Monde: Rohingyas : la mécanique du crime génocidaire - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Rohingyas : la mécanique du crime génocidaire

11:25  21 octobre  2019
11:25  21 octobre  2019 Source:   liberation.fr

“Je suis contre, c’est un crime anthropologique" : les propos chocs de Bernard de la Villardière sur la PMA

  “Je suis contre, c’est un crime anthropologique Invité sur le plateau du "Buzz TV" du Figaro, Bernard de la Villardière n'a pas caché son opposition à l'ouverture à la PMA aux femmes seule et en couple. © Bestimage “Je suis contre, c’est un crime anthropologique" : les propos chocs de Bernard de la Villardière sur la PMA Bernard de la Villardière est “contre” l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux femmes seules et en couple. Invité du Buzz TV du Figaro, ce jeudi 10 octobre, le journaliste de 61 ans n’a pas mâché ses mots sur le sujet.

Les récents événements tragiques vécus par les Rohingyas ne sont que l’achèvement d’une politique de discrimination déjà ancienne, mais ils en sont le dernier acte, le plus brutal, point d’orgue d’un nettoyage ethnique en bonne et due forme. Ces événements étaient donc largement prévisible.

Месяц бесплатно. MASSACRE DES ROHINGYAS : ce qu'il faut savoir. HugoDécrypte. Загрузка Birmanie : pourquoi les rohingyas sont-ils persécutés ?

Réfugiés rohingyas dans le camp de  Kutupalong, au Bangladesh, en novembre 2017. © ED JONES Réfugiés rohingyas dans le camp de  Kutupalong, au Bangladesh, en novembre 2017.

Dans un documentaire maîtrisé qui alterne témoignages et reportage de terrain, Gwenlaouen Le Gouil reconstruit les phases du nettoyage dont sont victimes les musulmans de l'ouest birman.

La Birmanie s’ouvrait et le massacre commençait. C’était en 2012. A la faveur d’une transition octroyée par les généraux un an plus tôt, le pays se lançait dans une série de réformes réelles et d’ouvertures inédites. Au même moment, le feu religieux et communautaire se propageait d’abord dans le centre, puis surtout dans l’ouest du pays.

“Je suis contre, c’est un crime anthropologique" : les propos chocs de Bernard de la Villardière sur la PMA

  “Je suis contre, c’est un crime anthropologique Samedi soir, France 2 propose un jeu d’obstacles inédit "La course des champions". Certains ont jugé que le programme se rapprochait grandement de "Ninja Warrior", jeu d’obstacles également, mais diffusé sur TF1. Olivier Minne, l’un des animateurs de l’émission de France 2, a évoqué ce sujet en exclusivité pour Non Stop People.

C'est le fruit d'une longue enquête qui a commencé en septembre dernier. Amnesty a recueilli des dizaines de témoignages concordants des victimes de ces massacres commis par l'ARSA, le groupe armé rohingya , dans le village de Kha Maung Seik situé dans le nord de l'Arakan.

Musée du Crime génocidaire . Bons plans Phnom Penh: top lieux Hôtels Phnom Penh Vols Phnom Penh. Les endroits intéressants: Salita Hotel est implanté à plusieurs kilomètres d'endroits tels que Colline de Penh (plus de 1 km), Musée du Crime génocidaire .

Les premiers pogroms antimusulmans démarraient. Mais on était loin d’imaginer qu’ils conduiraient aux tueries de masse dont ont été victimes les Rohingyas à partir d’août 2017. Depuis, au moins 700 000 habitants de l’Etat Rakhine dans l’ouest du pays ont été chassés vers le Bangladesh voisin et se sont entassés dans l’un des plus grands camps de réfugiés. Des milliers de personnes ont été tuées, violées, battues… après avoir perdu terres, maisons et proches.

Dans un récit tenu et convaincant (1), le documentariste Gwenlaouen Le Gouil revisite ce crime de masse au plus près du terrain. Son film diffusé sur Arte est moins le rappel chronologique de cinq années de violence que la reconstruction argumentée et chapitrée d’une vaste entreprise criminelle à l’encontre des Rohingyas, ces parias de l’Asie du sud-est. De la préméditation jusqu’à la négation du crime.

"Crime ou accident" : le corps calciné de la fille de Gilbert Bécaud retrouvé

  Le 3 septembre dernier, un corps calciné avait été retrouvé dans une maison incendié de Saint-Pierre-de-Maillé. On a finalement eu confirmation, ce 7 octobre, qu'il s'agissait de la fille du chanteur Gilbert Bécaud, ... © Potier Pascal/Alamo/ABACA "Crime ou accident" : le corps calciné de la fille de Gilbert Bécaud retrouvé C'est une terrible épreuve que traverse la famille du chanteur Gilbert Bécaud et qui se confirme, malheureusement, ce 7 octobre... Sur Facebook, la fille de l'interprète de "Nathalie" , Emily Bécaud, a publié un message qui confirme le décès de sa soeur, Anne, dans un incendie fatal.

Les Rohingyas , sont un peuple indo-aryen, comme en atteste leur langue. Leur présence en Arakan est, selon certaines sources, au moins antérieure au VIIIe siècle après Jésus-Christ. Ils auraient été, au cours des siècles, mêlés aux peuples arabes, mongols, turcs, bengalis

«Les Rohingyas font face à la mort». Pour Thomas MacManus, également chercheur à l'ISCI, le comportement du Haïs par une partie de la population, à 95% bouddhiste, les Rohingyas sont considérés comme des étrangers en Birmanie et sont victimes de multiples discriminations.

«Un cas d’école»

Gwenlaouen Le Gouil a un point de vue et creuse son sillon en une heure menée tambour battant auprès des survivants, des humanitaires, des universitaires, des responsables politiques et religieux : ce massacre est «un cas d’école du nettoyage ethnique», comme le dit, dès septembre 2017, Zeid Ra’ad al-Hussein, le Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme.

La Mécanique du crime s’attache donc à établir les faits, à documenter les phases menant au grand massacre, à identifier les responsables, à lister les lieux et les symboles de la répression pour montrer qu’une entreprise criminelle commune, planifiée, encadrée a procédé à un crime contre l’humanité en Birmanie.

Les Nations unies, des ONG, des diplomates sont déjà arrivés à ces conclusions. Le mérite de Gwenlaouen Le Gouil est de mettre en images cette mécanique implacable, de croiser les avis, de multiplier les angles – y compris sur les scènes de crime –, de remonter aux sources du «processus génocidaire». Car on en est bien là. Aux yeux de diplomates, d’experts, les autorités birmanes se sont livrées à un génocide dans l’Etat Rakhine. Ce qui ne manquera pas de questionner juristes, historiens et responsables politiques si d’aventure la justice finit par passer en Birmanie.

Les 18 fugitives les plus recherchées d'Europe dans une nouvelle campagne en ligne d'Europol

  Les 18 fugitives les plus recherchées d'Europe dans une nouvelle campagne en ligne d'Europol Dans une nouvelle campagne en ligne Europol, l'agence européenne de police criminelle, dévoile le visage des fugitifs les plus recherchés dans 21 pays européens et souligne que le crime n'a pas de genre, "Crime has no gender", car parmi eux figurent 18 femmes. © Fournis par France Télévisions Crime de sang, fraude, blanchiment, proxénétisme : contrairement à une idée reçue, des femmes figurent parmi les criminels les plus recherchés au niveau européen. Dans la liste des 66 fugitifs européens les plus recherchés, diffusée sur le site internet d'Europol, figurent 18 femmes.

Adaptation du poème de Maurice Carême. Court métrage noir et blanc réalisé par Patrick Chiuzzi, produit par © C Productions Chromatiques. www.chroma-tv.com.

Pour l'ONU, la campagne militaire lancée en Birmanie contre la minorité musulmane des Rohingyas , au lendemain de l'attaque d'un poste-frontière en octobre dernier, a « probablement fait plusieurs centaines de morts » en l'espace de quatre mois.

Déchaînement

Le Gouil a retrouvé des rescapés du massacre de Tula Toli, ce village rayé de la carte par les forces de sécurité birmanes le 30 août 2017. Après les attaques de l’Armée du salut des Rohingyas de l’Arakan (Arsa), une troupe de va-nu-pieds sans uniforme et sous équipée, contre des postes-frontières le 25 août 2017, les forces de sécurité birmanes se sont déchaînées et ont ciblé les civils sans armes : enfants exécutés à la machette, jetés vivants dans le feu, hommes exécutés, femmes violées, maisons incendiées.

Dès la fin de l’été 2017, près de 500 villages ont connu de telles «opérations de nettoyage». Gwenlaouen Le Gouil s’est rendu également à Inn Dinn, autre scène de crime où dix hommes ont été froidement exécutés comme l’a révélé une enquête impeccable de Reuters qui a valu de la prison à deux de ses jeunes journalistes.

A chaque fois, même mode opératoire, mêmes destructions, même séparation des femmes et des hommes, mêmes viols systématiques lors d’opérations d’ampleur. Matthew Smith, le directeur de l’ONG Fortify Rights engagé depuis quinze ans pour la défense des droits humains en Asie du sud-est avance des chiffres de mobilisation : 11 000 soldats de 27 bataillons ont été engagés dans ce «nettoyage». Pour Smith, pas de doute sur «l’intention génocidaire. […] La décision a été prise plus haut. Il y a eu planification. Les militaires n’étaient pas seuls.»

L'art du crime sur France 2 : extrait exclusif de l'épisode du vendredi 25 octobre

  L'art du crime sur France 2 : extrait exclusif de l'épisode du vendredi 25 octobre Le capitaine de police judiciaire Antoine Verlay et son acolyte, l'experte en Histoire de l’art Florence Chassagne, reprennent du service ce vendredi 25 octobre sur France 2 le temps d'une 3ème saison inédite.Après quelques mois d'absence, L'art du crime revient sur France 2. "Un Fantôme à l’Opéra", la première affaire inédite de la saison, va permettre au capitaine Verlay (Nicolas Gob) et à l'historienne Florence Chassagne (Eléonore Gosset-Bernheim) de prolonger leur collaboration. Dans cet épisode avec Dounia Coesens, Agustin Galiana et Bruno Debrandt en invités, nos deux héros vont investir les coulisses de l'emblématique Opéra Garnier à Paris.

Signée Gwenlaouen Le Gouil, une enquête rigoureuse sur un crime de masse. Il confronte aussi la passivité de la prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi et le déni hostile des populations qui ont pris la place des Rohingya dans les campagnes de l'Arakan à l'analyse de ceux qui enquêtent sur ces

Pour Amnesty International, les Rohingyas sont victimes d'attaques systématiques et d'expulsion forcée, autrement dit de crimes contre l'humanité.

«Entraînés pour tuer»

Ils ont enrôlé des civils qui ont été «entraînés pour tuer», pour faire face à la «menace des métèques». La preuve ? Cette vidéo d’un officier birman qui appelle les villageois bouddhistes à s’armer et à frapper les «métèques». Les survivants attestent de la présence de milices de tueurs, reconnaissent parfois leurs voisins, parfois des bouddhistes-colons qui ont construit leurs maisons sur des terres rohingyas.

Les esprits ont été préparés. Lors d’un précédent reportage en Birmanie, Gwenlaouen Le Gouil avait rencontré le bonze prédicateur de la haine U Wirathu qui dès l’ouverture du régime birman en 2011 a entamé une tournée du pays pour vilipender les musulmans, accusés de tous les maux. Les massacres commencent en 2012. C’est le premier acte de la Mécanique du crime.

Les rohingyas qui sont épargnés, sont parqués dans des «camps de concentration» – ils y sont toujours –, selon la dénomination des politiques locaux que rappelle Thomas MacManus, chercheur en criminologie à l’université Queen Mary à Londres. Cet expert britannique est revenu d’une visite de terrain en 2012, «choqué par le niveau atteint dans le processus génocidaire». Depuis, il documente les «phases du génocide», notamment le «déni et la réécriture de l’histoire pour interpréter les faits dans le grand roman national».

L’Art du crime (France 2) : une troisième saison avec Agustin Galiana en guest !

  L’Art du crime (France 2) : une troisième saison avec Agustin Galiana en guest ! France 2 débute ce vendredi 25 octobre la diffusion de la saison 3 de "L'Art du crime", avec un épisode avec Agustin Galiana en guest ! © Caroline Dubois/ FTV France 2 débute ce vendredi 25 octobre la diffusion de la saison 3 de "L'Art du crime", avec un épisode a Gros changement pour L'art du crime ! Cette troisième saison, qui débute ce vendredi 25 octobre sur France 2, est seulement composée de deux téléfilms de 90 minutes, contre six épisodes en temps normal. Une volonté pour les scénaristes d'aller plus en profondeur dans les intrigues.

Tous les trois jours en France, une femme est tuée par son compagnon. Pourtant, ces meurtres ne sont pas une fatalité : loin d'être des faits divers

Depuis octobre, des dizaines de milliers de Rohingyas ont fui une opération de l'armée birmane, lancée en représailles de l'attaque de postes frontières dans cette région par des groupes d'hommes armés.

«Point de vue occidental»

Pour quel mobile et avec quels responsables ? Les noms des généraux birmans et les responsables politiques ont été évoqués dans plusieurs rapports depuis 2017. Celui de la conseillère d’Etat Aung San Suu Kyi est dans toutes les têtes. L’icône de la madone de la démocratie a définitivement pâli. La Mécanique du crime donne la parole à la rapporteure spéciale pour les droits de l’homme en Birmanie, la sud-coréenne Yanghee Lee, jadis proche de la dame de Rangoun.

Lors de leur dernière rencontre, la diplomate se fait chapitrer par l’ex-militante birmane qui lui interdit d’employer le mot rohingya et la menace de lui retirer son autorisation de pénétrer sur le sol birman si elle «continue de raconter des choses d’un point de vue occidental». Elle passe aux actes trois jours plus tard. Surtout, Yanghee Lee assure que le «sous-sol de l’Etat Rakhine est riche en uranium, nickel, terres rares. C’est presque un secret d’Etat. […] Pour exploiter ces ressources, vous ne pouvez pas avoir ces gens-là.»

Impossible d’imaginer un retour dans ces conditions et avec ce pouvoir-là. Les colons s’installent, occupent les terres des Rohingyas, effacent les traces de leur présence et de leur culture. Le nettoyage ethnique se poursuit. Les preuves s’accumulent, notamment grâce au récit de la Mécanique du crime. Mais la justice se fait attendre.

Rohingya, la mécanique du crime. Documentaire de Gwenlaouen Le Gouil. Arte, mardi 22 octobre, à 22h20.

Marseille: Un mort et un blessé dans un probable règlement de comptes .
Un probable règlement de comptes a fait deux victimes ce dimanche à Marseille © A.-C. Poujoulat / AFP La police scientifique sur une scène de crime, à Marseille, en 2016. TRAFIC DE STUPEFIANTS - Un probable règlement de comptes a fait deux vi Un jeune homme a été abattu par balles et un autre a été blessé dans un probable règlement de comptes dimanche soir à Marseille.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 7
C'est intéressant!