Monde: Offensive turque en Syrie : un convoi de civils et de journalistes bombardé à Ras al-Aïn - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Offensive turque en Syrie : un convoi de civils et de journalistes bombardé à Ras al-Aïn

21:05  13 octobre  2019
21:05  13 octobre  2019 Source:   france24.com

Des rebelles pro-turcs ont "exécuté" neuf civils en Syrie

  Des rebelles pro-turcs ont "Les neufs civils ont été exécutés à des moments différents, au sud de la ville frontalière de Tal Abyad", selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme.

L' offensive turque en Syrie doit cesser "au plus vite", a affirmé le président français Emmanuel Macron vendredi lors de cette conversation téléphonique. Les villes de Tal Abyad et Ras al - Aïn , dont presque tous les habitants ont fui, sont les plus touchées par les combats, a confirmé un centre de

Une dizaine de civils , dont des journalistes de médias étrangers, ont trouvé la mort dans une frappe aérienne des forces turques contre un bus non loin de la ville syrienne de Ras al - Aïn , indique la chaîne Al Mayadeen.

La ville frontalière de Ras al-Aïn a été bombardée dimanche par les forces turques et leurs alliés. © Murad Sezer, Reuters La ville frontalière de Ras al-Aïn a été bombardée dimanche par les forces turques et leurs alliés. Selon Ludovic de Foucaud, envoyé spécial de France 24, au moins cinq civils et un journalistes ont péri dimanche dans un raid de l'aviation turque contre un convoi de civils dans la localité frontalière syrienne de Ras al-Aïn.

Dans la localité frontalière syrienne de Ras al-Aïn, au moins cinq civils et un journalistes ont péri dimanche dans un raid de l'aviation turque qui a touché un convoi de civils, selon Ludovic de Foucaud, envoyé spécial de France 24.

L'identité du journaliste n'a pas encore été confirmée. Deux journalistes français auraient également été blessés lors de cette attaque.

Syrie : l'offensive turque pourrait déplacer 400 000 personnes

  Syrie : l'offensive turque pourrait déplacer 400 000 personnes Les instances internationales ont annoncé que déjà 130 000 personnes avaient été contraintes de fuir. Quatorze civils ont été tués ce dimanche par des bombardements ou des tirs. © afp.com/Delil SOULEIMAN Des civils fuient des bombardements menés par l'armée turque sur le nord-est de la Syrie, le 9 octobre 2019. Comme les instances internationales le craignaient, l'offensive turque dans le nord-est de la Syrie a déjà contraint quelque 130 000 personnes à fuir leurs foyers. Selon les chiffres de l'ONU, ce nombre pourrait atteindre 400 000 personnes.

« Ras al - Aïn résiste». Depuis le début de l’assaut mercredi, 74 combattants kurdes et 30 civils ont été tués selon un dernier bilan de l’OSDH, et 100 000 personnes ont été déplacées d’après l’ONU. Ankara a annoncé la mort de quatre soldats en Syrie et de 18 civils dans la chute de dizaines de roquettes

Des explosions dans la ville de Ras Al Aïn vue depuis Ceylanpinar en Turquie ce samedi 11 octobre Les journalistes turcs affirment, en effet, que la ville est libérée entièrement. Mais pourtant, c’est Les civils que nous sommes arrivés à joindre du côté syrien affirment pour leur part que les forces

Stéphanie Perez, grand reporter à France Télévisions, était présente dans le convoi. Elle a confirmé l'attaque sur son compte Twitter en mentionnant que "des confrères sont morts".

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fourni un bilan plus élevé de 26 civils tués dimanche. Il a également rapporté la mort "d'un journaliste", mais il n'était pas en mesure de donner son identité ou sa nationalité.

La Turquie et des supplétifs syriens ont lancé mercredi une offensive dans le nord de la Syrie pour éloigner de sa frontière la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), considérée comme une organisation "terroriste" par Ankara.

En cinq jours, au moins 104 combattants kurdes ainsi qu'une soixantaine de civils ont été tués dans les violences, selon un dernier bilan de l'OSDH. Ces violences ont également provoqué la fuite de 130 000 personnes, d'après l'ONU.

Le ministère turc de la Défense a maintes fois répété que toutes les mesures nécessaires étaient prises dans le cadre de son opération pour éviter les pertes civiles.

Offensive turque en Syrie: les Kurdes évacuent la ville frontalière de Ras al-Aïn .
Dans le nord de la Syrie, après deux jours d’incertitude sur l’avenir du cessez-le-feu entre l’armée turque et les forces kurdes, un convoi de blessés et de combattants kurdes a pu quitter la ville assiégée de Ras al-Aïn. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Un convoi de plus de 80 véhicules transportant des blessés et des combattants kurdes, ainsi que des dépouilles, a pu quitter Ras al-Aïn sous les yeux des supplétifs syriens de l’armée turque, qui s’apprêtaient à prendre le contrôle de la ville. Dans la soirée, les Forces démocratiques syriennes (FDS) annonçaient leur retrait total de cette localité que les Kurdes nomment Serekaniye.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!