•   
  •   

Monde Cuba présente sa résolution annuelle à l'ONU contre l'embargo américain

12:05  06 novembre  2019
12:05  06 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Le président cubain en visite au Kremlin pour réaffirmer les liens stratégiques

  Le président cubain en visite au Kremlin pour réaffirmer les liens stratégiques Le président cubain est en tournée en Europe. Miguel Díaz-Canel se rend ce 29 octobre à Moscou pour rencontrer son homologue russe Vladimir Poutine, ainsi que le Premier ministre Dimitri Medvedev. Une visite qui confirme la coopération accrue de la Russie avec Cuba, les deux pays alliés historiques et aujourd’hui plus que jamais « alliés stratégiques ». Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron Un an après sa première visite à Moscou, dès sa prise de fonction, Miguel Díaz-Canel rencontre à nouveau Vladimir Poutine. Ces derniers mois les rencontres bilatérales se multiplient, près de 30 ans après le départ des Soviétiques de l’île des Caraïbes.

L ' embargo des États-Unis contre Cuba décrit à Cuba par le terme espagnol el bloqueo qui signifie « le blocus » est un embargo économique, commercial et financier à l 'égard de Cuba par les États-Unis mis en place le 3 février 1962 à la suite de nationalisations expropriant des compagnies américaines .

Pour M. Rodriguez, l ' embargo américain constitue une "violation systématique, massive et Nikki Haley a estimé de son côté que ce vote annuel sur l ' embargo était "une perte de temps pour tout le " Cuba présente chaque année une résolution accusant les Etats-Unis d'être responsables de sa

Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez. © REUTERS/Stringer Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez.

Dans un contexte de durcissement des sanctions et, comme chaque année depuis 27 ans, Cuba présente un projet de résolution pour la levée de l’embargo américain. La majorité des pays membres de l'ONU votent en général cette résolution, sans grand effet.

Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron

« Tout Cubain, où qu’il soit dans le monde, subit les conséquences du blocus américain », selon le ministre des Affaires étrangères cubain. Bruno Rodriguez doit présenter ce mercredi, et comme chaque année depuis 27 ans, une résolution sur la nécessité de lever le « blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis ».

Enquête en vue de destituer Trump : premier vote formel jeudi à la Chambre des représentants

  Enquête en vue de destituer Trump : premier vote formel jeudi à la Chambre des représentants La présidente démocrate de la Chambre des représentants des États-Unis Nancy Pelosi a annoncé lundi que le premier vote formel dans l'enquête en vue de destituer Donald Trump aurait lieu jeudi. L'enquête en vue de destituer le président américain Donald Trump franchira une première étape formelle jeudi au Congrès, ont annoncé les démocrates lundi. Encore une "mascarade", ont répliqué les républicains.

Lors du vote annuel de l’Assemblée générale des Nations unies sur l ’ embargo américain imposé à Cuba depuis cinquante-quatre ans, les Etats-Unis Chaque année depuis 1992, l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies ( ONU ) vote une résolution réclamant la fin de l ’ embargo

Une réunion contre l ' embargo américain imposé à Cuba , à l 'université de La Havane, ce mercredi 26 octobre 2016, un jour avant le vote à l ' ONU . Depuis 1992, l'Assemblée générale des Nations unies se prononce chaque année sur une résolution réclamant la fin de l ' embargo américain imposé à

À lire aussi : Cuba: le retour des temps difficiles

« Les préjudices accumulés causés par le blocus depuis 60 ans atteignent 922,630 milliards de dollars », estime-t-il. Entre avril 2018 et mars 2019, Cuba estime que l’embargo a causé plus de 4,3 milliards de dollars de pertes.

Mais ce chiffre ne prend pas en compte les dernières mesures de l’administration Trump qui depuis mai dernier étouffe l’économie de l’île. Une politique plus agressive que le ministre Bruno Rodriguez explique par des raisons électoralistes. « Les gouvernements sont éphémères, les politiques et le contexte électoral de la Floride et des États-Unis aussi. Mais les peuples, y compris le peuple nord-américain, ont une longue mémoire et l’histoire jugera sévèrement les responsables »,souligne-t-il.

Premier vote au Congrès ce jeudi consacré à l’explosive procédure de destitution contre Trump

  Premier vote au Congrès ce jeudi consacré à l’explosive procédure de destitution contre Trump Il fournira la première occasion de mesurer le soutien à la procédure de destitution dans les rangs démocrates et de voir si certains républicains sont prêts à lâcher le locataire de la Maison Blanche. Les élus démocrates du Congrès ont décidé il y a plus d’un mois d’enquêter pour déterminer si Donald Trump a abusé de son pouvoir en demandant à l’Ukraine d’enquêter sur le démocrate Joe Biden, qui pourrait l’affronter lors de la présidentielle de 2020.Les parlementaires de l’opposition ont mené depuis une dizaine d’auditions à huis clos et réclamé de nombreux documents sans avoir procédé à aucun vote.

L'Assemblée générale de l ' ONU a adopté ce jeudi à la quasi unanimité une résolution appelant à la levée de l ' embargo américain contre Cuba , en place La résolution a été adoptée avec 189 voix pour et 2 contre par l'assemblée, qui a par ailleurs rejeté une demande américaine de critiquer Cuba

Appliqué depuis février 1962, l ' embargo américain contre Cuba interdit l'importation par l'île de tout produit contenant des éléments d'origine Un diplomate américain à l ' ONU , Ron Godard, a pour sa part estimé que ce vote annuel risquait "d'occulter quelques vérités fondamentales" au sujet de Cuba

Présentée chaque année, la résolution exigeant la fin de l'embargo américain contre Cuba, en vigueur depuis 1962, a été votée l'an dernier par 189 pays. Seuls les États-Unis et Israël ont voté contre.

Le président Diaz-Canel dénonce des pressions

Avant ce vote à l’ONU, Cuba dénonçait également des pressions de la part des États-Unis sur six pays latino-américains pour influencer leur vote, traditionnellement en faveur de la résolution cubaine.

« Comme toujours, l'empire (américain, ndlr) a recours à des pratiques sales et perverses », a tweeté mardi le président cubain Miguel Diaz-Canel, faisant allusion à des accusations de pressions américaines pour rejeter cette résolution.

Bientôt la fin des médecins cubains en Équateur .
Le gouvernement de Lenin Moreno a décidé de mettre fin aux accords souscrits entre les ministères de Santé équatoriens et cubains du temps de l’ex-président Rafael Correa, chantre du socialisme du XXIe siècle. Les médecins sont depuis longtemps un véritable produit d’exportation de La Havane. Fort de la réputation de ses écoles de médecine, le régime cubain en a envoyé des dizaines de milliers dans le monde, notamment dans les régimes qui lui sont proches. Cela lui a permis de faire rentrer des dollars dans ses caisses qui en avaient désespérément besoin, rappelle notre correspondant en Équateur, Éric Samson.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!