•   
  •   

Monde Liban : à Tripoli, dans le bastion de Hariri, les habitants demandent un nouveau gouvernement

11:00  24 octobre  2019
11:00  24 octobre  2019 Source:   msn.com

Contestation au Liban : Saad Hariri accepte d'appliquer une série de réformes

  Contestation au Liban : Saad Hariri accepte d'appliquer une série de réformes Conspué depuis plusieurs jours, le gouvernement de Saad Hariri a accepté, dimanche, une batterie de réformes économiques pour calmer la contestation grandissante de la rue. La rue a été entendue au Liban. Les principaux partis libanais, conspués depuis plusieurs jours dans les rues du pays, ont accepté, dimanche 20 octobre, une série de réformes proposées par le Premier ministre Saad Hariri, selon une source gouvernementale. Face à la pressionFace à la pression de la rue, le chef du gouvernement avait donné vendredi trois jours à son gouvernement pour avaliser ces réformes jusque-là bloquées par les divisions politiques, un ultimatum qui expire lundi en début de soirée.

France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli , au nord du Liban , où la contestation du pouvoir ne faiblit pas. Dans ce bastion sunnite du Premier ministre Saad Hariri , la population compte continuer à manifester massivement.

sous la pression de la rue de Saad Hariri , le Premier ministre Hassan Diab a dévoilé la composition de son gouvernement , formé de vingt ministres, dont six femmes. Liban : à Tripoli , dans le bastion de Hariri , les habitants demandent un nouveau gouvernement - Продолжительность: 2

France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli (nord du Liban). © Capture d'écran France 24. France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli (nord du Liban). France 24 est allé à la rencontre des habitants de Tripoli, au nord du Liban, où la contestation du pouvoir ne faiblit pas. Dans ce bastion sunnite du Premier ministre Saad Hariri, la population compte continuer à manifester massivement.

À Tripoli, au Liban, la contestation se poursuit. Nos envoyés spéciaux Zohra Ben Miloud, Nadia Massih et Mohamed Salem sont allés à la rencontre de ceux qui vivent dans la grande ville du nord et qui demandent aujourd'hui un nouveau gouvernement, comme Bèrèaa, une infirmière de 52 ans, au chômage depuis plusieurs années.

Au Liban, une crise économique sur fond de corruption

  Au Liban, une crise économique sur fond de corruption Plusieurs milliers de Libanais protestent depuis jeudi contre l'incapacité de la classe politique à juguler la crise économique, le pays traversant l'une des pires phases de récession de ces trente dernières années. Soulèvement sans précédent depuis près de dix ans, au pays du Cèdre. Des dizaines de milliers de manifestants protestent depuis trois jours à travers tout le Liban pour demander la démission du gouvernement. Routes bloquées, barricades de pneus en flammes… Les protestataires, qui n'épargnent aucun camp, se révoltent contre une élite politique qu'ils accusent d'avoir pillé le pays, alors que le Liban se rapproche de l'effondrement économique.

casseroles dans les rues de Tripoli (nord) mardi soir pour réclamer un nouveau gouvernement , confrontés dans certaines zones à des forces de sécurité tentant de rouvrir Liban : à Tripoli , dans le bastion de Hariri , les habitants demandent un nouveau gouvernement - Продолжительность: 2

Le Liban s'est doté le 18 décembre d' un nouveau gouvernement de 30 ministres dirigé par Saad Hariri , qui Constitué six semaines après l'élection du président Michel Aoun, il compte de nouveaux portefeuilles, comme celui de la Lutte contre la corruption, fléau qui gangrène la vie politique libanaise

La ville majoritairement sunnite de Tripoli est un bastion de la famille Hariri. Ici, les annonces du Premier ministre, Saad Hariri, ne suffisent pas. Le manque d'eau, le manque d'électricité et le chômage sont à l'origine du mécontentement de la population qui compte bien continuer à manifester massivement.

Liban : le président Michel Aoun favorable à des ministres choisis pour leurs "compétences" .
Après deux semaines de manifestations et la démission du Premier ministre Saad Hariri, le président Michel Aoun s'est adressé jeudi aux Libanais lors d'une allocution télévisée, appelant à la formation d'un gouvernement "productif".

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!