Monde: Destitution : Trump estime que l'affaire finira "probablement" devant la Cour suprême - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Destitution : Trump estime que l'affaire finira "probablement" devant la Cour suprême

21:40  10 octobre  2019
21:40  10 octobre  2019 Source:   lexpress.fr

Affaire ukrainienne : les démocrates menacent de forcer la Maison-Blanche à leur fournir des documents

  Affaire ukrainienne : les démocrates menacent de forcer la Maison-Blanche à leur fournir des documents Les démocrates américains ont ouvert le 24 septembre une enquête contre le président républicain Donald Trump en vue d’une destitution.Les parlementaires adresseront formellement à l’exécutif une injonction à livrer ces documents vendredi, s’il ne s’y plie pas volontairement d’ici là.

La Maison Blanche a informé mardi que l'administration Trump ne participerait pas à l'enquête sur l'affaire ukrainienne, estimant que cette dernière n'était pas légitime.

Le président américain Donald Trump, lors d'une cérémonie dans le Bureau ovale mardi 8 octobre 2019 © afp.com/Brendan Smialowski Le président américain Donald Trump, lors d'une cérémonie dans le Bureau ovale mardi 8 octobre 2019

Donald Trump a estimé mercredi que la bataille autour de la procédure de destitution lancée par les élus démocrates à son encontre finirait "probablement" devant la Cour suprême, après le refus de la Maison Blanche de coopérer à l'enquête.

LIRE AUSSI>> Pourquoi les menaces de destitution planent de nouveau sur Trump

Impeachment: Trump suggère ouvertement à la Chine d'enquêter sur les Biden

  Impeachment: Trump suggère ouvertement à la Chine d'enquêter sur les Biden Sous le coup d’une procédure de destitution pour avoir sollicité le président ukrainien afin d’obtenir des informations compromettantes sur son rival Joe Biden, le président américain a réitéré sa demande mais cette fois devant les caméras de télévision et à l’adresse de la Chine. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet « La Chine devrait lancer une enquête sur les Biden, parce que ce qui s’est passé en Chine est aussi grave que ce qui s’est passé en Ukraine », a estimé Donald Trump avant de monter dans son hélicoptère.

"Cela va probablement finir en un cas important pour la Cour suprême", la plus haute juridiction des États-Unis, a déclaré le président américain depuis la Maison Blanche.

Dans le cadre de leur enquête sur l'affaire ukrainienne, les élus démocrates ont officiellement réclamé à la Maison Blanche de livrer des documents au Congrès, et souhaitent entendre plusieurs responsables. Mais la Maison Blanche a informé mardi que l'administration Trump ne participerait pas à l'enquête, estimant que cette dernière n'était pas légitime.

LIRE AUSSI>> Trump a-t-il fait pire que Nixon ?

Refus de coopérer

En refusant de coopérer dans l'enquête en vue d'une procédure de destitution contre Donald Trump, la Maison Blanche a plongé les États-Unis dans une situation inédite: un "affrontement historique" entre le Congrès et l'exécutif qui, au-delà de la bataille juridique, provoque un duel politique explosif à l'approche des élections de 2020.

La Cour suprême américaine se saisit du dossier sensible de l'avortement

  La Cour suprême américaine se saisit du dossier sensible de l'avortement La Cour suprême américaine va se pencher sur la question de l’avortement. La plus haute instance judiciaire du pays a annoncé ce vendredi 4 octobre qu’elle avait accepté d’examiner une loi de Louisiane qui restreint l’accès à l’interruption volontaire de grossesse. Les partisans du choix des femmes à décider du sort de leur grossesse sont inquiets. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet La loi votée en 2014 en Louisiane impose aux médecins qui pratiquent l’avortement d’exercer dans un hôpital situé à moins de cinquante kilomètres du lieu de l’opération.

Avant Donald Trump, seuls trois présidents américains ont fait l'objet d'une procédure en vue d'une destitution. Et cette fois, le clash constitutionnel est spectaculaire.

LIRE AUSSI>> Joe Biden se dit favorable à une procédure de destitution de Donald Trump

Aux États-Unis, rentrée explosive pour la Cour suprême

  Aux États-Unis, rentrée explosive pour la Cour suprême Aux États-Unis, la Cour suprême fait sa rentrée ce lundi 7 octobre. Les juges vont devoir statuer sur des dossiers sensibles parmi lesquels l’immigration, l’avortement, ou encore les droits des minorités sexuelles. Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki S’ils retrouvent le calme des couloirs de la Cour suprême, les neuf sages se préparent à une session explosive. Dès cette semaine, les juges vont se pencher sur les droits de minorités sexuelles. En question, une loi fédérale sur la discrimination à l’emploi sur la base de l’orientation sexuelle. Les associations de défense des homosexuels et transgenres attendent beaucoup de la Cour suprême.

"La Constitution établit clairement que la Chambre peut mener sa procédure de destitution contre Trump de la façon dont elle l'entend", a jugé Laurence Tribe, professeur de droit constitutionnel à Harvard, dans les pages de USA Today mercredi.

La bataille promet donc de rapidement se transformer en féroce combat juridique. Les démocrates pourraient décider d'agir vite au Congrès, en s'appuyant sur les éléments dont ils disposent déjà dans l'affaire ukrainienne. Avec en premier lieu la transcription de l'appel entre Donald Trump et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, où l'on a découvert que le milliardaire américain lui avait bien demandé de chercher des informations compromettantes sur son rival démocrate Joe Biden.

Affaire ukrainienne : Trump veut voir le lanceur d'alerte témoigner au Congrès .
Le président exige la levée de l'anonymat de celui dont le signalement a déclenché l'ouverture d'une enquête parlementaire en vue d'une procédure de destitution.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!