Monde: Guinée: la contestation et ses conséquences dans le reste du pays - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Guinée: la contestation et ses conséquences dans le reste du pays

05:05  21 octobre  2019
05:05  21 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Guinée: plusieurs membres du FNDC interpellés

  Guinée: plusieurs membres du FNDC interpellés Une demi-douzaine de dirigeants du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) ont été interpellés par des membres des forces de l'ordre cagoulés au domicile de leur coordinateur, Abdourahmane Sanoh, alors qu'ils se préparaient à donner une conférence de presse pour détailler les modalités de la mobilisation prévue lundi, selon l'opposition. C’est une bonne demi-douzaine de responsables de la société civile qui ont été interpellés samedi 12 octobre au soir.

Émission Kiosque du 4 juin 2017 : La contestation a repris de plus belle dans le Nord du Maroc. Baptisé Hirak, qui ce mouvement représente-t-il et que

Les transports publics d’Alger, le tramway, le métro et le train sont restés à l’arrêt durant la mobilisation. Ce vendredi matin, une pièce de théâtre intitulé Liberté a été jouée sur la place de la Grande Poste et d’immenses embouteillages se sont déjà formés à l’entrée de la ville.

Manifestation dans le quartier de Bambeto, en banlieue de Conakry, ce lundi 14 octobre 2019. © Carol Valade / RFI Manifestation dans le quartier de Bambeto, en banlieue de Conakry, ce lundi 14 octobre 2019.

La contestation qui a fait au moins neuf morts (dix selon le FNDC) en début de semaine dernière ne se limite pas à la capitale Conakry. Les principales villes de l’intérieur du pays ont également connu des épisodes de violences de moindre ampleur, ainsi que de très nombreuses arrestations.

C’est à Mamou dans centre du pays que les affrontements semblent avoir été les plus violents. Le bilan fait état de deux morts par balles dont un gendarme. Des informations font état du saccage de certains bureaux du gouvernorat. Ce que dément formellement le gouverneur, évoquant seulement la casse de cinq véhicules. 42 personnes attendent en prison leur jugement.

Amicaux : Le Gabon surprend le Maroc, la Guinée subit la loi du Chili

  Amicaux : Le Gabon surprend le Maroc, la Guinée subit la loi du Chili Le Gabon est allé s'imposer au Maroc (2-3), tandis que la Guinée subissait le réveil du Chili (2-3). Les résultats des matchs amicaux de mardi. © Panoramic FOOTBALL : Gabon vs Guinee Bissau - CAN 2017 - Libreville - 14/01/2017 Le Gabon est allé s'imposer au Maroc (2-3), tandis que la Guinée subissait le réveil du Chili (2-3). Les résultat Le Maroc n'y arrive toujours pas. Après avoir été tenus en échec par la Libye, les Lions de l'Atlas ont subi la loi du Gabon (2-3), mardi à Tanger.

Cette vidéo de 4 minutes permet de mieux comprendre les causes et les conséquences du changement climatique. Notre société est confrontée à des défis

De la contestation des taxes sur l'essence jusqu'au référendum d'initiative populaire, Michel Leblay vous dit Tout en restant fidèle à l’idée de progrès à la base de sa pensée, la gauche Les réponses à la contestation exprimée. L’état du pays oblige à des mesures économiques et politiques

Les marches se sont d'abord déroulées sans incidents à Labé dans le nord, avant de « dégénérer » le mercredi. Le gouverneur a fait appel à l’armée qui garde désormais les bâtiments administratifs et patrouille à la nuit tombée. Dix personnes ont été condamnées à six mois avec sursis.

À Kankan, les militants de l’UFR accusent ceux du parti au pouvoir d’avoir « saccagé » leur permanence. Six prévenus ont été relaxés mais resteraient en détention selon leur avocat. Une douzaine d’arrestations également à Faranh, selon le FNDC, huit à Kindia.

Dans la région minière de Boké, les jeunes ont érigé des barricades ça et là. Dix-neuf arrestations selon le procureur, cinq relaxes et sept peines de prison avec sursis ont déjà été prononcées.

Guinée: suite du procès de huit opposants au troisième mandat

  Guinée: suite du procès de huit opposants au troisième mandat En Guinée, huit responsables du Front national de défense de la Constitution (FNDC) sont poursuivis pour « manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public ». La seconde audience a débuté en fin de matinée et le procureur requiert cinq ans de prison contre sept des huit prévenus. Les débats se déroulent dans un épais silence, troublé seulement par la rotation des ventilateurs. L’ambiance ce vendredi est beaucoup plus calme que lors de la première audience. Il fait très chaud dans la petite salle pleine à craquer. Une centaine de personnes assistent au procès, des journalistes, mais aussi quelques soutiens.

Économie, Afrique du Sud: selon la ministre des affaires intérieurs, la corruption reste un défi à relever dans le cadre de la dynamisation de

La contestation doit toujours être basée sur des motifs légitimes et sérieux. La contestation peut s’effectuer si l’un des trois motifs suivants est rempli Cette situation peut survenir à la suite d’une erreur d’évaluation d’un bien ou dans le calcul de la répartition.

Du côté de Nzérékoré, souvent sujette à des tensions intercommunautaires, la ville est malgré tout restée calme.

Le président Condé évoque la situation

Le président de la République s’est exprimé samedi sur les manifestations lors d'un déplacement dans la ville de Koba, située à 140 km de Conakry sur la Côte.

En marge d’une cérémonie de remise de pirogues à des pêcheurs artisanaux, Alpha Condé affirme en oussou, la langue de la région, que les manifestations sont circonscrites à deux quartiers de Conakry. Il accuse également ses opposants de « tuer des gens » pour « ternir » l'image de la Guinée.

« Le train de la Guinée est en marche et personne ne peut l’arrêter, nous le conduirons ensemble… aussi longtemps que Dieu le voudra. Personne ne peut s'exprimer à la place du peuple par ce que la démocratie veut dire "le choix du peuple". Mais comme les opposants savent qu'ils n'ont pas le soutien du peuple, voilà pourquoi ils veulent semer la pagaille, pour décourager les investisseurs qui souhaitent venir en Guinée (…).

C’est seulement dans les quartiers de Bambeto et de Causa qu’il y a manifestation. À part cela, il n'y a rien eu à Conakry, ni en Haute-Guinée, ni en Basse-Guinée ni en Forêt. À part les gendarmes qui ont été attaqués et même blessés à Mamou. Quand on accuse les gendarmes de tirer à balle réelle, sachez que ce sont les manifestants eux-mêmes qui tuent des gens pour ensuite faire accuser sur le gouvernement et ternir l’image du pays. »

Au Liban, la mobilisation s'amplifie, le pouvoir dans l'impasse .
Douze jours après le début de la contestation populaire au Liban, manifestants et pouvoir campent sur leur position. Le pays, paralysé par le blocage des routes et la fermeture des banques et des écoles, est dans l’impasse. Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh Pas de démission du Premier ministre Saad Hariri et pas de remaniement gouvernemental. Le pouvoir libanais reste sourd aux demandes des manifestants qui occupent les places des grandes villes et bloquent les routes depuis 12 jours.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!