Monde: Équateur: les arrestations se multiplient - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Équateur: les arrestations se multiplient

23:05  14 octobre  2019
23:05  14 octobre  2019 Source:   msn.com

Manifestations en Équateur: les raisons de la colère

  Manifestations en Équateur: les raisons de la colère L’Équateur s’embrase depuis près d’une semaine. En cause, la fin des subventions sur les carburants octroyées par les autorités. Une décision qui a plongé le pays dans le chaos. Tout a commencé après l’annonce, mardi 1er octobre, de la fin des subventions sur les carburants. Une pratique qui était ancrée depuis plusieurs années dans ce pays. Une décision nécessaire pour obtenir l’aide du Fond monétaire international qui s’était mis d’accord sur un prêt de plus de 4 milliards de dollars pour aider l'Équateur à redresser son économie.Dans un pays où le transport routier est roi, le prix du carburant est un point sensible.

Une femme autochtone porte un matelas lorsqu'elle quitte la Casa de la Cultura à Quito, le 14 octobre 2019, après l'accord conclu entre le président de l'Équateur et les dirigeants autochtones pour mettre fin aux manifestations violentes. © Luis ROBAYO / AFP Une femme autochtone porte un matelas lorsqu'elle quitte la Casa de la Cultura à Quito, le 14 octobre 2019, après l'accord conclu entre le président de l'Équateur et les dirigeants autochtones pour mettre fin aux manifestations violentes.

Depuis le début du soulèvement indigène qui a donc pris fin ce dimanche 13 octobre, le président équatorien Lenin Moreno et ses ministres ont toujours affirmé que des partisans de l’ancien chef d’État Rafael Correa avaient essayé de profiter du chaos ambient pour tenter de le renverser. Depuis hier, les arrestations se multiplient.

Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson

En Algérie, les arrestations de militants et manifestants s'intensifient

  En Algérie, les arrestations de militants et manifestants s'intensifient En Algérie, les forces de l’ordre ont tenté d’empêcher la manifestation des étudiants qui se tenait hier, comme chaque mardi depuis le mois de février. Plusieurs dizaines de personnes ont été interpellées à Alger, dont des étudiants et des journalistes. Si la plupart d’entre elles ont été relâchées, au moins un étudiant sera transféré au tribunal ce mercredi 9 octobre. Depuis plusieurs semaines, les arrestations et les placements en détention provisoire de militants ou manifestants sont réguliers dans la capitale.Ils ont été arrêtés par des policiers en civil alors qu’ils étaient assis dans des cafés.

Élue sur la liste du mouvement Révolution Citoyenne de l’ex-président Rafael Correa, Paola Pabon a été arrêtée chez elle ce lundi matin 14 octobre à l’aube par des hommes du groupe spécial mobile anti-narcotiques et de l’unité d’Intelligence Anti-délinquance. L’un de ses collaborateurs a également été arrêté. Elle est soupçonnée notamment d’avoir aidé à l’organisation des barricades qui ont bloqué de nombreuses avenues de Quito et chaotisé le trafic.

A lire - Sortie de crise en Equateur: le décret polémique sur les carburants retiré

Ce lundi, l’ancienne maire de la ville de Durán, aux portes de Guayaquil, a été condamnée à de la prison préventive. Alexandra Arce a été arrêtée dimanche matin pour un présumé délit de rébellion et d’association illicite ayant pour but la paralysation de services publics. Le parquet examine en ce moment ses téléphones portables et ses ordinateurs. Alexandra Arce a été accusée par le président Lenin Moreno d’avoir pris contact avec les membres du gang urbain connu comme les Latin Kings pour les inciter à provoquer le désordre dans les villes de Quito et Guayaquil. Son assistante a également été arrêtée et condamnée à de la prison préventive pendant que l’enquête se poursuit.

La police a finalement perquisitionné ce matin le domicile d’un autre cadre du mouvement de la Révolution Citoyenne, Virgilio Hernández, qui n’a pas cessé d’exiger la déclaration de l’état de commotion et des élections anticipées. L’un de ses assistants a été arrêté.

L’ancienne présidente de l’Assemblée nationale Gabriela Rivadeneira elle n’a pas attendu d’être arrêtée. S’affirmant victime de persécution politique, elle s’est réfugiée à l’ambassade du Mexique, pays qui lui a accordé l’asile politique.

Équateur: les arrestations se multiplient .
Depuis le début du soulèvement indigène qui a donc pris fin ce dimanche 13 octobre, le président équatorien Lenin Moreno et ses ministres ont toujours affirmé que des partisans de l’ancien chef d’État Rafael Correa avaient essayé de profiter du chaos ambient pour tenter de le renverser. Depuis hier, les arrestations se multiplient. Avec notre correspondant à Quito, Eric Samson Élue sur la liste du mouvement Révolution Citoyenne de l’ex-président Rafael Correa, Paola Pabon a été arrêtée chez elle ce lundi matin 14 octobre à l’aube par des hommes du groupe spécial mobile anti-narcotiques et de l’unité d’Intelligence Anti-délinquance.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!