Monde: Le Chili décrète un couvre-feu pour la deuxième nuit consécutive - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Le Chili décrète un couvre-feu pour la deuxième nuit consécutive

01:05  21 octobre  2019
01:05  21 octobre  2019 Source:   france24.com

Chili : état d'urgence décrété après de violentes manifestations dues à la hausse du prix du métro

  Chili : état d'urgence décrété après de violentes manifestations dues à la hausse du prix du métro La quasi-totalité des stations de métro ont été attaquées et une dizaine d'entre elles ont été totalement détruites. © Fournis par France Télévisions Le président chilien Sebastian Pinera a décrété l'état d'urgence à Santiago, vendredi 8 octobre, après une journée de violences et d'affrontements nés de protestations contre l'augmentation des prix des transports.Le chef de l'Etat a confié à un militaire la responsabilité d'assurer la sécurité.

Malgré le couvre - feu décrété de 22h samedi à 7h ce dimanche (heures locales), des manifestants Trois morts. Samedi, les violences se sont poursuivies pour la deuxième journée consécutive . Trois personnes ont été tuées dans la nuit de samedi à dimanche dans l'incendie d'un supermarché.

Sebastian Pinera avait décrété dans la nuit de vendredi à samedi l’” état d’urgence” pour 15 jours à Santiago et confié au général Javier Iturriaga del Campo la Au vu de l’étendue des dégâts samedi, il a décrété un couvre - feu total dans la capitale qui doit prendre effet à 22H00 jusqu’à 07H00 locales.

Des manifestants lors d'une mobilisation contre les réformes économiques voulues par le président chilien Sebastian Pinera, le 20 octobre 2019, à Santiago.. © Ivan Alvarado, Reuters Des manifestants lors d'une mobilisation contre les réformes économiques voulues par le président chilien Sebastian Pinera, le 20 octobre 2019, à Santiago.. Face aux violentes manifestations qui secouent le pays depuis trois jours, les autorités chiliennes ont décrété, dimanche, un couvre-feu pour la deuxième nuit consécutive dans la capitale de Santiago.

Les émeutes ne faiblissent pas au Chili. Les autorités chiliennes ont décrété, dimanche 20 octobre, un couvre-feu pour la deuxième nuit consécutive dans la capitale de Santiago, alors que le pays est secoué depuis trois jours par un violent mouvement de contestation qui a fait deux morts.

Face aux violences, le président du Chili rétropédale sur le prix des transports

  Face aux violences, le président du Chili rétropédale sur le prix des transports Sebastian Piñera a finalement annoncé samedi soir la suspension de l'augmentation du prix du ticket de métro à Santiago, qui a déclenché des manifestations violentes dans la capitale où le couvre-feu a été instauré. Malgré le couvre-feu décrété de 22h samedi à 7h ce dimanche (heures locales), des manifestants sont sortis dans les rues selon des images diffusées sur les réseaux sociaux. C’est la première fois depuis 1987 et la dictature militaire de Pinochet qu'une telle mesure est prise dans la capitale chilienne.

Chili : couvre - feu total décrété à Santiago après les violences. Peu avant l'annonce du couvre - feu , le président Sebastian Pinera a annoncé la suspension de la hausse des prix des Dans la nuit de vendredi à samedi, M. Pinera avait confié au général Iturriaga del Campo la responsabilité d'assurer

Chili : couvre - feu total décrété à Santiago après les violences. Il est cruel pour les Bleus, qui se sont écroulés au coup de sifflet final, que leur parcours s'arrête après ce match, probablement le meilleur qu'ils ont livré ces quatre dernières années.

La mesure de couvre-feu entre en vigueur "à partir de 19h locales (22h GMT), restez calmes et tous chez vous", a déclaré le général Javier Iturriaga, alors que l'"état d'urgence" est désormais étendu à cinq régions du pays.

La veille, le président du Chili, Sebastian Pinera, avait déclaré qu'il allait annuler la hausse du prix du titre de transport qui a provoqué, dès son annonce le 6 octobre, un vaste mouvement de contestation dans le pays.

>> À lire aussi : L'état d'urgence décrété au Chili après de violentes manifestations

Deux morts dans l'incendie d'un supermarché

Dans une allocution télévisée, le président de centre-droit a dit avoir écouté "avec humilité" la "voix de mes compatriotes" et la grogne à l'égard du coût élevé de la vie. Il a annoncé la mise en place d'un groupe de travail chargé de répondre aux inquiétudes des manifestants.

Au Chili, une femme chante contre le couvre-feu

  Au Chili, une femme chante contre le couvre-feu En plein couvre-feu au Chili, une voix de femme s’élève dans Santiago. Elle chante un air de Victor Jara, artiste assassiné par la dictature de Pinochet en 1973. Victor Jara au Chili, c’était la voix de la contestation. Ses chansons critiquaient la bourgeoisie, dénonçaient la guerre et rendaient hommage au peuple.Du Liban au Chili, le Joker devient peu à peu un symbole de contestation socialeRepris avec des accents lyriques, le chant monte au milieu des immeubles, entre les rues désertes. Santiago pleure les quinze personnes tuées depuis le début du mouvement.

Chili : couvre - feu total décrété à Santiago après les violences. Il est cruel pour les Bleus, qui se sont écroulés au coup de sifflet final, que leur parcours s'arrête après ce match, probablement le meilleur qu'ils ont livré ces quatre dernières années.

Sebastian Pinera avait décrété dans la nuit de vendredi à samedi l’« état d’urgence » pour quinze jours à Avec des mots d’ordre tels que « Marre des abus » ou « Le Chili s’est réveillé », diffusés sur Au vu de l’étendue des dégâts samedi, il a décrété un couvre - feu total dans la capitale qui doit prendre

Mais cela n'a pas empêché les émeutes. Dans la nuit de samedi à dimanche, deux personnes sont mortes dans l'incendie d'un supermarché qui a été saccagé à Santiago, ont annoncé les autorités de la capitale chilienne. Une troisième personne se trouvait dans un état grave, dimanche.

Des incidents à Valparaiso

Un peu plus tôt, samedi, des heurts entre contestataires et forces de l'ordre avaient eu lieu, sur fond d'actes de vandalisme, de pillage et d'incendies en différents points de la capitale, alors que, par ailleurs, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Santiago et se sont rassemblées sur des places publiques.

Des incidents ont aussi émaillé la journée dans la ville portuaire de Valparaiso, où siège le Congrès, et à Concepcion, dans le sud du pays.

Avec AFP et Reuters

Crise sociale au Chili : le président Piñera remplace huit ministres .
Les Chiliens manifestent depuis plus d'une semaine contre le gouvernement en place et les inégalités qui frappent le pays. © AFP Sebastián Piñera, le président du Chili, le 21 octobre 2019. Le président chilien Sebastian Piñera a annoncé ce lundi le remplacement de huit ministres sur les 24 de son gouvernement, dont ceux de l'Economie, de l'Intérieur et des Finances. Le chef de l'Etat conservateur avait annoncé samedi un remaniement gouvernemental, au lendemain d'une mobilisation historique contre les inégalités sociales qui avait rassemblé plus d'un million de personnes dans le pays.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!