Monde: Burundi: prison à vie pour quatre meurtriers Imbonerakure - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Burundi: prison à vie pour quatre meurtriers Imbonerakure

05:10  10 octobre  2019
05:10  10 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Burundi: l’enjeu du procès Ndadaye contre l'ancienne oligarchie d'origine tutsi

  Burundi: l’enjeu du procès Ndadaye contre l'ancienne oligarchie d'origine tutsi Dans le box des accusés mardi à l’ouverture du procès historique des « auteurs » présumés de l'assassinat, en 1993, de l’ex-président Melchior Ndadaye, quatre hauts gradés à la retraite. Ils font partie d'un groupe de 20 caciques de l'ancienne oligarchie issue de la minorité tutsi, qui a longtemps dirigé le pays. Quels sont les enjeux de ce procès, à quelques mois d'une présidentielle dans ce pays qui rend fébrile le régime actuel même s'ilPour de nombreux spécialistes, le procès contre l'ancien président Pierre Buyoya et ses proches, tous issus de la minorité tutsi qui a dominé le Burundi pendant plus de trois décennies, est un signal fort lancé par l'ex-rébellion hutu du CNDD-FDD du président Pierre Nkurunziza, pou

Quatre membres des Imbonerakure , la ligue des jeunes du parti au pouvoir ont été condamnés à vie mardi pour l'assassinat d'un opposant en août, a-t-on appris mercredi de Un tribunal de Muyinga (est) a prononcé la prison à vie à l'encontre de quatre membres des Imbonerakure , la ligue des jeunes

La Cour suprême du Burundi a condamné vendredi quatre généraux à la prison à vie pour avoir organisé la tentative de coup d'État manqué des 13 et 14 mai 2015, neuf officiers à 30 ans de prison pour y avoir pris part et huit hommes de troupe à 5 ans. Sept personnes ont en revanche été

A Bujumbura, devant le local d'une section du C?NDD-FDD, le parti au pouvoir, dont la ligue des jeunes, les Imbonerakure, a été qualifiée de « milice » par le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme. © AFP PHOTO / CARL DE SOUZA A Bujumbura, devant le local d'une section du C?NDD-FDD, le parti au pouvoir, dont la ligue des jeunes, les Imbonerakure, a été qualifiée de « milice » par le haut commissaire de l'ONU aux droits de l'homme.

Au Burundi, quatre personnes ont été condamnées mardi 8 octobre à la prison à perpétuité pour l'assassinat en août dernier d'un militant du parti d'opposition CNL (Congrès national pour la liberté). Les condamnés sont tous les quatre membres des Imbonerakure, le mouvement des jeunes du parti au pouvoir, le CNDD-FDD.

Ces condamnations sont une première victoire judiciaire pour le CNL. Mais pour le porte-parole du parti d'opposition, Terense Manirambona, la justice doit encore continuer son travail d'investigation. « On aurait souhaité, dit-il, que les commanditaires puissent aussi être démasqués. »

Leonidas Nzigiyimpa, défenseur des forêts au Burundi et lauréat d'un prix international

  Leonidas Nzigiyimpa, défenseur des forêts au Burundi et lauréat d'un prix international L'érosion et les pratiques agricoles de ces dernières années ont clairsemé les forêts et dégradé les sols au Burundi, petit pays d'Afrique de l'Est.Le Burundais Leonidas Nzigiyimpa, 57 ans, a été distingué le 1er octobre 2019 par la FAO , l'organisation des Nations unies qui travaille en partenariat avec une dizaine d’ONG afin de promouvoir la gestion, la conservation et le développement durable des forêts dans le monde.

Imbonerakure parfois nommé CNDD-FDD Youth ou CNDD-FDD Jeunesse, est un mouvement politique de jeunesse burundais affilié au Conseil national pour la défense de la démocratie-Forces de défense de la démocratie (CNDD-FDD). Le mouvement a été créé aux alentours de l'année 2010.

Au Burundi , pari réussi pour les Imbonerakure , la ligue des jeunes du parti au pouvoir. Samedi 22 juillet, ils ont fortement mobilisé dans une capitale. Les jeunes Imbonerakure promettaient depuis une semaine une démonstration de force à Bujumbura.

L'assaut avait eu lieu dans la province de Muyinga dans la nuit du 18 au 19 août. Des membres du CNL avait été attaqués par des dizaines d'hommes armés de machettes et de gourdins. L'un d'entre eux avait été tué. Les survivants avaient réussi à arrêter quatre de leurs agresseurs, les quatre personnes condamnées ce mardi.

Tous sont membres des Imbonerakure, la ligue des jeunes du CNDD-FDD qualifiée de milice par l'ONU. Le CNL a déjà accusé le groupe d'être à l'origine des violences contre ses permanences. Car le parti, agréé par le ministère de l'Intérieur en février dernier, ouvre depuis quelques mois des bureaux dans les différentes provinces du pays. Et une dizaine d'entre eux ont été vandalisés.

Pour la porte-parole du CNDD-FDD, Nancy Ninette Mutoni, l'affaire dépend de la justice et n'a pas à être commentée par les partis. Elle n'a pas souhaité répondre à nos sollicitations.

Loire : Elle écope de prison avec sursis pour avoir craché sur le maire de Montbrison .
La jeune femme de 34 ans était jugée mercredi en comparution immédiate à Saint-Etienne, dans la Loire © saint-etienne Le palais de justice de Saint-Etienne. Illustration. PROCES - La jeune femme de 34 ans était jugée mercredi en comparution immédiate Un état de récidive qui n’a pas joué en sa faveur. Mercredi, une femme de 34 ans a été condamnée à quatre mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, dans la Loire, pour avoir craché sur le maire de Montbrison dimanche dernier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!