Monde: RDC: nouvelle initiative pour mettre un terme aux affrontements dans le Sud-Kivu - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde RDC: nouvelle initiative pour mettre un terme aux affrontements dans le Sud-Kivu

23:10  20 octobre  2019
23:10  20 octobre  2019 Source:   rfi.fr

L'insécurité dans les pays des Grands lacs au menu d'une réunion de la CIRGL

  L'insécurité dans les pays des Grands lacs au menu d'une réunion de la CIRGL Ebola et la sécurité dans la région des Grands Lacs sont les deux points qui ont été au centre de la réunion des ministres de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs) à Brazzaville, mardi 15 octobre. Les dirigeants des États de la sous-région semblent déterminés à trouver une solution au problème de l’insécurité qui empêche le développement des pays. Cette réunion s’est achevée sur une note d’espoir, a déclaré Jean-Claude Gakosso. Le ministre des Affaires étrangères du Congo-Brazzaville qui accueillait ses collègues de la sous-région, a mis l’accent sur les efforts du président Félix Tshisekedi pour imposer la paix en RDC.

Dans la région du Sud-Kivu, dans l'est du pays, les tensions sont récurrentes entre les différentes communautés ethniques. © AFP PHOTO/FEDERICO SCOPPA Dans la région du Sud-Kivu, dans l'est du pays, les tensions sont récurrentes entre les différentes communautés ethniques.

Les initiatives se multiplient pour stopper les affrontements armés dans le Sud-Kivu, notamment sur les hauts plateaux, dans la plaine de Ruzizi ou de Fizi. Là-bas, l’activisme des groupes armés congolais comme étrangers attise les tensions entre communautés. Un dialogue est en cours de préparation.

Samedi, le député Norbert Basengizi Katintima qui a joué ces dernières semaines le rôle de modérateur a remis au Premier ministre son rapport, une analyse de quatre pages dans laquelle il fait plusieurs recommandations au gouvernement. L’ancien vice-président de la Commission électorale se dit porte-voix de treize communautés du Sud-Kivu dont il est originaire.

RDC: Minembwe au cœur de conflits communautaires sur fond de tensions régionales

  RDC: Minembwe au cœur de conflits communautaires sur fond de tensions régionales Dans le Sud-Kivu, de la plaine de Fizi aux hauts plateaux, des attaques contre les civils et affrontements entre les groupes armés se multiplient ces derniers mois. La commune rurale de Minembwe est l’un des points de tension les plus importants. L’armée congolaise et la Monusco renforcent leur présence. La communauté banyamulenge se dit menacée par des combattants, congolais comme étrangers. Parmi les forces qui secouent cette portion du territoire congolais, les Yakutumba et autres groupes maï-maï sont sans doute les plus importants. Issus des communautés Bafuliro, Babemba et Banuyindi, ce sont eux qui menacent les plus directement Minembwe.

Ses propositions visent à mettre un terme aux violences entre six de ces communautés, dont les Banyamulenge, les Bafuliru, les Banyindu, les Bavira et les Barundi. Chacune d'entre elles a aujourd’hui son ou ses groupes armés. Il faut les convaincre de déposer les armes, et cela passe par la mise en place d’un comité de suivi des opérations de désarmement et de réinsertion. Et si ces groupes acceptent, Norbert Basengizi Katintima suggère de les ramener eux aussi à la table d’un nouveau dialogue qui se ferait non plus seulement entre communautés, mais sous l’égide du gouvernement.

Entamer des contacts diplomatiques avec les pays voisins

Autre suggestion, le retour des déplacés, leur prise en charge et l'engagement dans certains projets de développement identifiés par les communautés. Il faudrait aussi entamer des contacts diplomatiques avec les pays voisins, et notamment le Rwanda et le Burundi accusés de se faire la guerre dans cette partie de la RDC en instrumentalisant les groupes armés congolais et étrangers. Reste aussi la question de la mise en place de communes rurales par l’État, comme celle de Minembwe, dont la création a suscité des tensions entre communautés.

À noter que plusieurs acteurs de la société civile du Sud-Kivu ont protesté contre le choix de Norbert Basengizi Katintima comme modérateur d’un dialogue entre communautés, rappelant son rôle notamment dans la rébellion du RCD accusée d’avoir commis des massacres dans cette province.

RDC: perpétuité requise pour un chef rebelle dans le Sud-Kivu .
Cameroun, Centrafrique, Tchad, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo, Congo Brazzaville, Gabon, Sao Tomé et Principe… Maximilienne Ngo Mbe se bat pour la liberté de parole et d'action dans ces pays. Elle est la directrice du Réseau des défenseurs des droits humains en Afrique centrale (Redhac), qui fête ses 10 ans et tente de protéger ceux et celles qui se défendent les droits de l'Homme.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!