Monde: Prix Bayeux: le photographe Alfred Yaghobzadeh expose sur les murs de la ville - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Prix Bayeux: le photographe Alfred Yaghobzadeh expose sur les murs de la ville

09:00  12 octobre  2019
09:00  12 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux

  Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux Art : L’hiver est (presque) là, et c’est le moment d’aller voir la tapisserie « Game of Thrones » de Bayeux« La tapisserie de Bayeux a été copiée et recopiée des centaines de fois. Mais Games of Thrones, c’est une formidable opportunité, il y a des millions de spectateurs dans le monde. Les fans qui viennent à Bayeux depuis une semaine sont vraiment très fan de la tapisseie. Ils s’y retrouvent », a confié l’adjoint au maire de la ville, Loïc Jamin, à Europe 1. Les aficionados de la série, mais aussi les curieux, pourront prendre la direction du musée de Bayeux, jusqu’au 31 décembre.

Photos d’ Alfred Yaghobzadeh . Du 7 octobre au 3 novembre - En extérieur dans la ville de Bayeux . Voir le programme 2019. Du 7 au 13 octobre prochain, la 26e édition du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre sera rythmée de nombreux temps forts.…

Un web documentaire d' Alfred Yaghobzadeh (c) GlobalGeoNews 2018 Grand angle GlobalGeoNews sur l 'influence des mollahs sur la vie politique, économique et

Dans les rues de Bayeux, lors de l'exposition Miroir sur le monde, d'Alfred Yaghobzadeh. © Anne Bernas/RFI Dans les rues de Bayeux, lors de l'exposition Miroir sur le monde, d'Alfred Yaghobzadeh.

À l’occasion du Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre, le célèbre photographe iranien Alfred Yaghobzadeh expose quelques-unes de ses œuvres sur les murs de la cité normande.

De notre envoyée spéciale à Bayeux,

Qu’on s’y intéresse ou pas, on ne peut les ignorer, elles sautent aux yeux et interrogent, indignent. En grand format, les photographies d’Alfred Yaghobzadeh ornent les murs d’un parcours qui longe la rivière, l’Aure. Chaque image rapportée par le reporter de guerre parle d’elle-même, résume l’un des conflits qui a ou qui ensanglante toujours la planète.

YouTube : Le photographe officiel du mariage royal lance sa chaîne

  YouTube : Le photographe officiel du mariage royal lance sa chaîne YouTube : Le photographe officiel du mariage royal lance sa chaîneSur sa chaîne, il dévoilera les nombreuses facettes de sa personnalité, en allant notamment à la rencontre de célébrités. Pour la première vidéo de sa série « Face to face », il a rencontré Derek Blasberg, actuellement en charge des partenariats mode et beauté pour la plateforme de vidéos.

Salon Photo Nature 2018. Les exposants . En poursuivant votre navigation sur photofill.fr vous acceptez l'utilisation de cookies destinés à améliorer la performance du site.Ok En savoir plus.

Des deux cotés de la barrière de sécurité, d'immense portraits d’Israéliens et de Palestiniens face à face sont collés dans huit villes palestiniennes et Le 29 janvier 2013, l'artiste photographe JR était invité au Pavillon de l 'Arsenal. L'occasion de revenir sur ses projets et l'aventure humaine de ce qu'il

La famine en Somalie en 1992, le calvaire des Yezidis en Irak en 2015, une femme pleurant son futur époux mort durant le conflit dans le Haut-Karabakh en 1991, le début du « printemps arabe » place Tahrir en 2011, une flagellation au Pakistan en 1987, mais aussi Paris en 2003 durant les manifestations contre les retraites, le conflit israélo-palestinien, la guerre du Vietnam, la révolution roumaine, etc. Autant d’événements qui ont bouleversé la marche du monde ; autant de clichés qui ont fait connaître au monde ce qui se passait autour de la planète.

Un talent reconnu très tôt

Les témoignages photos d’Alfred Yaghobzadeh ont fait la Une des plus grands journaux et magazines dont Time, Geo, Le Figaro, National Geographic, Newsweek, Life, El Pais, The Guardian, etc. Ils se distinguent de toute autre photo par la force de leurs couleurs et de leurs contrastes.

YouTube : Le photographe officiel du mariage royal lance sa chaîne

  YouTube : Le photographe officiel du mariage royal lance sa chaîne In this episode of Face to Face, I sit down with head of Beauty and Fashion at YouTube, Derek Blasberg. Derek talks his beginnings, his ups and downs, and his takeaways from his unique, everlasting career in fashion. Credits: Produced by Alexi Lubomirski Studios Videography by Lolo Ostia Editing by Sean Pheanis

Sur les murs de la ville est un court métrage d'animation malgache réalisé en 2004. Le fatidique voyage d’un individu perdu dans la solitude, en marge de la société, qui finit comme une silhouette parmi de nombreuses autres : rien de plus qu'une ombre.

TOUT Vertical Carré Horizontal Panoramique. Exemples de recherches complèxes : pomme OR orange garçon OR enfant AND mâle "phrase exacte à chercher". Copyright © Alfred Yaghobzadeh Photography 1978-2016. All rights reserved.

Né en 1959 à Téhéran en Iran, d’une mère assyrienne et d’un père arménien, Alfred Yaghobzadeh est encore étudiant aux beaux-arts quand il photographie la révolution iranienne. Mais son travail ne plaît pas au pouvoir. Il travaille déjà pour les plus prestigieuses agences de photos, Associated Press, Gamma, Sygma.

Il quitte donc l’Iran pour le Liban d’abord, au début des années 1980, où il est blessé par un éclat de grenade puis pris en otage huit semaines par le Hezbollah. Puis il s’envole vers l’Afghanistan auprès des moudjahidines qui s’opposent aux Soviétiques.

Il sera ensuite présent aux premiers jours de l’Intifada en 1987, un conflit qu’il couvrira durant plus de dix ans. « J’essaie de dépeindre la réalité telle que je la vois. Sans exagérer l’émotion ou l’esthétique. En tant que photographes, nous apprenons sans cesse sur le terrain et sur nous-mêmes. C’est un processus sans fin. » Alfred Yaghobzadeh immortalisera aussi la guerre Iran-Irak, la chute du mur de Berlin, Grozny sous le feu en Tchétchénie, conflit durant lequel il sera une nouvelle fois gravement blessé…

Ngaïssona-Yekatom à la CPI: fin des audiences de mise en accusation

  Ngaïssona-Yekatom à la CPI: fin des audiences de mise en accusation La Cour pénale internationale a conclu vendredi 12 octobre les audiences visant Patrice-Edouard Ngaïssona et Alfred Yekatom. Les deux ex-miliciens sont suspectés de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre commis en 2013 et 2014 en Centrafrique. Avec notre correspondante à La Haye, Stéphanie Maupas Lors de ces audiences, tout l’enjeu aura été, pour le procureur, de convaincre la Cour de mettre les deux suspects en accusation et de les renvoyer en procès. Les juges ont entamé leur délibéré et doivent rendre leur décision dans les 60 jours.Les avocats des deux suspects ont sans surprise et de nouveau contesté les preuves du procureur.

Lisez ce Archives du BAC Dissertation et plus de 224 000 autres dissertation. Expose sur le tourisme en cote D'ivoire. ►MAN, la ville des dix-huit montagnes repose sur un écrin de verdure de cascades, avec ses fabuleux ponts de lianes dont la réalisation reste encore inexpliquée.

Quinzième volume de la collection « La grâce d’une cathédrale », ce livre exceptionnel est composé de trois grandes parties thématiques :1 Ancienne cité médéviale, Bayeux conserve des trésors d’architecture liés à son histoire. Outre sa cathédrale romane et gothique, Bayeux se caractérise par

Un bref retour en Iran

À 47 ans, Alfred Yaghobzadeh, qui a reçu récompenses et prix en pagaille (dont le premier Prix World Press 1986, distinction suprême en photojournalisme, pour ses reportages sur la guerre du Liban), retrouve son pays natal. Un retour qui ne dure pas puisqu’en 2009, il est déclaré persona non grata après avoir témoigné durant les émeutes entourant les élections.

Après avoir couvert une partie des conflits de ces quatre dernières décades, il dit : « Je ne porte aucun jugement, je suis tel un invité, et comme un miroir, je montre ce que je vois. Mais je constate que l’usage de la liberté est mal compris. Les opprimés qui se libèrent de leur joug deviennent à leur tour, très vite, des oppresseurs. Comme si l’être humain ne pouvait sortir de ce cercle infernal. Il fait subir à l’autre ce que lui-même a subi. Ça me laisse un peu perplexe. Je me demande si cela valait la peine de prendre tous ces risques et de croire à toutes ces révolutions. »

L’exposition Miroir sur le monde est un témoignage puissant des 40 dernières années de conflits, de la cruauté qui peut parfois saisir l’être humain.

►Miroir sur le monde, jusqu’au 3 novembre 2019

Découvrez la plus belle photo animalière de l’année .
Le photographe chinois Youngqing Bao a reçu le prestigieux prix du Wildlife Photographer of the Year 2019 pour cette photo de marmotte saisie sur le vif alors qu’elle est poursuivie par un renard.Il raconte, cité par « le Parisien » :

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 21
C'est intéressant!