Monde: L'armée iranienne a abattu un drone dans la zone du Golfe - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde L'armée iranienne a abattu un drone dans la zone du Golfe

16:10  08 novembre  2019
16:10  08 novembre  2019 Source:   france24.com

L’Iran a abattu un drone "non-identifié" dans une zone côtière du Golfe

  L’Iran a abattu un drone L’appareil volait « dans le ciel de Bandar-é Mahchahr », dans la province du Khouzestan. Nasrin Sotoudeh, emprisonnée en Iran : « Ici, qu’on soit en prison ou non, on est enfermé »Tasnim, proche des ultraconservateurs et généralement bien informée sur les questions de défense, a précisé que l’appareil avait été abattu à l’aide du système de missiles Mersad aux premières heures de vendredi. Citant le gouverneur du Khouzestan, Gholamreza Chariati, elle a ajouté que les débris de l’appareil, tombés dans une zone de marais, avaient « été retrouvés par les forces armées » et faisaient l’objet d’une enquête.

Une version contestée par Washington, qui indique qu'il se trouvait dans une zone internationale. Ce jeudi matin, l'Iran a annoncé avoir abattu un « drone espion américain » qui avait violé son espace Un incident qui intervient dans un contexte de tensions croissantes dans le Golfe , faisant redouter

Les gardiens de la révolution affirment que l’engin survolait l’Iran. Les Américains assurent qu’il était « dans l ’espace aérien international ». Tristan D. viglianco / afp. La situation est de plus en plus tendue autour du détroit d’Ormuz. L’Iran a annoncé, jeudi 20 juin, avoir abattu un « drone espion

Un drone RQ-4 Global Hawk de l’armée américaine, le 20 juin 2019. © US Air Force, AFP Un drone RQ-4 Global Hawk de l’armée américaine, le 20 juin 2019.

Téhéran a abattu vendredi un drone "non-identifié" dans la région de Bandar-é Mahchahr, port du sud-ouest de l'Iran donnant sur le Golfe, selon une agence de presse iranienne. L'appareil appartient à une puissance étrangère, selon la même source.

Un drone "non-identifié" a été abattu, vendredi 8 novembre, par l'armée iranienne dans la région de Bandar-é Mahchahr, un port du sud-ouest de l'Iran donnant sur le Golfe, selon des agences iraniennes. "La défense antiaérienne est entrée en action dans la matinée et a détruit" cet appareil qui volait "dans le ciel de Bandar-é Mahchahr", dans la province du Khouzestan, écrit l'agence de presse Isna.

L'armée iranienne a abattu un drone dans la zone du Golfe

  L'armée iranienne a abattu un drone dans la zone du Golfe Pendant les trois décennies qui ont suivi la réunification, plus de 3 millions d'Allemands de l'Est sont partis refaire leur vie à l'Ouest, fuyant leurs régions minées par le chômage. Un flux qui vient tout juste de s'inverser. Pour la première fois, ils sont plus nombreux à revenir qu'à partir.

Un drone «étranger» abattu au-dessus du golfe Persique. Plus tôt dans la journée, les forces de défense antiaérienne iranienne ont abattu un drone près du port de Bandar-e Mahshahr, dans le sud-ouest du pays. Les autorités iraniennes ont par la suite confirmé ces informations, précisant qu'il

Selon la télévision d'Etat iranienne , cette zone se trouve dans le comté du port de Jask, sur la mer d'Oman. L ' armée américaine a intensifié mercredi ses accusations contre l'Iran, qu'elle tient responsable de l'attaque des deux tankers touchés par des explosions le 13 juin en mer d'Oman.

L'Iran a en outre affirmé que le drone en question appartenait à une puissance étrangère, a rapporté l'agence de presse d'État IRNA

L'appareil a été abattu à l'aide du système de missiles Mersad, selon l'agence Tasnim, proche des ultraconservateurs et généralement bien informée sur les questions de défense

Précédemment

En juin dernier, Téhéran avait neutralisé un drone américain alors qu'il venait d'entrer dans l'espace aérien iranien dans la province côtière d'Hormozgan, dans le sud du pays. Il s'agissait d'un RQ-4 Global Hawk, l'un des plus importants aux États-Unis. Aucune photo ni aucune vidéo n'a été publiée sur l'incident.

À la suite de cet incident, le président américain Donald Trump avait dit avoir annulé à la dernière minute des frappes de représailles, afin de ne pas provoquer de lourdes pertes humaines.

Nucléaire en Iran : l’AIEA détecte des « particules d’uranium » dans un site non autorisé

  Nucléaire en Iran : l’AIEA détecte des « particules d’uranium » dans un site non autorisé L’agence internationale, qui surveille de près les activités nucléaires iraniennes, évoque l’existence d’un lieu « non déclaré ». « L’Agence a détecté des particules d’uranium naturel d’origine anthropogénique dans un lieu en Iran non déclaré à l’Agence », peut-on lire dans ce rapport.

Les Etats-Unis ont-ils abattu un drone iranien dans le détroit d’Ormuz ? Le président américain a annoncé jeudi 18 juillet que l ’ armée américaine avait éliminé un appareil iranien de ce type qui s’était approché dangereusement, à environ 900 m, d’un navire amphibie, l’USS Boxer , qui a entrepris

Les Etats-Unis ont interdit jeudi soir les vols des compagnies aériennes américaines dans la zone où l'Iran a abattu un drone militaire américain, une frappe qualifiée d'« énorme erreur » par Donald Trump. Celui-ci aurait approuvé des frappes contre des cibles iraniennes , avant de se raviser.

La tension entre les États-Unis et l'Iran atteint de nouveaux pics depuis six mois, sur fond d'escalade militaire dans le Golfe et de frictions autour du programme nucléaire iranien.

Washington a appelé jeudi la communauté internationale à prendre des mesures "sévères" pour faire pression sur l'Iran après la reprise par ce pays de ses activités d'enrichissement d'uranium dans une usine souterraine. Téhéran entend ainsi riposter au retrait américain, en 2018, de l'accord sur le nucléaire iranien, et au rétablissement des sanctions économiques américaines.

Avec AFP



AUSSI SUR MSN : Nucléaire iranien : Téhéran reprend l'enrichissement d'uranium dans son usine de Fordo

Suivez-nous sur Facebook
Téléchargez l'application
Microsoft News
Abonnez-vous à la newsletter

Golfe: la coalition navale dirigée par les États-Unis lance ses opérations .
Une coalition navale formée par Washington a officiellement lancé jeudi 7 novembre à Bahreïn ses opérations pour protéger le transport maritime dans les eaux du Golfe, essentielles à l'approvisionnement en pétrole de la planète et théâtre d'attaques contre des pétroliers cet été. Washington avait appelé à créer l'International Maritime Security Construct (IMSC) avec ses partenaires régionaux, dont l'Arabie saoudite, après une série d'attaquesWashington avait appelé à créer l'International Maritime Security Construct (IMSC) avec ses partenaires régionaux, dont l'Arabie saoudite, après une série d'attaques dans le Golfe attribuées par les Américains à l'Iran, qui nie.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!