Monde: Bolsonaro et Lula coupent le Brésil en deux - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Bolsonaro et Lula coupent le Brésil en deux

19:05  18 octobre  2019
19:05  18 octobre  2019 Source:   liberation.fr

Des plages brésiliennes confrontées à une mystérieuse marée noire

  Des plages brésiliennes confrontées à une mystérieuse marée noire Plus d’une centaine de plages ont été souillées par du pétrole dans toute la région Nordeste, très touristique. On ignore encore l’origine de cette pollution. Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard De grandes galettes de pétrole ont commencé à apparaître au début du mois de septembre. Le phénomène s’est peu à peu étendu à tout le littoral du nord-est du Brésil, sur plus de 2 000 kilomètres. Sur les plages, les opérations de nettoyage ont permis de retirer plus de 100 tonnes de pétrole.Mais l’impact de la pollution est important. Plusieurs tortues marines ont été retrouvées mortes et un centre de reproduction de ces tortues a suspendu ses opérations.

Dans un Brésil fracturé, la politique, c’est devenu le sujet qui fâche. Alex, on l’a croisé sur la Paulista, la grande artère de São Paulo, pendant une manif pour la remise en liberté de Lula , condamné pour corruption au terme d’un procès entaché d’irrégularités.

Dans cette vidéo, Jean-Luc Mélenchon revient sur les conditions qui ont permis l'élection du leader d'extrême droite Bolsonaro à la présidence du Brésil .

Jair Bolsonaro, alors candidat à la présidence, joue avec une poupée gonflable à l'effigie de l'ancien président Lula en prisonnier, avant de dégager d'un coup de pied, le 5 décembre 2018. © Adriano Machado Jair Bolsonaro, alors candidat à la présidence, joue avec une poupée gonflable à l'effigie de l'ancien président Lula en prisonnier, avant de dégager d'un coup de pied, le 5 décembre 2018.

Tous les vendredis, la chronique «Vu du monde» se penche sur un pays émergent. Ce vendredi, focus sur une société brésilienne polarisée comme jamais, entre la chute du Parti des travailleurs et l’ascension improbable du leader d’extrême droite.

On en est aux étirements finaux quand Tania lâche sa bombe : «Mine de rien, c’est la dictature sous Bolsonaro.» Après des mois à échanger des banalités (non sans chercher intérieurement à cerner l’autre), on ne s’attendait pas à l’irruption de la politique en salle de gym… Dans un Brésil fracturé, la politique, c’est devenu le sujet qui fâche. Que se passe-t-il au pays de l’homme cordial ? Les psychanalystes cherchent encore.

Brésil: passe d'armes entre Bolsonaro et Chico Buarque sur un prix littéraire

  Brésil: passe d'armes entre Bolsonaro et Chico Buarque sur un prix littéraire Au Brésil, le président Jair Bolsonaro a déclaré qu’il avait « jusqu’en décembre 2026 » pour signer le prix littéraire Camões attribué au chanteur et romancier de gauche Chico Buarque. Une affaire qui a suscité l’embarras du Portugal, co-organisateur du prix, et révélé les fractures politiques au Brésil, encore accentué depuis l’arrivée au pouvoir de Bolsonaro, nostalgique de la dictature militaire. C’est une histoire a priori anecdotique mais qui réveille les démons de la sanglante dictature militaire qui a régné sur le Brésil entre 1964 et 1985.

Incendies en Amazonie, insultes: échange tendu entre l'ambassadeur du Brésil et Jean-Jacques Bourdin - Продолжительность: 11:43 RMC 142 144 просмотра. Brésil : l'extrême-droite au pouvoir !

Jair Bolsonaro , après avoir voté dans une circonscription de Rio de Janeiro, au Brésil , le 7 octobre 2018. Fernando Souza, AFP. L’entre- deux -tours de ce scrutin laisse peu de temps – trois semaines – à l’héritier de Lula et candidat officiel du Parti des travailleurs (PT), Fernando Haddad, 29 % des

«Les fascistes sont sortis du placard»

Un bref instant, en écoutant sa verve anti-bolsonariste, on l’a crue de gauche. Mais Tania, quadragénaire et kiné de son état, est bien de droite. A la présidentielle du 28 octobre 2018, remportée face à Fernando Haddad, le candidat du Parti des travailleurs (PT) par le leader d’extrême droite, elle s’était abstenue. Tania a ainsi contribué à sa victoire, ce qu’on se garde de lui rappeler. Pas le moment de chercher des coupables. Une droite républicaine est peut-être en gestation.

Le mot «polarisation» a fait irruption dans le débat public fin 2014, quand le PT de Lula a décroché son quatrième mandat consécutif, avec Dilma Rousseff. L’ancien président lui-même l’aurait avoué : c’était la victoire de trop, celle qui a révulsé et radicalisé la droite. L’improbable ascension de Bolsonaro – autoritaire, réac, raciste et homophobe –, a achevé de déchirer le pays. Alex, 30 ans, courtier en immobilier, mais au noir depuis cinq ans – crise oblige –, résume : «Un tabou a sauté, les fascistes sont sortis du placard.» Notamment autour de lui : «J’ai coupé tout contact avec des amis proches. Ça m’a fait mal, mais je ne le regrette pas.»

Brésil : la déforestation en Amazonie a augmenté de 93% en neuf mois

  Brésil : la déforestation en Amazonie a augmenté de 93% en neuf mois Entre janvier et septembre, près de 8000 kilomètres carrés ont été déboisés, selon l'Institut national de recherche spatiale (INPE). © AFP Une vue aérienne montrant les dégâts de la déforestation dans l'ouest de l'Amazonie, au Brésil. Le déboisement en forêt amazonienne brésilienne a presque doublé en un an. Selon des chiffres publiés par l'Institut national de recherche spatiale (INPE) vendredi, 7853 kilomètres carrés ont été déforestés entre janvier et septembre de cette année, contre 4075 kilomètres carrés sur la même période l'année dernière, soit une augmentation de 93%.

» LIRE AUSSI - Brésil : l'extrême droite en route vers la présidence. • Sécurité. Le Brésil est le pays Bolsonaro , qui n'a jamais été inquiété pour des faits de corruption, entend reconstruire un On voit que Bolsonara est sous la coupe de l'agro business et des grands propriétaires terriens comme aux bolsonaro n ait pas un dictateur et ne veut pas mettre un regime militaire , c est lula et dirceu qui

Le fait que l'un des fils du président brésilien Jair Bolsonaro tweete à la place de son père était un secret de polichinelle, c'est désormais officiel: il a présenté ses excuses jeudi pour avoir publié un message sur son compte sans l'aval paternel. «J'ai écrit un tweet sur l'emprisonnement dès la

«On ne se parle plus»

Alex, on l’a croisé sur la Paulista, la grande artère de São Paulo, pendant une manif pour la remise en liberté de Lula, condamné pour corruption au terme d’un procès entaché d’irrégularités. On s’étonne que le rassemblement ne provoque pas de heurts, au vu de la haine aveugle à l’endroit du «père des pauvres», emprisonné depuis avril 2018. «C’est dimanche, on est plus zen, justifie candidement Haany. En semaine, ça aurait chauffé.» La jeune fille est bolsonariste, mais moins qu’Helena, une retraitée venue profiter de l’affluence pour écouler son stock de bières. A entendre Helena, «ce sont les homosexuels» qui n’aiment pas son champion, «défenseur de la famille». «Lula libre», le mot d’ordre des manifestants ? Elle enrage : «Sans vergogne, ces communistes !», la pire insulte dans la bouche d’un bolsonariste. «Les voleurs, ils sont censés être où, je vous le demande !» Helena est du Nordeste déshérité. Là-bas, ils aiment encore le PT : «Dans la famille, on ne se parle plus.»

Une manifestante pro-Lula s’immisce dans la conversation. Au nom du dialogue. «Personne n’avait rien fait pour le Nordeste avant lui», plaide-t-elle posément. «C’est vrai», concède Haany. Soudain, tout le monde est d’accord, ou du moins fait semblant. Le syndrome de la cordialité ?

Brésil-Chine: sous Bolsonaro, un mariage de raison .
Le président chinois Xi Jinping a reçu ce vendredi 25 octobre à Pékin son homologue brésilien Jair Bolsonaro, pour sa première visite en Chine. Où en sont les relations entre les deux pays des BRICS en pleine guerre commerciale sino-américaine ? Beaucoup de grands mots dans la bouche de Xi Jinping. « La politique de la Chine qui est de développer les relations avec le Brésil à des hauteurs stratégiques et des horizons de long terme reste inchangée, a assuré le numéro un chinois en serrant la main du chef de l’État brésilien dans le Grand Hall du Peuple à Pékin ce vendredi à Pékin. La coopération mutuellement bénéfique entre les deux pays connaîtra un avenir meilleur.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!