Monde: Liban : à Tripoli, dans le bastion de Hariri, les habitants demandent un nouveau gouvernement - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Liban : à Tripoli, dans le bastion de Hariri, les habitants demandent un nouveau gouvernement

11:00  24 octobre  2019
11:00  24 octobre  2019 Source:   france24.com

Contestation au Liban : les chrétiens du Parti des forces libanaises quittent le gouvernement Hariri

  Contestation au Liban : les chrétiens du Parti des forces libanaises quittent le gouvernement Hariri Les quatre ministres chrétiens maronites vont quitter le gouvernement libanais, a annoncé samedi soir le chef de file du Parti des forces libanaises Samir Geagea. Le pays est secoué depuis jeudi par une contestation de la classe politique. Première conséquence politique des manifestations au Liban : le chef du Parti des forces libanaises (chrétien), Samir Geagea, a annoncé, samedi 19 octobre, le départ de son mouvement du gouvernement, sur fond d'intense crise économique et sociale que traverse son pays."Nous sommes maintenant convaincus que le gouvernement est incapable de prendre les mesures nécessaires pour sauver la situation.

Le chef du gouvernement Saad Hariri n’échappe pas à ce mouvement de défiance ici à Tripoli , ville sunnite, et donc l’un de ses bastions . Juste devant moi, accroché à la fenêtre d’un immeuble désaffecté un vieux portrait du Premier ministre a été déchiré. Le message est donc clair : c’est tout

Des dizaines de milliers de Libanais se sont rassemblés samedi à travers le pays pour une troisième journée de manifestations inédites. Les rangs des manifestants n'ont eu de cesse de grossir à partir de l'après-midi, aussi bien dans le centre de Beyrouth qu' à Tripoli , deuxième ville du pays, mais aussi à

France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli (nord du Liban). © Capture d'écran France 24. France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli (nord du Liban). France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli, au nord du Liban, où la contestation du pouvoir ne faiblit pas. Dans ce bastion sunnite du Premier ministre Saad Hariri, la population compte continuer à manifester massivement.

À Tripoli, au Liban, la contestation se poursuit. Nos envoyés spéciaux Zohra Ben Miloud, Nadia Massih et Mohamed Salem sont allés à la rencontre de ceux qui vivent dans la grande ville du nord et qui demandent aujourd'hui un nouveau gouvernement, comme Bèrèaa, une infirmière de 52 ans, au chômage depuis plusieurs années.

Contestation au Liban : Saad Hariri accepte d'appliquer une série de réformes

  Contestation au Liban : Saad Hariri accepte d'appliquer une série de réformes Conspué depuis plusieurs jours, le gouvernement de Saad Hariri a accepté, dimanche, une batterie de réformes économiques pour calmer la contestation grandissante de la rue. La rue a été entendue au Liban. Les principaux partis libanais, conspués depuis plusieurs jours dans les rues du pays, ont accepté, dimanche 20 octobre, une série de réformes proposées par le Premier ministre Saad Hariri, selon une source gouvernementale. Face à la pressionFace à la pression de la rue, le chef du gouvernement avait donné vendredi trois jours à son gouvernement pour avaliser ces réformes jusque-là bloquées par les divisions politiques, un ultimatum qui expire lundi en début de soirée.

Un mouvement inédit paralyse le Liban . De nombreux manifestants se sont rassemblés À Tripoli , située dans le nord du pays, une manifestante, Hoda Sayyour, la cinquantaine Mais il a affirmé "ne pas soutenir une démission du gouvernement ", ainsi que son refus de l'imposition de nouvelles taxes.

Le site de l'ambassade de France au Liban (www.ambafrance-lb.org/) permet de compléter Durant plus de deux ans, les pouvoirs du président ont été transférés au gouvernement d’entente Le 31 janvier 2019, après neuf mois de tractations, un nouveau gouvernement a été formé par Saad Hariri .

La ville majoritairement sunnite de Tripoli est un bastion de la famille Hariri. Ici, les annonces du Premier ministre, Saad Hariri, ne suffisent pas. Le manque d'eau, le manque d'électricité et le chômage sont à l'origine du mécontentement de la population qui compte bien continuer à manifester massivement.

Réouverture des banques au Liban après deux semaines de fermeture .
Malgré les possibles fuites des capitaux, les banques libanaises ont rouvert au public vendredi après deux semaines de fermeture en raison des manifestations. La veille, le président Michel Aoun a appelé à la formation d'un gouvernement "productif". Les banques libanaises ont rouvert leurs portes au public, vendredi 1er novembre, après deux semaines durant lesquelles elles sont restées fermées en raison des manifestations qui ont mené à la démission du gouvernement.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 2
C'est intéressant!