Monde: NBA, jeu vidéo, animation : le "made in USA" rattrapé par la crise à Hong Kong - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde NBA, jeu vidéo, animation : le "made in USA" rattrapé par la crise à Hong Kong

19:05  09 octobre  2019
19:05  09 octobre  2019 Source:   france24.com

Pékin a doublé ses effectifs sécuritaires à Hong Kong, selon des émissaires étrangers

  Pékin a doublé ses effectifs sécuritaires à Hong Kong, selon des émissaires étrangers Pékin a doublé ses effectifs sécuritaires à Hong Kong, selon des émissaires étrangers © Reuters/Tyrone Siu PÉKIN A DOUBLÉ SES EFFECTIFS SÉCURITAIRES À HONG KONG, SELON DES ÉMISSAIRES ÉTRANGERS par Greg Torode, James Pomfret et David Lague HONG KONG (Reuters) - La Chine a discrètement plus que doublé les effectifs de ses forces de sécurité déployées à Hong Kong, et des analystes spécialistes de la sécurité.

Le Made in USA est à la relance, et l'industrie manufacturière américaine recrée de l'emploi. Après avoir détruit près de 20% de ses effectifs entre Janvier 2007 et Janvier 2010 Le groupe a dépensé 460 millions de dollars pour rouvrir un site de production de moteurs fermé au plus fort de la crise .[ ]

C'est un marché en pleine croissance mais où les marques américaines passent presque inaperçues. Les voitures de luxe représentent environ 15 pourcent des

Un panneau de promotion pour un match de la NBA a Shanghaï en partie retiré © Aly Song, Reuters Un panneau de promotion pour un match de la NBA a Shanghaï en partie retiré Le conflit à Hong Kong met des groupes américains dans des situations délicates, à l'image de la NBA, fédération américaine de basket, d'Activision/Blizzard, un géant du jeu vidéo et des créateurs du dessin animé South Park.

C’est l’histoire d’un tweet, d’un champion de jeu de cartes virtuel, d’un dessin animé… et de Hong Kong. Ce sont surtout les mésaventures de trois géants américains qui se sont retrouvés, cette semaine, à leurs profits défendant rattrapés par le conflit qui oppose les autorités chinoises aux manifestants hongkongais.

Révolte de manifestants à Hong Kong après un tir à balle réelle de la police

  Révolte de manifestants à Hong Kong après un tir à balle réelle de la police Révolte de manifestants à Hong Kong après un tir à balle réelle de la police © Reuters/Susana Vera RÉVOLTE DE MANIFESTANTS À HONG KONG APRÈS UN TIR À BALLE RÉELLE DE LA POLICE HONG KONG (Reuters) - Manifestants anti-gouvernementaux et forces de l'ordre se sont affrontés dans la nuit de mercredi à jeudi à Hong Kong, les contestataires exprimant leur colère après qu'un officier de police a tiré à balle réelle sur un jeune manifestant mardi lors de heurts en marge d'un rassemblement.

Le Made in USA est à la relance, et l’industrie manufacturière américaine recrée de l’emploi. Après avoir détruit près de 20% de ses effectifs entre Janvier 2007 et Janvier 2010 Le groupe a dépensé 460 millions de dollars pour rouvrir un site de production de moteurs fermé au plus fort de la crise .[ ]

View this message in English. Текущий язык просмотра YouTube: Русский. Выбрать другой язык можно в списке ниже. You're viewing YouTube in Russian. You can change this preference below.

Le créateur du dessin animé "South Park", la ligue de basket-ball NBA et le studio de jeux vidéo Blizzard ont, tous les trois, dû mettre en balance leurs intérêts économiques en Chine et un soutien plus ou moins explicite aux aspirations démocratiques des Hongkongais, qui rencontrent un large écho sur la scène internationale. Trois exemples et trois réactions différentes montrant la manière dont ce conflit chinois s’exporte de l’autre côté du Pacifique.

La NBA et l’art de l’équilibrisme. Tout s’est passé très vite. Daryl Morey, le manager général de l’équipe américaine de basket des Houston Rockets, a publié sur Twitter un message de soutien aux manifestants hongkongais, vendredi 4 octobre. Quelques jours plus tard, la NBA a failli perdre des millions, voire des milliards de dollars pour avoir provoqué l’ire de Pékin.

Après la crise politique à Hong Kong, la crise économique

  Après la crise politique à Hong Kong, la crise économique La crise politique est loin d’être résolue, et son impact sur l’économie locale est déjà flagrant. À Hong Kong, les ventes ont baissé de plus de 20% au mois d’août, et pendant la semaine du 1er octobre le nombre de visiteurs chinois a chuté de plus de 60%. Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy « Train service for today has ended, please leave the station, thank you. » Le service de la rame est terminée, veuillez quitter la station, merci... Ce n’est pas un couvre-feu, mais cela en a l’air. Avec le métro qui ferme plus tôt, la ville de Hong Kong, connue pour sa formidable énergie, semble vivre au ralenti.Les rues et les magasins sont vides.

Benjamin Konrad a répondu aux questions du Bila Bila pour le lancement de son application. Eat The Road est le nom qu'il a donné à son foodtruck, un engin

Le jazz, le coca-cola, le chewing-gum les produits made in USA avaient la cote dans l'Europe de l'après-guerre, et en France en particulier. Le Plan Marshall, lui, contenait aussi un aspect de stratégie économique. Reconstruire les pays d'Europe, c'étaient aussi construire de futurs marchés pour les

Le tweet, depuis effacé, a suscité une vive réaction en Chine à cause du contenu et de la personne qui l’a posté. Daryl Morey est, en effet, le directeur sportif de “l’équipe de basket la plus populaire en Chine”, rappelle le Wall Street Journal. Les Houston Rockets ont longtemps aligné Yao Ming, la plus grande star chinoise de ce sport. Ce géant de 2,29 mètres a, d’ailleurs, été le premier ambassadeur de la NBA en Chine au début des années 2000.

La ligue nord-américaine s’est appuyée sur l’aura du champion chinois pour cultiver de lucratifs rapports avec les autorités chinoises. Après des années d’efforts, la NBA a décroché des accords de diffusion de matches américains qui ont séduit plus de 500 millions de spectateurs en Chine. En 2018, le géant des médias et du jeu vidéo Tencent s’est même engagé à retransmettre pendant cinq ans le championnat américain pour 1,5 milliard de dollars.

Hong Kong: les lycéens dans la rue sur fond de violences policières

  Hong Kong: les lycéens dans la rue sur fond de violences policières Alors que la Chine s’apprête, le 1er octobre, à célébrer les 70 ans de la Chine communiste, il y a encore eu des rassemblements parfois violents ce week-end à Hong Kong. Ce lundi 30 septembre, ce sont les lycéens qui manifestent. Ce rassemblement des lycéens s'apparente à un dernier galop d'essai puisque mardi une grande manifestation anti-Chine est attendue dans le territoire. Avec notre envoyé spécial à Hong Kong, Vincent Souriau Une « grèveAvec notre envoyé spécial à Hong Kong, Vincent Souriau

Téléshopping : Un étonnant bug souhaite la bienvenue aux nouveaux adhérents des Républicains ( vidéo ). Non Stop Zapping.

Vidéos à découvrir. À suivre.

Mais depuis le tweet de Daryl Morey, tout est remis en cause. Tencent a déjà refusé de diffuser deux matches et la télévision publique ne veut plus en entendre parler. Yao Ming, devenu directeur de la fédération chinoise de basket, s’est dit “très en colère” contre ses ex-coéquipiers. Et les médias chinois ont appelé la NBA à se distancer des propos de Daryl Morey.

Des excuses ? La NBA et le patron des Houston Rockets font tout pour éviter d’en faire. Ils ont mis de l’eau dans leur vin en assurant n’avoir pas voulu offenser les Chinois, le directeur de la fédération américaine doit se rendre, vendredi, à Shanghai pour essayer d’aplanir la situation, mais personne, côté américain, n’a encore prononcé les mots magiques… tant attendus par Pékin.

La NBA se retrouve, en effet, obligée à jouer les équilibristes. Aux États-Unis, elle bénéficie de l’image de “fédération sportive la plus progressiste”, rappelle le New York Times. Des joueurs comme LeBron James, Kobe Bryant ou Derrick Rose se sont élevés contre les violences policières et le racisme. La NBA a annulé, en 2017, son match de gala annuel à Charlotte (Caroline du Nord) à cause d’une loi adoptée par l’État et perçue comme homophobe. “La NBA pousse ses joueurs à prendre des positions publiques car c’est bon pour son image, bon pour le marketing et bon pour ses affaires”, souligne le Wall Street Journal. Si elle venait à dénoncer les propos de Daryl Morey, elle risquerait de saper ce long travail qui lui a permis de se façonner une image unique et, commercialement rentable, aux États-Unis.

Manifestations à Hong Kong : le gouvernement invoque une loi d'urgence pour interdire le port du masque

  Manifestations à Hong Kong : le gouvernement invoque une loi d'urgence pour interdire le port du masque Les manifestants sont chaque semaine très nombreux à porter des masques pour ne pas être identifiés et éviter de futures poursuites judiciaires. © Fournis par France Télévisions Le gouvernement hongkongais sévit. La cheffe de l'exécutif, Carrie Lam, a invoqué vendredi 4 octobre une loi d'urgence qui n'avait plus été utilisée depuis 1967 pour interdire le port du masque, et ce dans le but d'en finir avec une crise politique sans précédent.

La crise au Yémen est, en grande partie, due aux actions des Américains et à celles des pays de l'OTAN, explique l'historien Gerald Horne, ajoutant que la politique étrangère Selon l'écrivain et l'historien Gerald Horne, la crise humanitaire a été provoquée par l 'action américaine au Moyen-Orient.

American Pickers : la brocante made in USA .

Blizzard et l’art de l'autocensure. Le sang des responsables du studio de jeux vidéo n’a fait qu’un tour lorsque Chung Ng Wai, un compétiteur professionnel hongkongais de son très populaire jeu de cartes virtuel "Hearthstone", est apparu à l’écran pour son interview après un match, lundi 6 octobre. Il portait un masque à gaz et des lunettes – l’attirail traditionnel des manifestants à Hong Kong – et a appelé à défendre la cause hongkongaise.

La sentence ne s’est pas fait attendre : le jeune homme, surnommé “Blitzchung” dans le jeu, a été banni de toute compétition pendant un an et a dû rembourser l’intégralité de ses gains de la saison en cours, environ 10 000 dollars. Blizzard, le studio à l’origine de "Hearthstone", a même licencié les deux commentateurs qui s’occupaient de l’interview de Chung Ng Wai.

La violence de la sanction n’a pas manqué de susciter de vives critiques dans le milieu de jeu vidéo. Blizzard a subi les foudres de joueurs lui reprochant d’avoir sacrifié l’un des leurs sur l’autel des bonnes relations avec Pékin. D’anciens membres de Blizzard ont dénoncé, sur les réseaux sociaux, la “perte de valeurs” d’une entreprise qu’ils ont aidé à grandir.

Le retour de flammes a même gagné le monde politique américain. Le sénateur républicain Marco Rubio a regretté que la puissance économique de la Chine soit telle qu’elle “oblige des entreprises américaines à s’autocensurer ainsi”, tandis que son collègue démocrate Ron Wyden a condamné Activision/Blizzard pour être “prêt à s’humilier pour plaire" à Pékin.

L'exécutif de Hong Kong active des lois d'urgence et interdit le port des masques

  L'exécutif de Hong Kong active des lois d'urgence et interdit le port des masques Les ministres de l'eau d'Éthiopie, du Soudan et de l'Égypte se réunissent ce vendredi à Khartoum pour des négociations difficiles autour du plus grand barrage hydroélectrique d'Afrique, en construction en Éthiopie. L’édifice, baptisé "barrage de la Renaissance" par les Éthiopiens, sème la discorde dans la région.

Jeux vidéos . Vidéos à ne pas manquer.

View this message in English. Текущий язык просмотра YouTube: Русский. Выбрать другой язык можно в списке ниже. You're viewing YouTube in Russian. You can change this preference below.

Ces responsables politiques jugent que cette affaire illustre à merveille la manière dont la Chine exporte la censure grâce à sa puissance économique. Blizzard est, en effet, détenu à 5 % par le géant Tencent, et le groupe réalise 12 % de son chiffre d’affaires en Chine.

Pour sa défense, le studio de jeux vidéo a rappelé que Chung Ng Wai avait enfreint le règlement de Blizzard qui stipule que les joueurs n’ont pas le droit “de discréditer ou offenser un groupe ou une partie du public”. Si les actes de Blitzchung peuvent être considérés comme offensants pour les Chinois, il n’en reste pas moins qu’un joueur d’un autre titre de Blizzard avait seulement écopé d’une suspension pour trois matches et d’une amende de 3 000 dollars pour des propos racistes, rappelle le site USgamer.

"South Park" et l'art de la dérision jusqu'au bout. C’était la boutade de trop pour Pékin. Le très satirique dessin animé américain s’en est pris à la censure chinoise dans l’épisode 2 de la saison 23, intitulé “Band in China”. Conséquence : "South Park" est, depuis la semaine dernière, introuvable sur les plateformes vidéo chinoises.

Le crime des personnages de cette série ? Avoir fait l’apologie de la liberté d’expression menacée par les censeurs chinois. Dans l’épisode controversé, un groupe de rock américain refuse ainsi de réécrire ses chansons pour faire plaisir à Pékin. Un message qui ne fait pas explicitement référence aux revendications des manifestants hongkongais. Mais dans le contexte de cette crise, les autorités chinoises “se montrent encore plus tatillonnes que d’habitude avec tout ce qui pourrait être interprété comme une référence à la situation à Hong Kong”, rappelle le New York Times.

Les créateurs de "South Park" ne s’y sont, d’ailleurs, par trompé lorsqu’ils ont publié leurs “excuses” sur Twitter. “Comme la NBA, nous accueillons chaleureusement les censeurs chinois dans nos maisons et nos cœurs”, ont-ils affirmé. Et d'ajouter : “Nous aussi, nous préférons l’argent à la liberté et la démocratie”.

Hong Kong: le milliardaire Li Ka-shing vole au secours des commerçants .
L'homme le plus riche de Hong Kong met la main à la poche pour aider les commerçants secoués par de longs mois de manifestations. Li Ka-shing fait un don d'un milliard de dollars hongkongais, soit 116 millions d’euros, pour aider les petites et moyennes entreprises à faire face à ce que la fondation du milliardaire appelle « des défis sans précédent ». Quatre mois de manifestations avec leur lot de violences et de chaos urbain ont fait dégringoler les chiffres d’affaires des commerçants hongkongais. En août, les arrivées de touristes ont chuté de 40%, les ventes au détail sont en baisse de 23%.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!