Monde: La Cour suprême israélienne approuve l’expulsion du directeur de l’ONG Human Rights Watch - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde La Cour suprême israélienne approuve l’expulsion du directeur de l’ONG Human Rights Watch

18:05  05 novembre  2019
18:05  05 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Tanzanie: HRW et Amnesty International dénoncent les dérives du régime

  Tanzanie: HRW et Amnesty International dénoncent les dérives du régime Human Rights Watch et Amnesty International dénoncent ensemble la dérive du régime tanzanien. Les deux organisations ont présenté lundi 28 octobre deux rapports dénonçant les abus du pouvoir pour museler les libertés d’expression, d’opinion ou encore d’assemblée. Le président John Magufuli est décrit comme étant au centre de ce système répressif. De fait, Amnesty et Human Rights Watch dénoncent de concert un durcissement du président tanzanien. Depuis son élection en 2015, son régime s’en prend de plus en plus aux journalistes, bloggers, défenseurs des droits de l’homme et opposants.

Omar Shakir, le directeur de Human Rights Watch pour Israël et la Palestine, photographié à Ramallah en Cisjordanie, en mai 2018. « Ce report devrait permettre au gouvernement israélien de réaliser que ses efforts visant à expulser le représentant de Human Rights Watch sont perçus par le

13:03 La Cour suprême israélienne approuve l ’ expulsion du directeur de l ’ ONG Human Rights Watch . 12:55 Yémen : la DCA de l ’armée et d’Ansarullah abattent un drone d’espionnage saoudo-US près de Najrane, le 3ème en une semaine (Porte-parole de l ’armée). 12:02 Brexit: Boris Johnson

  La Cour suprême israélienne approuve l’expulsion du directeur de l’ONG Human Rights Watch © Copyright 2019, L'Obs

La Cour suprême israélienne a donné mardi son aval à l’expulsion d’Omar Shakir, citoyen américain et directeur de l’ONG Human Rights Watch (HRW) pour Israël et les Territoires palestiniens, accusé de soutenir le boycott de l’Etat hébreu.

La décision d’expulser ou non Omar Shakir appartient désormais au gouvernement israélien qui a mis fin en 2018 à son permis de séjour, sur la foi d’informations selon lesquelles il soutiendrait une campagne prônant le boycott d’Israël.

Si le gouvernement approuve à son tour cette expulsion, « j’aurais 20 jours pour partir et ce sera comme l’Iran, la Corée du Nord et l’Egypte qui bloquent l’accès des représentants de HRW » à leur pays, a déclaré Omar Shakir après la décision de justice.

Un soldat israélien condamné pour la mort d'un adolescent palestinien à Gaza

  Un soldat israélien condamné pour la mort d'un adolescent palestinien à Gaza C’est une condamnation inédite. Celle d'un soldat israélien qui a tiré et mortellement touché un adolescent palestinien à Gaza en juillet 2018 lors de la « Marche du retour ». La peine a été prononcée cette semaine par une cour militaire israélienne. Selon le Hamas au pouvoir à Gaza, 327 personnes ont été tuées par l’armée israélienne lors du mouvement de protestation lancé à Gaza en mars 2018. Avec notre correspondant à Jérusalem, GuilhemAvec notre correspondant à Jérusalem,  Guilhem Delteil

11h45 La Cour suprême israélienne approuve l ' expulsion du directeur de l ' ONG Human Rights Watch . Les rapports entre Mélenchon et le CRIF sont notoirement conflictuels. Il avait voulu faire acte de présence lors de la manifestation qui avait suivi l'assassinat de Sarah Halimi.

Les drones de combat d’Ansarullah, ses roquettes stupides (non guidées, ndlr) avaient décidément changé d’efficacité et l’axe Washington-Tel-Aviv met tout sur le compte de ce « kit » qui 13:03 La Cour suprême israélienne approuve l ’ expulsion du directeur de l ’ ONG Human Rights Watch .

Si elle a lieu, il s’agira de la première expulsion de ce type en vertu d’une loi de 2017 autorisant l’expulsion des étrangers qui soutiennent le boycott d’Israël. Des personnes se sont déjà vu refuser l’entrée sur le territoire israélien en vertu de cette mesure.

« Pour son soutien à l’entreprise de boycott contre Israël »

« Je suis ravi que la Cour suprême ait validé ce matin ma décision de ne pas prolonger le visa de Omar Shakir, l’un des dirigeants du mouvement BDS ( »Boycott, Désinvestissement, Sanctions« , ndlr), pour son soutien à l’entreprise de boycott contre Israël », a salué le ministre israélien de l’Intérieur, Arié Dery.

« Tous ceux qui agissent contre Israël doivent savoir que nous ne leur permettrons pas de vivre ni de travailler ici », a-t-il ajouté.

Afghanistan : la CIA couvre les exactions de milices secrètes, dénonce HRW

  Afghanistan : la CIA couvre les exactions de milices secrètes, dénonce HRW La CIA soutiendrait l'action de groupes paramilitaires afghans qui exécutent et terrorisent des populations en Afghanistan, rapporte Human Rights Watch. L'ONG dénonce des "violations graves" allant jusqu'au crime de guerre. En Afghanistan, des groupes paramilitaires soutenus par l'Agence centrale de renseignement américaine (CIA) et opérant en toute impunité exécutent sommairement des civils lors de raids nocturnes et font disparaître des suspects, dénonce Human Rights Watch (HRW).

Le ministère de l ’Intérieur avait alors effectué un signalement au parquet de Paris, qui avait transmis le dossier à celui de Dunkerque, compétent territorialement. 13:03 La Cour suprême israélienne approuve l ’ expulsion du directeur de l ’ ONG Human Rights Watch .

© Human Rights Watch . « C'est un jour sombre quand deux décisions de la Cour suprême israélienne offrent une justification juridique à l ’ expulsion forcée des habitants de deux villages », a déclaré Sarah Leah Whitson, directrice de la division Moyen-Orient et Afrique du Nord à Human

Le 9 mai 2018, le ministère de l’Intérieur avait annoncé mettre fin au permis de séjour de Omar Shakir sur la foi d’informations selon lesquelles il est « depuis des années un militant du BDS soutenant le boycott d’Israël de manière active ».

HRW a démenti tout soutien de Omar Shakir envers le BDS.

Bête noire des autorités israéliennes, le BDS est une campagne mondiale de boycott économique, culturel ou scientifique d’Israël destinée à obtenir la fin de l’occupation et de la colonisation des Territoires palestiniens.

Le gouvernement israélien considère qu’il s’agit d’une menace stratégique et dénonce l’entreprise de boycott comme une remise en cause de la légitimité d’Israël. Il accuse le BDS d’antisémitisme, ce que le mouvement dément.

Inde: la Cour suprême donne raison aux hindous concernant Ayodhya .
La Cour suprême indienne a rendu une décision historique, ce samedi 9 novembre 2019, qui offre le droit aux hindous de construire un temple sur un site disputé, où se trouvait une mosquée. Cette dernière a été détruite par les extrémistes hindous en 1992, qui considèrent que ce lieu abritait un ancien temple et constitue le lieu de naissance du dieu Ram. Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis Devant la Cour, les militants du groupe hindouiste du Mahasabha célèbrent la décision unanime des juges, en chantant « vive Ram ! »Ravi Ranjan Singh est le vice-président de l’organisation. « L’islam, dit-il, est arrivé tard en Inde, le temple existait avant 1526.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!