richard Neal, avait donné au président américain et au fisc M. Neal n’a rien reçu, selon la presse américaine et conformément au refus exprimé par la Maison Blanche . C’est donc devant les tribunaux que

Selon lui, la Chambre aurait dû organiser un vote formel afin d'ouvrir l'enquête. "Dans ces circonstances, le président Trump et son administration ne peuvent participer à votre enquête partisane et anticonstitutionnelle", continue-t-il. Le chef de la majorité républicain au Sénat, Mitch McConnell, a appuyé cet argument, estimant que la Chambre n'avait "pas suivi les mêmes procédures de base qu'elle avait respectées pour tous les autres présidents".

"Enquête bidon"

Quelques heures auparavant, la Maison Blanche avait bloqué le témoignage devant les élus de Gordon D. Sondland, l'ambassadeur américain auprès de l'Union européenne, un personnage-clé dans l'affaire ukrainienne. Pour justifier cette décision, Donald Trump avait qualifié les efforts des démocrates d'"enquête bidon".

Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale

  Maxima et sa belle-sœur Mabel réunies à Amsterdam pour la santé mentale Waad al-Kateab est une jeune femme syrienne qui vit à Alep lorsque la guerre éclate en 2011. Sous les bombardements, la vie continue. Waad tombe amoureuse, se marie avec Hamza et donne naissance à sa fille, Sama. Elle filme au quotidien les pertes, les espoirs et la solidarité du peuple d’Alep. Son mari médecin sauve des centaines de vies dans un hôpital de fortune. Le couple est déchiré entre la protection de leur enfant et leur combat pour la liberté. POUR SAMA Bande Annonce (2019) Documentaire Date de sortie : 9 Octobre 2019 © 2019 - KMBO

(Washington) La Maison - Blanche a demandé à une ancienne proche conseillère de Donald Trump de ne pas coopérer à une enquête parlementaire visant le Annie Donaldson, qui a été chef de cabinet de l’ancien conseiller juridique de la Maison - Blanche Don McGahn, a reçu la même consigne, a

La Maison - Blanche a demandé à une ancienne proche conseillère de Donald Trump de ne pas coopérer à une enquête parlementaire visant le président américain, a indiqué mardi Jerry Nadler, président de la commission judiciaire de la Chambre des représentants. Selon un communiqué de

Les responsables des commissions parlementaires chargées de l'enquête ont réagi dans la soirée en envoyant une injonction formelle à Gordon D. Sondland, l'obligeant à se présenter à une audition mercredi 16 octobre et à transmettre les documents relatifs à l'enquête.

Obstruction

Les démocrates crient à l'abus de pouvoir. Ils considèrent que tout effort visant à bloquer leur enquête pourra être considéré comme une "preuve" d'obstruction à la justice, un motif supplémentaire pour la mise en accusation (impeachment) du président. Ce fut le cas contre l'ex-président Richard Nixon, qui a démissionné avant que la Chambre des représentants ne procède au vote.

La Maison Blanche semblait hésiter ces derniers jours au sujet de sa coopération à l'enquête. Sa décision de passer en force vise à gagner du temps alors que les démocrates voulaient aller vite. Mais elle semble toutefois risquée, s'inquiètent certains républicains : l'opposition accuse déjà le président d'avoir des choses à cacher et ce manque de coopération pourrait renforcer les soupçons.

Si l'opinion publique se montre de plus en plus favorable à l'impeachment de Donald Trump, ce dernier bénéficie toujours du soutien de sa majorité au Sénat. Or, une fois une éventuelle mise en accusation votée à la Chambre des représentants, ce sont les sénateurs qui devront décider de condamner ou non le président. La destitution du milliardaire semble donc encore improbable.

Destitution : Trump estime que l'affaire finira "probablement" devant la Cour suprême .
La Maison Blanche a informé mardi que l'administration Trump ne participerait pas à l'enquête sur l'affaire ukrainienne, estimant que cette dernière n'était pas légitime.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!