Monde: États-Unis: ouverture du très attendu procès de la crise des opiacés - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde États-Unis: ouverture du très attendu procès de la crise des opiacés

03:15  21 octobre  2019
03:15  21 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Après la crise politique à Hong Kong, la crise économique

  Après la crise politique à Hong Kong, la crise économique La crise politique est loin d’être résolue, et son impact sur l’économie locale est déjà flagrant. À Hong Kong, les ventes ont baissé de plus de 20% au mois d’août, et pendant la semaine du 1er octobre le nombre de visiteurs chinois a chuté de plus de 60%. Avec notre correspondante à Hong Kong, Florence de Changy « Train service for today has ended, please leave the station, thank you. » Le service de la rame est terminée, veuillez quitter la station, merci... Ce n’est pas un couvre-feu, mais cela en a l’air. Avec le métro qui ferme plus tôt, la ville de Hong Kong, connue pour sa formidable énergie, semble vivre au ralenti.Les rues et les magasins sont vides.

Ce procès historique, qui a démarré mardi 28 mai, est le premier marquant l'aboutissement de l 'une des quelque 2 000 procédures judiciaires engagées par des États ou des collectivités locales aux États - Unis contre des entreprises pharmaceutiques mises en cause dans la crise des opiacés .

Etats - Unis . Crise des opiacés : des groupes pharmaceutiques devant la justice en Oklahoma. Etats - Unis : la « crise des opiacés », un impact aussi économique. Nous parlons ce soir des dizaines de migrants qui, après risqué leur vie en mer Méditerranée, attendent des jours, parfois des

L'OxyContin et d'autres opiacés contre la douleur ont été surprescrits par le milieu médical américain pendant des années, entraînant une dépendance croissante. © REUTERS/George Frey L'OxyContin et d'autres opiacés contre la douleur ont été surprescrits par le milieu médical américain pendant des années, entraînant une dépendance croissante.

Ce 21 octobre s'ouvre aux États-Unis un procès emblématique : celui des opiacés. Des fabricants et distributeurs de médicaments antidouleurs sont accusés d’avoir encouragé les médecins à surprescrire ces traitements très puissants sans informer des risques d’addiction.

Le dossier réunit pas moins de 2 300 plaintes de collectivités locales qui espère faire payer l’industrie pharmaceutique pour les gigantesques coûts générés par cette crise, estimés à près de 80 milliards de dollars par an en frais de santé, en productivité perdue et en coût pour le système pénal.

États-Unis: un Libanais jugé dans l’affaire de la dette cachée du Mozambique

  États-Unis: un Libanais jugé dans l’affaire de la dette cachée du Mozambique Début aux États-Unis du procès dit de la dette cachée du Mozambique. Une dette évaluée à deux milliards de dollars de l'argent emprunté entre 2013 et 2014 par deux sociétés parapubliques pour acheter des bateaux. Le Libanais Jean Boustani est devant la justice américaine et pour l'accusation, il est le cerveau de cette fraude de grande ampleur. D'après l'accusation, Jean Boustani, agent commercial du groupe de construction navale Privinvest, est au cœur d'un vaste réseau de versement de commissions occultes au profit de responsables mozambicains.

Les chiffres font froid dans le dos, et les responsables américains n’ont de cesse d’utiliser des comparaisons mortifères pour alerter l’opinion publique. Le dernier rapport d’une commission de la Maison Blanche estime ainsi qu’en trois semaines

Le premier procès public de compagnies pharmaceutiques pour leur rôle dans l'épidémie d'overdoses qui sévit aux États - Unis s'ouvre ce mardi 28 mai « Je m’ attends à des audiences fougueuses », a déclaré le procureur d’Oklahoma. Il entend démontrer qu’avec leur stratégie publicitaire agressive et

À l’origine, 24 laboratoires et grandes chaînes de pharmacie étaient poursuivis. Mais jusqu’au dernier moment, ces entreprises ont bataillé pour trouver des accords à l’amiable et ont mis la main à la poche. Purdue Phama, considéré comme un des principaux responsables de cette catastrophe, s’est ainsi entendu avec 23 États et plus de deux mille villes et comtés, en proposant de verser 10 milliards à 12 milliards de dollars.

État d'urgence en 2017

La société Johnson et Johnson va, elle, verser à deux comtés un peu plus de 20 millions de dollars pour éviter un procès qui aurait pu déboucher sur une amende bien plus conséquente. En août dernier, un juge de l’Oklahoma l’a condamné à payer plus de 450 millions de dollars.

Mais Johnson et Johnson est toujours visé par des nombreuses autres plaintes. Sauf coup de théâtre de dernière minute, les accords conclus par certains des accusés n’auront pas suffi pour obtenir le report du procès qui s’ouvre ce 21 octobre.

De 1999 à 2017, avant que le président américain Donald Trump ne déclare l’état d’urgence, 400 000 Américains sont morts des suites d’une surconsommation d’opioïdes.

À lire aussi : La crise des opiacés ravage les Etats-Unis

Aux Etats-Unis, les overdoses réduisent l'espérance de vie, comme le sida en 1993 .
Les overdoses ont précipité la première baisse majeure d'espérance de vie aux Etats-Unis depuis l'épidémie du sida au début des années 1990, selon des statistiques publiées mercredi. Les Américains ont perdu près de quatre mois d'espérance de vie depuis 2014. "C'est la première grande baisse depuis 1993, à l'époque c'était principalement dû à l'épidémie du virus du sida", dit à l'AFP l'autrice principale du rapport, Renee Gindi, statisticienne du Centre national des statistiques de santé (NCHS).

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!