•   
  •   

Monde "Pour Sama", un documentaire poignant dans l'enfer d'Alep

23:05  09 octobre  2019
23:05  09 octobre  2019 Source:   lejdd.fr

Fran Drescher : depuis Une nounou d'enfer, la star a bien changé (PHOTOS)

  Fran Drescher : depuis Une nounou d'enfer, la star a bien changé (PHOTOS) Que devient Fran Drescher, l'inoubliable héroïne de la série Une nounou d'enfer ? Ce lundi 30 septembre, elle fête ses 62 ans. Comme la nounou d'enfer à laquelle elle a prêté ses traits durant six ans, Fran Drescher est native de Flushing dans le Queens. A l'instar du personnage, elle a aussi fait une école de cosmétique et ouvert son salon de coiffure. Mais, au lieu de s'installer dans les quartiers chics de New York, elle réalise son rêve de devenir comédienne et obtient un petit rôle dans La Fièvre du samedi soir aux côtés de John Travolta.

Le documentaire choc " Pour Sama " raconte l’horreur du siège de la ville syrienne d ' Alep en 2016 à travers le regard d’une jeune mère.

Fran Drescher : depuis Une nounou d' enfer , la star a bien changé (PHOTOS). Que devient Fran Drescher, l'inoubliable héroïne de la série Une nounou d' enfer ? Ce lundi 30 septembre, elle fête ses 62 ans.

Le documentaire choc © ITN Productions

Le documentaire choc "Pour Sama" raconte l’horreur du siège de la ville syrienne d'Alep en 2016 à travers le regard d’une jeune mère.

Certains films résonnent comme un cri d’alarme nécessaire. Pour Sama est le documentaire choc de la rentrée, à voir absolument. Parce que sa réalisatrice, Waad al-Kateab, a _ littéralement _ risqué sa vie pour le tourner. En juillet 2016 en Syrie, dans la ville d’Alep assiégée et dévastée, cette jeune femme courageuse décide de rester, pour aider son mari Hamza, médecin dans un hôpital de fortune qui ne désemplit pas. Là, elle donne naissance à une fille, Sama. Alors elle commence à tenir un journal intime filmé avec les moyens du bord (un smartphone) pour rendre compte de son quotidien sous le régime de la terreur de Bashar al-Assad.

Syrie: à Alep, une timide reconstruction à l'oeuvre

  Syrie: à Alep, une timide reconstruction à l'oeuvre "La cité industrielle d'Alep vous remercie de votre visite": entre deux barrages de l'armée et des immeubles en ruines, un panneau décrépi accueille les visiteurs dans une zone périphérique vouée à devenir une vitrine de la reconstruction d'après-guerre en Syrie. Mais, à l'est de la ville, les quartiers autrefois tenus par les rebelles ont été laissés en ruines, avec des immeubles aplatis et des secteurs désertés, parsemés de points de contrôle de l'armée.Et avec une ligne de front à moins de 10 kilomètres du centre d'Alep, la menace de combats continue de planer sur la métropole.

38 отметок «Нравится», 1 комментариев — carole mariet (@carolemariet) в Instagram: «J'ai regardé " Pour Sama ", un documentaire poignant sur la vie d'une jeune femme syrienne…»

Pour Sama (For Sama) est un film documentaire anglo-américain réalisé par Waad al-Kateab et Edward Watts sorti le 9 octobre 2019. Le film se déroule dans la ville d ' Alep entre 2011 et 2016, pendant le soulèvement révolutionnaire, la guerre civile syrienne et le siège d ' Alep .

Lire aussi - "Dix-Neuf Femmes" : le témoignage bouleversant de Syriennes prises au piège de la guerre

Des bombardements aux charniers, son témoignage de l’intérieur est sans concession. Surtout quand son cœur de maman est bouleversé par les enfants qui défilent aux urgences : en pleurs, en état de malnutrition, blessés, amputés, morts. La détresse des parents, des frères et sœurs en deuil est indescriptible. Parfois, un miracle se produit, comme ce matin où un bébé né par césarienne, après que sa mère a été soufflée par une explosion dans la rue, est réanimé après de longues minutes d’angoisse durant lesquelles il ne respirait pas.

"Je l'ai fait pour ma fille"

Pour Sama raconte le temps du bonheur à l’université quatre ans auparavant, quand Waad faisait des études de marketing, et la réalité de la guerre qui va forcer la famille à l’exil en décembre 2016. Récompensé par l’Œil d’or au Festival de Cannes, ce constat révoltant et bouleversant marque les mémoires de manière indélébile. "Ce film, je l’ai fait pour ma fille, pour lui montrer notre combat contre l’oppression et pour la liberté, note la journaliste et réalisatrice. L’idée de quitter Alep s’est posée rapidement. Mais tenter de vivre normalement était notre façon de contester la brutalité du gouvernement syrien. On a abandonné notre maison pour nous barricader pendant six mois dans l’hôpital, dont toutes les ouvertures étaient calfeutrées par de gros sacs de sable pour stopper les balles et les éclats d’obus."

L'Arabie Saoudite et les Houthis entre confrontation et désescalade

  L'Arabie Saoudite et les Houthis entre confrontation et désescalade Les rebelles yéménites soutenus par l'Iran ont diffusé samedi des images d'une victoire revendiquée à la frontière saoudienne, deux jours avant un échange de prisonniers sous l’égide de l’ONU. Une manière de se montrer à la fois ouvert aux négociations et en position de force. Des combattants enturbannés, kalachnikov à la main, avancent dans les montagnes. Une colonne de chars roule sur une route creusée dans les roches. L’un des blindés touché par un missile antichar prend feu. Son équipage de cinq hommes se rend aux moudjahidin. Ceux-là lancent des «Allah akbar» et des «mort à Israël». Les fumées se mélangent à la poussière.

Pour Sama est un documentaire anglo-syrien réalisé par Waad al-Kateab et Edward Watts. À Alep , Waad al-Kateab était une jeune étudiante syrienne À Alep , Waad al-Kateab était une jeune étudiante syrienne lorsque la guerre civile éclate en 2011 dans son pays. Elle se mariera à l’un des derniers

Présenté à Cannes, « Pour Sama » a reçu l’œil d’or, récompensant le meilleur documentaire du Dans cette adresse à sa fille Sama, Waad Al-Khateab filme le quotidien d’un hôpital d ’ Alep Alep se détruit littéralement sous nos yeux. Par la force des choses, l’hôpital se mue en poche de résistance.

Aujourd’hui, Waad, en sécurité à Londres avec Hamza, travaille pour la chaîne Channel 4. Sama, 4 ans, a désormais une sœur âgée de 2 ans et demi. "Nous apprivoisons doucement notre nouvelle vie et nous savons qu’il n’y aura pas de retour possible tant que Bashar al-Assad sera au pouvoir. Six millions de réfugiés sont concernés."

Un acte de résistance

Waad al-Kateab considère son film comme un acte de résistance, le seul moyen qu’elle ait trouvé à l’époque pour exprimer sa voix. "J’accumulais toutes les images que je pouvais. Je me servais de mon téléphone car posséder une caméra était un crime. Je savais que c’était très dangereux, j’avais conscience qu’à tout moment je pouvais me faire arrêter mais je devais dénoncer la propagande du régime en montrant toute la vérité à travers l’histoire d’une famille qui aspirait à une existence ordinaire, la mienne. J’espère que les pays de l’Ouest vont enfin comprendre la réalité de l’horreur qui se déroulait à Alep : l’anéantissement total d’une population et d’une ville."

"Le regard de Charles", la vie dans le viseur de Charles Aznavour, un documentaire envoûtant

  Ce documentaire étonnant réunit des images personnelles filmées par le chanteur-acteur au fil des ans, entrecoupées d'archives télévisuelles rares. Il sort mercredi à l'occasion du premier anniversaire de la disparition de Charles Aznavour, le 1er octobre 2018. © Fournis par France Télévisions Un nouveau regard sur Charles Aznavour... par le biais de son propre regard. Celui, à la fois perçant et très humain, qu'il portait sur le monde, la vie, l'amour, sa carrière... Tel est le propos du documentaire réalisé par Marc Di Domenico.Durant des décennies, Charles Aznavour a fait l’actualité.

Dans Pour Sama , Waad al-Kateab filme cinq années de vie à Alep , des premières manifestations aux derniers mois de siège, mais aussi Dans l ’entrée du lobby de l’hôtel Marriott à République à Paris, Waad al-Kateab enchaîne les interviews depuis le matin avec les journalistes, veste noire élégante

Ces récits sur les absurdités de la guerre et des risques courus par ceux qui la couvrent ont souvent la faveur des festivals – ­Camille a reçu le prix du public à Locarno. " Pour Sama ", un documentaire poignant dans l ' enfer d ' Alep .

Elle ne craignait pas de malmener le public avec des séquences trop violentes. "Il ne fallait pas se voiler la face. Je sais que c’est dérangeant mais j’ai vu bien pire hélas." Elle n’a jamais sacrifié son humanité. "On devient résilient. Parfois, on perd espoir. Puis on retrouve l’énergie d’aller de l’avant. Je n’arrive pas encore à tirer un trait sur le passé. J’ai besoin de temps."

Pour Sama ***

De Waad Al-Kateab et Edward Watts. 1h35.

En 2016, dans Alep assiégé, Waad s'occupe de son bébé, la petite Sama. Malgré le danger, elle aide son mari médecin hospitalier et filme avec son smartphone leur quotidien sous le régime de terreur de Bachar El-Assad… Certains récits résonnent comme un cri d'alarme nécessaire. La journaliste et réalisatrice a tourné ce film choc au péril de sa vie. Son témoignage, sans concession, montre comment son coeur de mère est mis à l'épreuve par tous les enfants qui défilent aux urgences : affamés, blessés, amputés ou morts. La détresse des familles est indescriptible. Oeil d'or du documentaire à Cannes, ce manifeste révoltant et bouleversant marque les esprits de manière indélébile.

Meghan Markle et Harry : ce documentaire qui doit remettre les pendules à l’heure .
Le réalisateur Tom Bradby a suivi Meghan Markle, le prince Harry et Archie pendant le royal tour en Afrique du Sud. Il en a fait un documentaire qui devrait changer l'image du grand public sur Meghan. Meghan Markle et le prince Harry traversent une période de turbulence. Après les démissions en série au sein de leur équipe rapprochée, les époux de Sussex ont dû affronter une polémique concernant leur jeune fils, Archie. Une experte de la famille royale a pointé du doigt, dans les médias, une possible instrumentalisation de l'enfant lors du voyage en Afrique du Sud.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!