Monde: En RDC, le sénateur Bahati Lukwebo dénonce le dédoublement de son parti AFDC-A - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde En RDC, le sénateur Bahati Lukwebo dénonce le dédoublement de son parti AFDC-A

13:05  10 octobre  2019
13:05  10 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Deux sénateurs américains au Soudan pour évaluer les changements en cours

  Deux sénateurs américains au Soudan pour évaluer les changements en cours Une délégation de la commission des affaires étrangères du Congrès américain est à Khartoum depuis le début de la semaine. Sa mission vise, selon l'ambassade américaine à Khartoum à s'informer de la situation politique, économique et sécuritaire du pays. Le sénateur républicain de Géorgie, Johnny Isakson, et le sénateur démocrate du New Jersey Cory Booker font partie de cette délégation. Ils multiplient les rencontres avec les officiels et les acteurs de la société civile. Le but est de mesurer la réalité des changements avant de discuter de la levée du Soudan de la liste noire américaine des pays sanctionnés.

Et Modeste Bahati paye au prix fort sa candidature à la présidence du Sénat. Le président de l' AFDC - A , un regroupement politique membre du « La conférence des présidents décide ce qui suit : la mobilisation générale de tous les sénateurs autour du ticket du FCC qui sera porté par l’honorable

En République démocratique du Congo, le sénateur Modeste Bahati Lukwebo dénonce la persécution dont il ferait l’objet actuellement de la part du fisc. Il y a quelques semaines, son regroupement politique, l'Alliance des forces démocratiques du Congo ( AFDC ), a éclaté.

Le sénateur congolais Modeste Bahati Lukwebo. © wikimedia Le sénateur congolais Modeste Bahati Lukwebo.

Modeste Bahati Lukwebo en appelle aux instances européennes. Le candidat dissident et malheureux à la présidence du Sénat de République démocratique du Congo veut récupérer le nom de sa formation politique, l'AFDC-A.

C’est depuis l’Europe que Modeste Bahati Lukwebo dénonce le mutisme de la justice de son pays face à la situation que traverse sa plateforme. Lui qui en a appelé à l’intervention du président Félix Tshisekedi, qui a porté plainte, fustige aujourd’hui le silence des institutions de la RDC face à ce qu’il qualifie de complot ourdi, selon lui, par des proches de l’ex-président Joseph Kabila.

Après l'attaque de la préfecture de police, Christophe Castaner dénonce les "professionnels du procès politique"

  Après l'attaque de la préfecture de police, Christophe Castaner dénonce les Christophe Castaner, sur la défensive, dénonce les "professionnels du procès politique" après l'attaque de la préfecture de police de Paris qui a fait quatre morts. Christophe Castaner ne démissionnera pas mais il est attendu par les parlementaires après l'attaque à la préfecture de police de Paris. Alors qu’il est dans le viseur de l’opposition de droite, le ministre de l'Intérieur s’est défendu dimanche et ne compte pas quitter le gouvernement. A la télévision, il a attaqué ceux qu'ils nomment les "professionnels du procès politique", droite et extrême-droite en tête, qui demandent sa démission.

Modeste Bahati Lukwebo a été suspendu le 9 juillet pour une durée indéterminée du Front commun pour le Congo (FCC), pour Avec 44 députés nationaux, 70 députés provinciaux et 13 sénateurs , l’ AFDC - A est l’une de deux premières forces du FCC, aux côtés du Parti pour la reconstruction et la

Bahati Lukwebo maintient sa candidature. Les parlementaires de l' AFDC - A continuent à espérer également que d’autres élus, restés fidèles à Bahati Pour sa part , Bahati Lukwebo maintient sa candidature au poste du président du Sénat et accuse le PPRD, le parti de Joseph Kabila, de

Sur les réseaux sociaux, Modeste Bahati Lukwebo cite des noms : l’ex-patron de l’agence nationale de renseignements Kalev Mutond, le secrétaire permanent du PPRD et ancien ministre Emmanuel Ramazani et Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC et ancien directeur de cabinet de Joseph Kabila. Pour le sénateur, même si les trois hommes ne sont plus aux affaires, ils sont bel et bien responsables de ses déboires et bloqueraient tous ses tentatives au Congo d’obtenir l’usage plein et exclusif du nom de la formation qu’il a créée.

Le Comité de suivi de l’accord de la Saint-Sylvestre qui, comme la Constitution, interdit les dédoublements de partis, lui avait promis son soutien. Joint au téléphone, son président continue d’appeler à l’apaisement. « Nous allons résoudre ce problème en interne, nous disposons d’un cadre pour cela », assure Joseph Olenghankoyi.

Visiblement pas complètement convaincu, Modeste Bahati Lukwebo a préféré entamer des démarches en Europe.

Syrie: le difficile numéro d'équilibriste de Donald Trump .
Au menu du journal de l’Afrique, le second tour de l’élection en Tunisie. Selon les résultats provisoires : le parti islamiste Ennahdha arriverait légèrement en tête, suivi par la formation Qalb Tounes de Nabil Karoui. Les tractations pour former un gouvernement s’annoncent compliquées. Ennahdha envisage soit l’idée d’un gouvernement d’union nationale, composé de personnalités indépendantes, comme en 2014. Ou une alliance avec Qalb Tounes. Ces derniers sont réticents.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!