Monde: Israël: les travailleurs immigrés menacés d'expulsion - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Israël: les travailleurs immigrés menacés d'expulsion

20:15  08 novembre  2019
20:15  08 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Immigration : Guillaume Peltier dénonce l’"immense carabistouille" d’Emmanuel Macron

  Immigration : Guillaume Peltier dénonce l’ Le vice-président délégué des Républicains a dénoncé le "en même temps" de l’exécutif sur l’immigration. S’il se félicite du futur délai de carence pour l’accès aux soins des immigrés et la mise en place d’objectifs professionnels il estime que c’est très insuffisant. Mercredi, le gouvernement présentera son plan pour limiter l’immigration. Avec deux mesures phares : d’une part, la mise en place d’un délai de carence de trois mois pour que les immigrés aient accès aux soins, d’autre part la mise en place d’objectifs chiffrés de main d’œuvre pour les secteurs professionnels en tension.

Vue générale de Tel Aviv, où vit la famille Lopez. © Photo Jack Guez. AFP Vue générale de Tel Aviv, où vit la famille Lopez.

Les autorités israéliennes ont arrêté, jeudi 7 novembre, une famille de travailleurs immigrés menacée d'expulsion. Les parents, originaires d'Inde, ainsi que leurs deux enfants sont actuellement en prison.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil

C'est tôt jeudi matin que les inspecteurs de l'Autorité de l'immigration se sont présentés au domicile de la famille Lopez, dans le sud de Tel Aviv. Les deux parents sont arrivés en Israël il y a douze ans pour travailler comme infirmiers. Leurs deux enfants sont eux nés dans le pays. Mais la famille n'a plus de permis de séjour et est menacée d'expulsion.

Israël: la Cour suprême valide l'expulsion du directeur de Human Rights Watch

  Israël: la Cour suprême valide l'expulsion du directeur de Human Rights Watch La Cour suprême israélienne a donné son aval, ce 5 novembre, à l'expulsion d'Omar Shakir, citoyen américain et directeur de l'ONG, Human Rights Watch (HRW), pour Israël et la Cisjordanie, accusé de soutenir le boycott de l'Etat hébreu. Si le gouvernement israélien donne le feu vert final à cette décision de justice il s'agira alors de la première expulsion de ce type en vertu d'une loi de 2017 autorisant l'expulsion des étrangers qui soutiennent le boycott d'Israël. Avec notre correspondant à Jérusalem, Michel PaulAprès dix-huit mois de débats, la décision est tombée. Omar Shakir a vingt jour pour quitter Israël.

Le système israélien est très restrictif dans l'attribution de titres de séjour pour les étrangers et le cas des Lopez n'est pas isolé. 60 000 travailleurs étrangers, essentiellement asiatiques, vivent actuellement dans le pays. Mais Israël ne veut pas que cette population s'installe durablement : la plupart des titres de séjour sont limités à cinq ans et précisent qu'en cas de naissance d'un enfant, le visa sera révoqué si le nouveau-né n'est pas envoyé dans son pays.

Mais en raison de conditions de vie plus favorables, certains font le choix de rester illégalement : selon l'organisation Enfants unis d'Israël, 600 familles seraient menacées d'expulsion.

Dans les faits, les autorités israéliennes fermaient les yeux sur leur présence. Mais depuis cet été, 17 enfants de onze familles ont été arrêtés. Pour les organisations de défense des travailleurs immigrés, il y a là une répression lancée par le gouvernement. Mais seul un enfant et sa mère ont été déportés. Les autres ont été libérés, la justice faisant valoir l'intérêt des enfants.

Israël : plusieurs tirs de roquettes après la mort d'un haut commandant palestinien à Gaza .
"Nous nous préparons à plusieurs jours d'affrontements", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne.Nouvelle escalade des tensions. L'armée israélienne a tué, mardi 12 novembre, un haut commandant du Jihad islamique palestinien qui résidait à l'est de la ville de Gaza. En réponse, le groupe armé a répliqué en tirant des salves de roquettes sur Israël. Les sirènes d'alarme ont été activées dans de nombreuses villes israéliennes à proximité de Gaza et jusque dans la métropole économique Tel-Aviv. Plusieurs écoles ont été fermées.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!