Monde: États-Unis: des élus viennent troubler la commission d’enquête sur Donald Trump - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde États-Unis: des élus viennent troubler la commission d’enquête sur Donald Trump

13:05  24 octobre  2019
13:05  24 octobre  2019 Source:   rfi.fr

Affaire ukrainienne : Trump veut voir le lanceur d'alerte témoigner au Congrès

  Affaire ukrainienne : Trump veut voir le lanceur d'alerte témoigner au Congrès Le président exige la levée de l'anonymat de celui dont le signalement a déclenché l'ouverture d'une enquête parlementaire en vue d'une procédure de destitution.

Nancy Pelosi, chef de file des démocrates, a annoncé mardi soir que la Chambre des représentants allait ouvrir une enquête contre le président des États - Unis C’est désormais chose faite. Après avoir rencontré ce mardi après-midi les présidents de plusieurs puissantes commissions , après avoir réuni

Donald Trump , 45e président des Etats - Unis , photographié à la Maison Blanche le 23 février 2017. La Chambre des représentants a décidé d'élargir son enquête sur le président et d'introduire des En réponse, Donald Trump a demandé aux entreprises américaines de "trouver une alternative à la

L'élu Steve Scalise parlant à la presse devant la Commission d'enquête sur Donald Trump pendant que Laura Cooper témoignait. © REUTERS/Yuri Gripas L'élu Steve Scalise parlant à la presse devant la Commission d'enquête sur Donald Trump pendant que Laura Cooper témoignait.

Alors que les témoignages accablants se multiplient contre Donald Trump, des représentants républicains ont interrompu ce mercredi 23 octobre une session de la commission d’enquête en plein témoignage d’une des responsables du Pentagone chargées des dossiers russe et ukrainien.

Avec notre correspondante à New York, Loubna Anaki

Les représentants républicains sont arrivés en nombre durant la session de la commission d’enquête sur les appels de Trump au président ukrainien. Une vingtaine d’entre eux a forcé le passage pour arriver à la salle où se tiennent les auditions dans le cadre de l’enquête pour une éventuelle destitution de Donald Trump. À leur tête : Steve Scalise, élu de Louisiane et Matt Gaetz, élu de Floride.

Le climat ne sera pas au programme du sommet du G7 aux Etats-Unis

  Le climat ne sera pas au programme du sommet du G7 aux Etats-Unis L'Union européenne et le Royaume-Uni ont trouvé ce jeudi un accord sur le Brexit. Mais rien n'est joué : le texte doit encore être soumis au parlement britannique samedi, où le camp du Premier Ministre Boris Johnson n'a pas la majorité. En France, plusieurs rassemblements et cérémonies ont eu lieu en hommage aux manifestants algériens tués à Paris le 17 octobre 1961.

C'est un véritable séisme politique. Donné perdant par la plupart des sondages récents, le candidat républicain Donald Trump a remporté au bout du suspense, dans la nuit du mardi 8 au mercredi 9 novembre, l'élection présidentielle américaine face à Hillary Clinton.

Une commission du Congrès des États - Unis a lancé lundi une offensive tous azimuts contre Donald Trump , demandant à pas moins de 81 personnes et institutions de lui fournir des documents dans le cadre d'une enquête sur de possibles obstructions à la justice et abus de pouvoir.

Tous deux s’en sont pris à Adam Schiff, président de la commission d’enquête : « Jusqu’à présent, l’enquête d’Adam Schiff a été marquée des entrevues secrètes, des fuites d’informations choisies, et des mensonges au sujet de contacts avec un quelconque lanceur d’alerte », attaque Matt Gaetz. « Adam Schiff cherche à destituer le président des États-Unis, derrière des portes closes. Il essaie littéralement de renverser les résultats de l’élection de 2016 », renchérit Steve Scalise.

Refus de quitter la salle

Alors que la commission s’apprêtait à entendre Laura Cooper, une des chargées des dossiers russe et ukrainien au Pentagone, les représentants républicains ont refusé de quitter la salle. Certains d’entre eux filmant avec leur téléphone portable, ce qui est une violation dans cette partie du Capitole. Tous les appareils électroniques sont normalement interdits en raison des sujets sensibles ou classés qui y sont débattus.

►À lire aussi : Le témoignage d'un diplomate accable Trump dans l'affaire ukrainienne

Les représentants présents criaient au manque de transparence. Pourtant, la commission du Renseignement qui mène ces investigations est composée d’élus démocrates et républicains qui ont donc assisté à toutes les auditions depuis le début et peuvent interroger les témoins. Préférant suspendre la session, Adam Schiff a estimé que les agissements des républicains visaient uniquement à dissuader les témoins de se présenter devant la commission.

Etats-Unis : l'enquête en destitution de Donald Trump approuvée par la Chambre des représentants .
Les parlementaires démocrates ont adopté cette résolution par 232 voix favorables contre 196 voix. © Fournis par France Télévisions La Chambre américaine des représentants a approuvé, jeudi 31 octobre, l'enquête en vue d'une procédure de destitution contre Donald Trump, la propulsant dans une nouvelle phase publique. A majorité démocrate, elle a adopté cette résolution par 232 voix favorables contre 196 voix, les élus se conformant largement aux consignes de leur parti.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!