•   
  •   

Monde Corps découvert dans un camion au Royaume-Uni : des familles vietnamiennes craignent que leurs enfants fassent partie des victimes

13:00  26 octobre  2019
13:00  26 octobre  2019 Source:   francetvinfo.fr

Kate Middleton, William et des chiots : caresses et croquettes avant de rentrer

  Kate Middleton, William et des chiots : caresses et croquettes avant de rentrer Après cinq jours de voyage au planning bien rempli, il est temps pour le duc et la duchesse de Cambridge de rentrer à Londres. Mais avant de prendre leur Airbus royal, Kate Middleton et le prince William ont profité d'une dernière joyeuse visiteTout en allant à la rencontre des militaires, les parents de George, Charlotte et Louis (6 ans, 4 ans et 1 an) ont fait la connaissance de deux adorables chiots labradors baptisés Sky et Salto, formés à l'identification d'explosifs. Et à en croire leurs larges sourires, les Cambridge ont visiblement apprécié cette rencontre canine, eux qui sont les heureux propriétaires d'un cocker de 7 ans baptisé Lupo.

La police britannique avait dans un premier temps annoncé que les 39 victimes étaient toutes chinoises.

  Corps découvert dans un camion au Royaume-Uni : des familles vietnamiennes craignent que leurs enfants fassent partie des victimes © Fournis par France Télévisions

Qui sont les 39 personnes retrouvées mortes, mercredi, dans un camion frigorifique près de Londres (Royaume-Uni) ? La police britannique avait, dans un premier temps, annoncé que toutes les victimes étaient de nationalité chinoise, mais des familles vietnamiennes craignent désormais que leurs enfants fassent partie des victimes. Nguyen Dinh Gia, le père d'un jeune Vietnamien de 20 ans, a raconté à l'AFP, samedi 26 octobre, avoir reçu un appel glaçant il y a quelques jours lui annonçant que son fils était mort en tentant de rejoindre le Royaume-Uni.

39 corps découverts en Angleterre dans un camion en provenance de Bulgarie

  39 corps découverts en Angleterre dans un camion en provenance de Bulgarie Le chauffeur, originaire d’Irlande du Nord et âgé de 25 ans, a été arrêté pour meurtre, a annoncé la police britannique. Selon la BBC, les victimes sont 38 adultes et un adolescent.Selon les premiers éléments de l’enquête, le camion venait de Bulgarie et était entré au Royaume-Uni le 19 octobre à Holyhead, port situé sur la côte ouest de la Grande-Bretagne.Aucune indication n’a été apportée dans l’immédiat sur l’origine des victimes ni sur le fait de savoir s’il s’agissait de migrants.

"Il semble que mon fils était dans ce camion"

Un interlocuteur inconnu s'exprimant en vietnamien lui aurait dit : "J'implore votre pardon, quelque chose d'inattendu s'est produit". "Je me suis écroulé en entendant ça", a raconté Nguyen Dinh Gia. "Il semble que mon fils était dans ce camion qui a eu l'accident, ils sont tous morts." "Il est possible que des Vietnamiens figurent parmi les victimes", a confirmé à l'agence de presse une source de sécurité vietnamienne.

Une autre famille originaire du centre du Vietnam redoute que leur fille soit parmi les victimes retrouvées dans le camion frigorifique. Pham Thi Tra, une Vietnamienne de 26 ans, avait envoyé un message au téléphone à sa mère expliquant qu'elle ne pouvait "plus respirer", qu'elle était "en train de mourir", ont rapporté plusieurs médias britanniques, dont le Guardian. Pour rejoindre le Royaume-Uni, de nombreux Vietnamiens passent par la Russie ou par la Chine avec de faux passeports. Ce périple peut leur coûter jusqu'à l'équivalent de 36 000 euros.

Dans cette enquête en cours, la police de l'Essex a annoncé l'interpellation de trois personnes, en plus du chauffeur du camion, pour trafic d'êtres humains et homicides.

Camion charnier à Londres: l’angoissante attente des familles vietnamiennes .
Jusqu'à présent, 24 familles des provinces de Nghe An et Ha Tinh ont déposé des demandes auprès des autorités leur demandant de les aider à rechercher leurs proches disparus. La police vietnamienne a commencé à prélever des échantillons d'ADN pour aider à leur identification. Sur place, les familles attendent dans l’angoisse. Avec notre correspondant à Hô Chi Minh-Ville, Frédéric Noir Dans les villages d’où seraient originaires les victimes, l’heure est à l’attente, longue et insupportable. « C’est une catastrophe pour notre communauté », a ainsi déclaré le prêtre d’une paroisse.Sur place, nombre de familles sont plongées dans l’angoisse.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!