Monde: Offensive en Syrie : Donald Trump annonce une levée des sanctions contre la Turquie - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Offensive en Syrie : Donald Trump annonce une levée des sanctions contre la Turquie

21:10  23 octobre  2019
21:10  23 octobre  2019 Source:   france24.com

États-Unis: Trump brandit l’arme des sanctions pour arrêter l’offensive turque

  États-Unis: Trump brandit l’arme des sanctions pour arrêter l’offensive turque Donald Trump demande au président turc de retirer ses forces de Syrie et de décréter un cessez-le-feu immédiat. Les États-Unis ont imposé ce lundi des sanctions contre la Turquie pour tenter de convaincre Ankara de mettre un terme à leur offensive. De notre correspondante à Washington, Anne Corpet Annoncées sur Twitter par Donald Trump et confirmées dans la foulée par la signature d’un décret présidentiel, les sanctions frappent les membres du gouvernement et les institutions turcs impliqués dans l’offensive en Syrie. Leurs avoirs aux États-Unis sont gelés et leur accès au système bancaire américain bloqué.

Le président Donald Trump, entouré du vice-président Mike Pence et du chef de la diplomatie Mike Pompeo, lors de sa déclaration à la Maison Blanche, le 23 octobre 2019. © Tom Brenner, Reuters Le président Donald Trump, entouré du vice-président Mike Pence et du chef de la diplomatie Mike Pompeo, lors de sa déclaration à la Maison Blanche, le 23 octobre 2019. Donald Trump a annoncé mercredi la levée des sanctions imposées à la Turquie après l'offensive militaire contre les Kurdes syriens. Selon lui, un "petit nombre" de soldats américains demeurera en Syrie pour protéger les zones pétrolières.

"J'ai demandé au secrétaire au Trésor de lever toutes les sanctions imposées le 14 octobre en réponse à l'offensive de la Turquie" contre les Kurdes de Syrie, a déclaré Donald Trump, mercredi 23 octobre, la Maison Blanche. Une décision prise par le président américain pour saluer le cessez-le-feu le long de la frontière syrienne, annoncé mardi soir par la Turquie. Ces sanctions seront rétablies "s'il se produit quelque chose qui nous déplaît", a toutefois prévenu le président américain

Offensive turque en Syrie : Donald Trump annonce des sanctions contre Ankara

  Offensive turque en Syrie : Donald Trump annonce des sanctions contre Ankara Le président américain Donald Trump a appelé lundi la Turquie à mettre fin à son offensive militaire contre les Kurdes en Syrie. Un changement de ton soudain, accompagné d'une série de sanctions.Difficile de suivre Donald Trump. Lundi, le président américain a soudainement durci le ton contre la Turquie. Il y a une semaine pourtant, il annonçait le prochain retrait des troupes américaines du nord de la Syrie. Une décision interprétée par certains comme un feu vert donné au président turc Erdogan qui, depuis longtemps, comptait lancer une offensive militaire dans la zone contre la milice kurde YPG. Dès mardi, les premières frappes aériennes turques tombaient contre les forces kurdes.

Donald Trump dit avoir reçu de la part d’Ankara l’assurance que les Turcs "arrêtaient leurs combats et leur offensive en Syrie, instaurant un cessez-le-feu permanent". "Cependant, vous comprendrez que le mot permanent dans

cette partie du monde est assez discutable", a-t-il pondéré.

Erdogan accepte finalement de rencontrer Mike Pence

  Erdogan accepte finalement de rencontrer Mike Pence Le dirigeant turc avait d'abord refusé de recevoir le vice-président américain, affirmant qu'il ne s'entretiendrait qu'avec Donald Trump, si ce dernier venait. © afp.com/Lars Hagberg Le vice-président américain Mike Pence, le 30 mai 2019 à Ottawa (Canada). Après avoir opposé un refus catégorique à toute rencontre, le président turc Recep Tayyip Erdogan a finalement accepté de s'entretenir avec le vice-président américain Mike Pence jeudi. Ce dernier a été dépêché par Donald Trump pour arracher un cessez-le-feu sur la Syrie, a affirmé ce mercredi la présidence turque.

Le Trésor américain a confirmé peu après que les sanctions visant les ministres turcs de la Défense, de l'Énergie et de l'Intérieur avaient été levées.

Les Kurdes du PKK sont "probablement" une plus grande "menace" que Daech, estime Trump

  Les Kurdes du PKK sont Donald Trump a cependant estimé qu'il n'avait en rien donné à son homologue turc Recep Tayyip Erdogan son accord pour une offensive militaire contre les Kurdes en Syrie. © afp.com/Brendan Smialowski Donald Trump le 2 octobre 2019 à la Maison Blanche à Washington Le président américain Donald Trump a estimé mercredi que le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mène une sanglante guérilla contre la Turquie depuis plusieurs décennies, était "probablement" une plus grande "menace terroriste" que le groupe djihadiste Etat islamique (EI), aussi appelé Daech.

Le président américain a par ailleurs affirmé qu'un "petit nombre de soldats" américains resteraient en Syrie, "dans les zones où il y a du pétrole".

Les Kurdes du PKK sont "probablement" une plus grande "menace" que Daech, estime Trump

  Les Kurdes du PKK sont La journaliste marocaine condamnée à un an de prison pour "avortement illégal et débauche" a été graciée par le roi Mohammed VI. Réaction dans ce journal de Leïla Slimani, romancière marocaine qui s'était engagée pour Hajar Raissouni. Également à la une, les initiateurs des manifestations en Guinée contre un éventuel troisième mandat d'Alpha Condé, ont comparu devant la justice. Enfin, des zones d'ombre demeurent sur le crash d'un avion en RD Congo.

"Les pays de la région doivent prendre leurs responsabilités et aider la Turquie et la Syrie à sécuriser leur frontière", a-t-il ajouté.

Syrie: le ton très peu diplomatique de la lettre de Trump à Erdogan

  Syrie: le ton très peu diplomatique de la lettre de Trump à Erdogan C’est une lettre pour le moins surprenante que la Maison Blanche a décidé de publier. Il s’agit du courrier du président Donald Trump adressé à son homologue turc, le jour même du début de l’offensive turque dans le nord-est de la Syrie, le 9 octobre dernier. Une lettre courte, au ton direct, dans laquelle le président américain n’hésite pas à dire au président turc, « Ne jouez pas au dur ! Ne faîtes pas l’idiot ! ». C’est sur un ton peu habituel entre dirigeants que Donald Trump a choisi de s’adresser à Reçep Tayyip Erdogan. Dans ce courrier d'une page et qui ne contient que quatre paragraphes, le président américain prévient des conséquences de l’offensive déclenchée en Syrie.

Les "efforts" américains en Syrie

Syrie : Trump évoque un "grand jour" pour la Turquie et pour les Kurdes

  Syrie : Trump évoque un Donald Trump a salué jeudi l'annonce d'un "cessez-le-feu" dans le nord de la Syrie, estimant qu'il s'agissait d'un "grand jour" pour les Etats-Unis, la Turquie et les Kurdes. "Nous avons un cessez-le-feu de cinq jours", a déclaré Donald Trump depuis Fort Worth, au Texas. "Les Kurdes sont incroyablement heureux de cette solution", a-t-il ajouté, se disant particulièrement satisfait que les négociations aient abouti "aussi vite".

Au même moment, Mazloum Ebdi, un commandant des Forces démocratiques syriennes (FDS), associant plusieurs milices kurdes syriennes, a déclaré que l’arrêt des hostilités avec la Turquie avait été rendue possible grâce aux efforts des États-Unis.

Le commandant a ajouté que Donald Trump avait promis de maintenir son soutien aux forces kurdes dans la région.

Trump lève les sanctions contre Ankara et se félicite de l'accord russo-turc

  Trump lève les sanctions contre Ankara et se félicite de l'accord russo-turc Donald Trump s’est félicité de l’accord signé à Sotchi concernant la Syrie. Depuis la Maison Blanche, le président américain n’a pas hésité à se dire en partie responsable de cette avancée. Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki Pour Donald Trump, les États-Unis ont fait « du bon boulot et sauvé des milliers de vies ». Face à la presse, le président américain a affirmé que si cet accord a été possible, c’est avant tout grâce aux décisions prises par son administration.« Si on en est là, c’est grâce à nous, les États-Unis et personne d’autre. On est prêts à en assumer les conséquences, mais on est aussi prêts à nous en attribuer le mérite.

Le président américain était sous le feu des critiques depuis sa décision inattendue de retirer ses troupes du nord de la Syrie, laissant libre cours à une offensive militaire turque contre les Kurdes dans la région depuis le 9 octobre.

Avec AP et AFP

Trump lève les sanctions contre Ankara et se félicite de l'accord russo-turc .
Donald Trump s’est félicité de l’accord signé à Sotchi concernant la Syrie. Depuis la Maison Blanche, le président américain n’a pas hésité à se dire en partie responsable de cette avancée. Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki Pour Donald Trump, les États-Unis ont fait « du bon boulot et sauvé des milliers de vies ». Face à la presse, le président américain a affirmé que si cet accord a été possible, c’est avant tout grâce aux décisions prises par son administration.« Si on en est là, c’est grâce à nous, les États-Unis et personne d’autre. On est prêts à en assumer les conséquences, mais on est aussi prêts à nous en attribuer le mérite.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!