•   
  •   

Monde [Reportage] Les Argentins se pressent pour élire leur président

22:05  27 octobre  2019
22:05  27 octobre  2019 Source:   rfi.fr

«La chute du Monstre», le livre qui fait trembler Marseille

  «La chute du Monstre», le livre qui fait trembler Marseille Marseille est en ce moment même face à son destin. C'est cette brève histoire d'un temps méditerranéen révolu que raconte Philippe Pujol dans son livre à paraître le 7 novembre, La chute du Monstre. Il pressent, comme l'immense majorité des Marseillais·es, que les élections de 2020 marqueront un tournant, un changement d'époque.Marseille est en ce moment même face à son destin. C'est cette brève histoire d'un temps méditerranéen révolu que raconte Philippe Pujol dans son livre à paraître le 7 novembre, La chute du Monstre.

Ce dimanche 27 octobre en Argentine se déroule l'élection présidentielle. Elle met aux prises le candidat péroniste de centre gauche Alberto Fernandez qui est donné favori au président libéral Mauricio Macri. Il y a aussi des législatives partielles, avec la moitié des sièges de députés et le tiers

Le président de la République a salué la mémoire des cinq victimes du crash, deux secouristes de la CRS Alpes et trois membres de la compagnie privée Service aérien français. BFMTV France. La météo du mercredi 9 décembre: neige dans l'Est, grisaille au centre…

Une femme glisse son bulletin dans une urne dans un bureau de vote à Buenos Aires, le 27 octobre 2019. © REUTERS / Ricardo Moraes Une femme glisse son bulletin dans une urne dans un bureau de vote à Buenos Aires, le 27 octobre 2019.

Ce dimanche 27 octobre en Argentine se déroule l'élection présidentielle. Elle met aux prises le candidat péroniste de centre gauche Alberto Fernandez qui est donné favori au président libéral Mauricio Macri. Il y a aussi des législatives partielles, avec la moitié des sièges de députés et le tiers de ceux des sénateurs en jeu. Ambiance électorale à Buenos Aires.

Avec notre correspondant à Buenos Aires, Jean-Louis Buchet

Cette journée électorale est une journée festive comme d’habitude en Argentine. Ici, on aime aller voter, quelle que soit son orientation politique et on ne s’en lasse pas. On le fait avec joie tous les deux ans, si on tient compte des élections de moyen terme, et même plus souvent, si on ajoute les primaires.

La crise chilienne s'invite dans la campagne électorale en Argentine

  La crise chilienne s'invite dans la campagne électorale en Argentine La crise qui secoue le Chili s’est invitée dans la campagne électorale de l’autre côté des Andes. Les Argentins, vivant une crise économique importante, sont appelés à voter pour des élections générales le dimanche 27 octobre. À Cordoba, deuxième ville du pays, le FIT-Unidad, le Front de gauche qui s’est allié au Mouvement socialiste des travailleurs, crédité de moins de 3% aux primaires, a décidé de conclure sa campagne en évoquant la crise au Chili. Pour Liliana Olivero, une candidate du parti FIT-Unidad aux législatives, le peuple chilien redonne de l’espoir aux Argentins : « Le peuple chilien nous a donné un exemple de combativité.

Le présent › Semi-auxiliaires (ou Verbes modaux) POUVOIR, VOULOIR –x, x, t, ons, ez, ent | DEVOIR, SAVOIR –s, s, t, ons, ez, ent. 1. Le présent › 3e groupe › Irréguliers à 3 bases –s, s, t, ons, ez, ent. Les semi-auxiliaires.

Afrique francophone (français) América Latina (español) Argentina (español) Australia (English) België (Nederlands) Belgique (français) Brasil (português) Canada (English) Canada (français) Česká republika (čeština) Chile (español) Colombia (español) Danmark (Dansk) Deutschland (Deutsch)

Il est vrai que le vote est obligatoire, mais ce n’est pas par contrainte que les Argentins se mobilisent à chaque élection. Ceux qui ne le font pas ne sont passibles que d’une amende d’un montant ridicule.

Ce dimanche, plutôt chaud pour un jour de printemps, on se presse dans les bureaux de vote. À midi, le taux de participation était de 26%, comme en 2015, soit 5 points de plus qu’aux primaires du mois d’août où 76% des Argentins ont finalement voté.

À lire aussi : Les élections en Argentine en trois questions

On s’attend donc à une participation en hausse, de l’ordre de 81%, comme il y a quatre ans. Du côté du gouvernement, on veut croire que ce sont les électeurs qui ont manqué à Macri aux primaires qui se mobilisent. Du côté de l’opposition péroniste, on pense que la dynamique reste favorable à Alberto Fernande.

Dans les archives de Match

- En 1959, la visite de Grace de Monaco, Rainier et leurs enfants à Paris

  <p>Dans les archives de Match</p> - En 1959, la visite de Grace de Monaco, Rainier et leurs enfants à Paris Retour en photos sur la visite officielle de la famille princière de Monaco -Grace, Rainier et leurs deux enfants- à Paris, il y a 60 ans Avec Rétro Match, suivez l’actualité à travers les archives de Paris Match.Grace de Monaco et le prince Rainier III de Monaco reçus par le président Charles de Gaulle, lors d'un grand gala au Palais de l'Elysée, en octobre 1959.

«Ces élections signifient beaucoup»: le Ghana aux urnes pour élire son président veut donner un exemple de démocratieLes bureaux de vote ont ouvert dans le calme au Ghana, où plus de 17 millions d'électeurs sont attendus aux urnes lundi pour élire leur …

Afrique francophone (français) América Latina (español) Argentina (español) Australia (English) België (Nederlands) Belgique (français) Brasil (português) Canada Présidentielle au Ghana : un scrutin qui s'annonce serréLes Ghanéens votaient lundi dans le calme et en nombre pour élire leur président

Les premiers résultats devraient être connus à partir de 1H00 TU ce lundi.

À lire aussi : Présidentielle en Argentine: un scrutin en pleine crise économique

■ « C’est la République qui est en jeu »

L’élection présidentielle est un rendez-vous que beaucoup d’Argentins attendent pour savoir dans quelle direction ira le pays. Reportage à la sortie de bureaux de vote à Cordoba.

Avec notre envoyée spéciale à Cordoba, Pauline Gleize

« Le futur du pays est en jeu aujourd’hui. » Comme Daniel, la plupart des électeurs qui sortent de l’école où sont installés les bureaux de vote sont convaincus que ce n’est pas une élection comme les autres. C’est le cas d’Esther, une personne âgée : « C’est un modèle de gouvernance qui se joue. Pour les gens comme moi qui sont pour que le président Macri reste au pouvoir, c’est la République qui est en jeu. Pour nous, c’est un jour historique. »

L’élection représente aussi un grand défi pour Carlos, un représentant du Frente de Todos d’Alberto Fernandez et Cristina Kirchner, dans le bureau de vote. « Le néolibéralisme est revenu en Amérique latine en se faisant passer pour un agneau. Ils sont rentrés dans le système politique en vendant un discours de pacification, de démocratie, de constitutionnalité et en fait ils font exactement l’inverse », estime-t-il.

Une voix dissonante néanmoins, celle de Claudio, heureux d’avoir pu glisser rapidement son bulletin dans l’urne : « C’est une élection comme toutes les autres. Le pays est habitué aux crises. Untel arrive, il essaie d’arranger ce qu’a fait celui d’avant qui l’accuse d’être responsable des problèmes. Et c’est toujours comme ça. »

En attendant, le premier enjeu est de savoir s’il faudra ou non un second tour.

À lire aussi : Les Argentins de Cordoba veulent sortir du marasme économique

Tchernobyl: la météo nationale a-t-elle truqué des cartes en 1986, comme l'affirme Jean-Pierre Pernaut ? .
Le présentateur du JT de TF1 affirme que Météo France a déplacé, en avril 1986, un anticyclone sur une carte pour tromper les citoyens sur les conséquences du nuage radioactif. C'est faux. Mais un reportage météo diffusé le 30 avril 1986 suggérait bien qu'un anticyclone ferait barrage au nuage. Ce sont des minutes télévisées qui sont restées dans les mémoires. Nous sommes le 30 avril, JT de 20 heures sur Antenne 2. Le 28, la France a appris qu’un incident nucléaire grave a eu lieu à Tchernobyl. Claude Sérillon présente le JT en duplex de la centrale de Saint-Laurent des Eaux.

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!