Monde: Présidentielle en Bolivie: la société civile appelle à une grève de 24 heures - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Présidentielle en Bolivie: la société civile appelle à une grève de 24 heures

17:00  22 octobre  2019
17:00  22 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Bolivie: Evo Morales poussé au second tour par le centriste Carlos Mesa

  Bolivie: Evo Morales poussé au second tour par le centriste Carlos Mesa Le président sortant est sorti en tête du premier tour du scrutin présidentielle avec 45% des bulletins dépouillés, contre 38% pour son challenger, Carlos Mesa. Qu'il devra donc affronter lors d'un second tour inédit dans ce pays. Les prédictions laissaient supposer une partie délicate pour Morales, chef de l'État depuis 2006. Elles se sont confirmées dimanche soir lorsque la présidente du Tribunal suprême électoral bolivien, Maria Eugenia Choque, a annoncé les résultats partiels (84% des bulletins dépouillés) : 45,28% contre 38,16%, vers 20h.

L'opposition vénézuélienne a appelé à une grève générale de 24 heures jeudi, accentuant sa pression sur le président Nicolas Maduro, au lendemain d'un référendum informel contre le régime marqué par une participation massive.

L'élection présidentielle en Algérie, ce sera le 17 avril. 6 candidats sont en lice dont le Président sortant Abdelaziz Bouteflika, 77 ans.

Des supporters de Carlos Mesa manifestent dans les rues de La Paz le 21 octobre 2019. © REUTERS/Ueslei Marcelino Des supporters de Carlos Mesa manifestent dans les rues de La Paz le 21 octobre 2019.

Les résultats préliminaires de la présidentielle bolivienne ont provoqué de violents heurts entre la police et les forces de l’ordre dans plusieurs villes du pays. Ils donnent le président sortant Evo Morales vainqueur dès le premier tour, après une suspension inexplicable du décompte dimanche soir. Un influent responsable de la société civile a appelé à une grève de 24 heures ce mardi 22 octobre.

« Nous commençons à bloquer le pays à midi (16h TU) », a déclaré lundi 21 octobre au soir devant les manifestants Fernando Camacho, le président du Comité Pro-Santa-Cruz, la plus grande ville du pays, dans l’est.

Présidentielle en Bolivie : l'opposition appelle à bloquer le pays pour dénoncer les résultats

  Présidentielle en Bolivie : l'opposition appelle à bloquer le pays pour dénoncer les résultats En Bolivie, l'opposition a lancé un appel à la grève illimitée à partir de mardi midi après un revirement dans les résultats partiels de la présidentielle donnant Evo Morales vainqueur au premier tour. Après de violents incidents dans la nuit, la Bolivie se préparait, mardi 22 octobre, à vivre une nouvelle journée de tension, exacerbée par les derniers résultats électoraux qui donnent le président sortant Evo Morales vainqueur au premier tour, dans un revirement inexpliqué dénoncé par son opposant et les observateurs.Un appel à la grève illimitée à partir de mardi midi a été lancé par Fernando Camacho, le président de l'influent Comité pro-Santa Cruz.

L'élection présidentielle en Algérie, ce sera le 17 avril. L'élection présidentielle en Algérie, ce sera le 17 avril. 6 candidats sont en lice dont le Président sortant Abdelaziz Bouteflika, 77 ans. Le Débat de France 24 présenté par Vanessa Burggraf, c'est du lundi au jeudi, 19h10 ( heure de Paris).

Les “Dynamiques de la société civile ” dénoncent “l’escalade de la répression” et poursuivent leurs efforts Un enfant de 3 ans retenu pendant des heures au commissariat avec son père manifestant, selon le CNLD. Présidentielle du 12 décembre : un scrutin sans observateurs internationaux ?

Lundi, de violents incidents ont éclaté dans toute la Bolivie : à Potosi et à Sucre, dans le sud, des partisans de l’opposition ont mis le feu aux tribunaux électoraux ; à La Paz, la capitale, il y a eu des heurts avec la police ; dans l’ouest, à Oruro, le local de campagne du parti au pouvoir a été saccagé au cri de « Fraude, fraude ! »

Dimanche soir, le décompte de la présidentielle avait été suspendu sans explication alors que plus 80% des bulletins avaient déjà été dépouillés. Ils donnaient le président sortant Evo Morales en tête, mais avec moins de dix points d’écart sur le second, Carlos Mesa, ce qui normalement conduit à un second tour.

Mais quand le décompte a repris le lendemain, Evo Morales avait soudain plus de dix points d’avance, avec une victoire qui semble donc assurée dès le premier tour.

L’opposant Carlos Mesa accuse Evo Morales de collusion avec le Tribunal suprême électoral et rejette ces résultats. De leur côté, les observateurs de l’Organisation des États américains se sont dit très surpris devant ce changement de tendance, et ont appelé au calme.

Bolivie: début de l'enquête internationale sur le scrutin présidentiel .
En Bolivie, les observateurs internationaux de l'Organisation des États américains ont entamé ce jeudi 31 octobre leur enquête sur le décompte des résultats de la présidentielle, alors que les affrontements entre civils ont fait deux morts à Santa Cruz. Les experts de l'Organisation des États américains (OEA) ont démarré ce jeudi leur enquête sur le dépouillement des bulletins de la présidentielle du 20 octobre. Cette enquête fait suite à un accord négocié entre le gouvernement bolivien et cette organisation basée à Washington qui regroupe la plupart des gouvernements des États d'Amérique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 6
C'est intéressant!