•   
  •   

Monde Liban: Saad Hariri propose une série de mesures inédites pour résoudre la crise

07:05  21 octobre  2019
07:05  21 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Le Liban en proie à des centaines d'incendies

  Le Liban en proie à des centaines d'incendies Confronté à des incendies de grande ampleur dans tout le pays depuis lundi, le Liban a dû procéder à la fermeture d'écoles et d'universités. Un homme est mort d'une crise cardiaque après avoir aidé la défense civile dans sa lutte contre le feu. Des espaces verts partis en fumée, des véhicules calcinés et une première victime : le Liban fait face, mardi 15 octobre, à des centaines d’incendies dans tout le pays, provoqués par une vague de chaleur accompagnée de vents forts. Un homme de 32 ans est décédé d'une crise cardiaque après avoir aidé les équipes de la défense civile à lutter contre le feu dans son village.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri le 7 mai 2018. © REUTERS/Mohamed Azakir Le Premier ministre libanais Saad Hariri le 7 mai 2018.

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a intensifié ses concertations le 20  octobre avec toutes les forces politiques pour tenter d’obtenir leur soutien à un « plan de sauvetage » économique qui sera discuté le lendemain par le Conseil des ministres. Ces démarches se déroulent alors que le mouvement de contestation populaire est entré sans sa quatrième journée, caractérisée par une mobilisation massive sans précédent.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Le plan de sauvetage préparé par le Premier ministre libanais Saad Hariri constitue une réelle rupture avec les politiques économiques et financières passées. Il propose un budget 2020 ne comprenant aucune nouvelle taxe, avec un déficit avoisinant 0%. Au lieu d’aller chercher l’argent dans les poches des classes les plus démunies, il prévoit de mettre le secteur bancaire à contribution à hauteur de 3 milliards de dollars.

Au Liban, Saad Hariri donne trois jours au gouvernement pour soutenir ses réformes

  Au Liban, Saad Hariri donne trois jours au gouvernement pour soutenir ses réformes Le Premier ministre libanais Saad Hariri a donné 72 heures aux membres de la coalition gouvernementale pour soutenir ses réformes économiques, au deuxième jour de manifestations massives contre la classe politique, accusée de corruption. Une réponse de l'exécutif était attendue au Liban au deuxième jour de manifestations massives contre la classe politique, sur fond de crise économique. C'est chose faite avec l'allocution du Premier ministre, Saad Hariri, qui a donné, vendredi 18 octobre, 72 heures aux membres de la coalition gouvernementale pour soutenir ses réformes économiques.

Il promet aussi une accélération du plan de réhabilitation du secteur de l’électricité, avec le retour de l’alimentation en courant électrique 24h/24 l’année prochaine. Le Premier ministre propose une réduction de moitié des salaires des ministres, des députés et le plafonnement des émoluments des hauts fonctionnaires de l’État et des magistrats.

Critiques de Joumblatt

Ce plan, qui comporte aussi d’autres mesures qualifiées d’« inédites », a été accepté par les principaux partis et doit être discuté ce lundi 21 octobre à midi par le Conseil des ministres, qui se réunit pour la première fois depuis le début de la crise, le 17 octobre au soir.

Mais avant même qu’il ne soit étudié par le gouvernement, le chef druze Walid Joumblatt en a atténué l’impact et l’efficacité. L’ancien allié du Premier ministre a estimé que les propositions de Saad Hariri ne seront pas acceptées par les manifestants. Renouant avec l’escalade, il a réclamé le départ du gouvernement du ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, gendre et dauphin du président Michel Aoun.

À lire aussi : Liban: la colère de la rue ne faiblit pas, la situation politique se complique

Après la démission de Saad Hariri, les Libanais veulent continuer la lutte .
Au soir de la démission du Premier ministre Saad Hariri, les manifestants libanais sont de nouveau descendus dans la rue. Entre liesse et détermination à continuer leur lutte contre la classe politique, qu'ils accusent d'avoir laisser sombrer le pays, voici les témoignages de quatre d'entre eux. Pour vous abonner à la chaîne YouTube de "L’Obs" : https://www.youtube.com/c/lobs Retrouver toute l’actualité, les reportages, les enquêtes, les opinions et les débats de "L’Obs" sur notre site : https://www.nouvelobs.com/ "L’Obs" est aussi sur Facebook : https://www.facebook.com/lenouvelobservateur/ sur Twitter: https://twitter.com/lobs et sur Instagram: https://www.instagram.com/lobs/

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!