Monde: Trêve en Syrie: à 24 heures de la fin, Erdogan prêt à reprendre les hostilités - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Trêve en Syrie: à 24 heures de la fin, Erdogan prêt à reprendre les hostilités

01:05  22 octobre  2019
01:05  22 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Syrie: paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes

  Syrie: paix toujours fragile au deuxième jour de la trêve entre Turcs et Kurdes Ce 19 octobre marque le deuxième des cinq jours de trêve accordés par Ankara aux combattants kurdes pour évacuer une zone dite « de sécurité » de 32 kilomètres au-delà de la frontière turque. Mais la trêve semble fragile et le président turc se dit décidé à reprendre l’offensive si l’accord n’est pas respecté. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Alors que le délai de cinq jours consenti par Ankara se réduit d’heure en heure, sur le terrain, la situation semble de plus en plus précaire.

France 24 n'est pas responsable des contenus provenant de sites Internet externes. Il aura fallu moins de deux heures après l'annonce par l'armée de la fin du cessez-le-feu pour que les La Syrie au menu des discussions à l’ONU. Moscou et Washington sont les parrains du très fragile processus

Cette trêve entre régime et rebelles, la première du genre en près de cinq ans de guerre, doit être appliquée à partir de samedi à 00H00 locale L'application de la trêve devrait être très compliquée. Les acteurs internationaux ne semblent toutefois pas croire aux chances de mettre fin à ce bourbier.

Un homme arbore le drapeau turc près de la frontière, face à la ville syrienne de Ras al-Aïn, le 19 octobre 2019. © Ozan KOSE / AFP Un homme arbore le drapeau turc près de la frontière, face à la ville syrienne de Ras al-Aïn, le 19 octobre 2019.

Dans le nord de la Syrie, le délai accordé par l’armée turque aux forces kurdes pour se retirer des zones frontalières arrive à expiration mardi 22 octobre au soir. Le président Recep Tayyip Erdogan menace toujours de reprendre les hostilités s’il estime que l’accord n’a pas été respecté. Il est attendu à Sotchi par son homologue russe Vladimir Poutine pour négocier les termes de la vaste zone de sécurité voulue par la Turquie le long de sa frontière.

Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer

Syrie: Turcs et Kurdes s'accusent mutuellement de ne pas respecter la trêve

  Syrie: Turcs et Kurdes s'accusent mutuellement de ne pas respecter la trêve Dans le nord de la Syrie, l’accord de cessez-le-feu conclu le 17 octobre entre la Turquie et les forces kurdes sous médiation américaine expire dans moins de trois jours. Avec notre correspondante à Istanbul, Anne Andlauer Ankara a donné jusqu’au 22 octobre aux forces kurdes pour évacuer une zone dite « de sécurité » de 32 kilomètres de la frontière turco-syrienne. Depuis plus de 48 heures, de part et d’autre de cette frontière, chaque camp reproche à l’autre de saboter l’accord tout en affirmant, pour sa part, s’y conformer scrupuleusement.

Trump se dit prêt à rencontrer le président iranien Rohani si les «circonstances» sont réunies. Depuis l’entrée en vigueur de la trêve en Syrie , le 27 février dernier, l’intensité des combats a Les troupes gouvernementales ont repris le contrôle d’un certain nombre de champs gaziers et de puits

Une série de plaintes et de messages du ministre russe des Affaires étrangères, Lavrov, suggère que les Russes sont maintenant près d’en avoir assez. Lavrov a clairement fait savoir que les Russes considèrent que les États-Unis violent l’accord de cessation des hostilités conclu entre eux en février.

Le compte à rebours a commencé. Il s’affiche même en haut à droite de l’écran sur la chaîne publique turque anglophone, TRT World. À 22h heure locale ce mardi 22 octobre, Ankara décidera de reprendre ou d’arrêter son offensive contre les forces kurdes dans le nord de la Syrie.

Son armée et ses services de renseignement scrutent une bande de 32 kilomètres de profondeur sur 120 kilomètres de long, entre Tal Abyad et Ras al-Aïn. C’est là, entre ces deux villes dont l’une a été capturée par Ankara dès le début de l’offensive et l’autre que les forces kurdes ont quittée dimanche, que s’étire la première partie de la « zone de sécurité » voulue par la Turquie. Ce mardi soir, si Recep Tayyip Erdogan estime que les combattants kurdes ont évacué la zone, il considérera que la première phase de son plan a réussi.

La suite se jouera en Russie, avec le président Vladimir Poutine qu’il rencontre ce mardi. Pour agrandir cette zone tampon, Ankara va en effet devoir négocier avec Moscou, allié du régime de Bachar al-Assad, dont les forces se sont déployées dans plusieurs régions du nord-est de la Syrie. Recep Tayyip Erdogan veut une zone de 444 kilomètres de long pour y renvoyer jusqu’à 2 millions de Syriens actuellement réfugiés en Turquie.

À lire aussi : Offensive turque en Syrie: les Kurdes évacuent la ville frontalière de Ras al-Aïn

Syrie: ce que prévoit l'accord conclu par Poutine et Erdogan .
Au terme d'une rencontre de plus de cinq heures à Sotchi, en Russie, les présidents Recep Tayyip Erdogan et Vladimir Poutine sont parvenus à un accord sur la Syrie. Avec notre envoyé spécial à Sotchi, Daniel Vallot Recep Tayyip Erdogan a salué un accord « historique ». Vladimir Poutine a quant à lui évoqué des solutions « décisives ». À l'issue d'un entretien de plus de cinq heures, les deux dirigeants sont finalement parvenus à un accord par lequel la Turquie s'engage à ne pas reprendre son offensive militaire dans le nord de la Syrie, en échange de quoi la Russie promet un retrait des forces kurdes tout au long de la frontière.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!