Monde: Crise de Miski au Tchad: pourquoi un tel revirement de Ndjamena? - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Crise de Miski au Tchad: pourquoi un tel revirement de Ndjamena?

06:20  09 novembre  2019
06:20  09 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Tchad: enlèvement de trois agents du ministère de la Santé près du Lac Tchad

  Tchad: enlèvement de trois agents du ministère de la Santé près du Lac Tchad Ils ont été enlevés mercredi 30 octobre par des inconnus entre Ngouboua et Tchoukoutalia, deux localités de la région du Lac Tchad. Ils revenaient d’une tournée et ont été interceptés par des ravisseurs qui les ont probablement emportés au large. Le 4x4 qui transportait les trois hommes a été retrouvé abandonné sur le chemin allant de Ngouboua à Tchouktalia, nous sommes sur les rives nord du Lac Tchad. Selon les premières informations, le véhicule, qui transportait le médecin-chef de district de Baga Sola, un infirmier et le chauffeur, a été intercepté par des hommes en armes qui les ont probablement emportés sur des pirogues au large du Lac Tchad.

Situation de Yebbi-Bou dans le Tibesti au nord du Tchad . © Google Maps. Par RFI Publié le 08-11-2019 Une décision qui avait précipité la crise entre Ndjamena et le Comité d'auto-défense de Miski . A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à

La zone désertique et montagneuse du Tibesti (nord-ouest), frontalière de la Libye et du Niger, est en proie à des tensions accrues depuis trois mois. A Miski , des combats opposent depuis plusieurs jours l’armée tchadienne à un comité autoproclamé d’autodéfense d’habitants du massif du Tibesti.

Le président tchadien Idriss Déby Itno lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à N'Djamena, le 9 août 2019. © BRAHIM ADJI / AFP Le président tchadien Idriss Déby Itno lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à N'Djamena, le 9 août 2019.

Après une année de blocus total ponctués de plusieurs affrontements entre l'armée et les insurgés de la sous-préfecture de Yebbi-Bou sous la houlette du Comité d'autodéfense de Miski, le président Idriss Déby vient d'opérer un virage à 180°.

Les négociations entamées avec ce groupe le 30 octobre dernier à Ndjamena des négociations ont déjà connu de grandes avancées. Même si la question de l’exploitation des mines d'or découvertes dans cette zone et qui est au coeur de ce conflit, est toujours sur le tapis vert, le pouvoir central a déjà répondu positivement à plusieurs revendications des insurgés.

Tchad: le gouvernement reçoit des représentants du Tibesti, un accord en vue?

  Tchad: le gouvernement reçoit des représentants du Tibesti, un accord en vue? Le gouvernement semble avoir trouvé un accord avec le comité d’autodéfense, un regroupement de ressortissants de la province du Tibesti opposé à l’exploitation des gisements aurifères dans cette partie du Tchad. Après plusieurs jours de négociations secrètes avec des émissaires du gouvernement, les représentants du comité ont été reçus samedi soir à Ndjamena par le chef de l’État. Une rencontre qui présage un accord avec les populations du Tibesti.

Des insurgés de la localité tchadienne de Miski , située dans les montagnes du Tibesti (nord) ont dénoncé mardi auprès de l'AFP la "situation humanitaire catastrophique" pour les habitants de Miski , à la suite au "blocus" de l'armée tchadienne.

La capitale du Tchad accueille en ce début de semaine le forum économique Tchad -Russie. Une rencontre organisée par l'Organisation nationale patronale des entreprises du Tchad pour permettre aux opérateurs économiques des deux pays d'échanger sur des opportunités d'affaires.

Le président tchadien Idriss Deby a dû se rendre à l'évidence après une année de face-à-face et d'affrontements avec le Comité d'autodéfense de Miski : difficile sinon quasi-impossible de reprendre pied par la force dans la sous-préfecture de Yebbi-Bou, estiment de nombreux spécialistes du pays.

Plusieurs offensives lancées par ses troupes d’élite fin 2018 et depuis le 3 octobre dernier se sont heurtées à chaque fois à la résistance de ces guerriers toubous retranchés dans cette zone montagneuse et difficile d'accès, dont ils connaissent les moindres recoins.

Mais plus inquiétants pour le régime Deby, le Comité d'autodéfense de Miski menaçait depuis quelques temps de s'allier aux nombreuses rébellions tchadiennes basées dans le sud-libyen. De quoi faire craindre que ces groupes n'aient enfin à leur disposition cette base-arrière dans le pays dont ils rêvent depuis longtemps.

Enfin, ces spécialistes évoquent également une pression de la France dans ce sens, et aussi le malaise ressenti par certaines unités de l'armée, réticentes à se battre contre des frères de sang.

Le président tchadien s'est donc résolu à faire la paix avec les insurgés de Miski. Une tâche facilitée par le fait que, toujours selon ces spécialistes, le Comité d'autodéfense de Miski s'en tient strictement à des revendications locales. Ce qui devrait lui permettre de se consacrer totalement aux autres fronts auxquels il doit faire face, le conflit agriculteurs-éleveurs dans l'est, Boko Haram dans le sud-ouest et le Sahel, où les soldats tchadiens sont en première ligne.

Tchad: la province de Batha veut aussi bénéficier de l'extraction de l'or .
Au Tchad, le Comité d'autodéfense de Miski a déposé les armes le 11 novembre après un an de blocus militaire et d'affrontements avec les autorités du pays. À l'origine de cette grogne inédite : l'exploitation de l'or de cette région. Les insurgés de Miski accusaient le gouvernement de vouloir extraire l'or en dehors de tout cadre légal. Des négociations autour de l'exploitation du précieux minerai sont toujours en cours à Miski dans la plus grande discrétion mais elles sont suivies de près par les autres provinces aurifères du pays, qui pourraient, elles aussi, revendiquer certains avantages.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!