•   
  •   

Monde Le roi d’Espagne revient à Cuba pour le 500ème anniversaire de La Havane

06:05  12 novembre  2019
06:05  12 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Cuba présente sa résolution annuelle à l'ONU contre l'embargo américain

  Cuba présente sa résolution annuelle à l'ONU contre l'embargo américain Dans un contexte de durcissement des sanctions et, comme chaque année depuis 27 ans, Cuba présente un projet de résolution pour la levée de l’embargo américain. La majorité des pays membres de l'ONU votent en général cette résolution, sans grand effet. Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron « Tout Cubain, où qu’il soit dans le monde, subit les conséquences du blocus américain », selon le ministre des Affaires étrangères cubain. Bruno Rodriguez doit présenter ce mercredi, et comme chaque année depuis 27 ans, une résolution sur la nécessité de lever le « blocus économique, commercial et financier imposé à Cuba par les États-Unis ».

Redonner à la vieille ville de La Havane son lustre d’antan. “Je suis heureux que l’on ne fête pas déjà le 500 ème anniversaire , juste le 495ème”, dit-il, “nous avons encore l’opportunité dans les cinq ans à venir de faire des effort supplémentaires pour La Havane contre vents et marées, et pas

Redonner à la vieille ville de La Havane son lustre d'antan. Alors que la capitale va célébrer dans cinq ans le 500 ème anniversaire de sa fondation, le centre historique, classé au patrimoine mondial de l 'UNESCO, est l'objet de toutes les attentions.

Le roi d'Espagne Felipe VI et la reine Letizia arrivent à l'aéroport international Jose Marti de La Havane le 11 novembre 2019. © Yamil LAGE / AFP Le roi d'Espagne Felipe VI et la reine Letizia arrivent à l'aéroport international Jose Marti de La Havane le 11 novembre 2019.

Felipe VI et son épouse Letizia se rendent à la Havane quelques jours avant la date officielle d’anniversaire de la ville, et sont reçus à bras ouvert par les Cubains. Une première visite royale sur l’île que les Espagnols ont quittée en 1898, qui intervient au lendemain des élections générales de ce dimanche en Espagne.

Avec notre correspondante à La Havane, Domitille Piron

C’est une première visite officielle du roi et de la reine d’Espagne, et les Cubains en sont très fiers. Ils ont même gardé la place du roi dans le palais des capitaines généraux. « Je ne sais pas si le roi nous fera l’honneur de s’assoir sur le trône, évoque l’historienne Yamira Rodríguez Marcano. Non pas dans une posture coloniale qui existait cinq siècles auparavant, mais plutôt dans une relation de fraternité, d’échange culturel et d’héritage, car nous sommes très liés à l’Espagne, par notre sang mais aussi dans toute notre culture. »

À l’ONU, le Brésil vote contre la levée de l’embargo américain contre Cuba

  À l’ONU, le Brésil vote contre la levée de l’embargo américain contre Cuba Pour la 28e année consécutive, l’Assemblée générale de l’ONU a voté en faveur d’un projet de résolution pour la levée de l’embargo imposé à Cuba par les États-Unis. Sans surprise, le projet de résolution a été voté quasiment à l’unanimité, sans les voix d’Israël et des États-Unis. Une seule nouveauté : le Brésil, qui jusqu’ici votait pour la résolution, a pour la première fois voté contre. Avec notre correspondante à New York, Carrie Nooten Sur l’écran de l’Assemblée générale de l’ONU, alors que les résultats de l’élection affichaient une nuée de points verts à côté des pays qui ont voté en faveur de la résolution appelant à la fin du blocus commercial économique et financier

La Havane , avril 2019: de la terrasse de l 'hôtel Gran Hotel Manzana Kempinski vue sur la terrasse De notre envoyée spéciale à La Havane , Cuba , son soleil et ses plages, mais aussi son patrimoine Le pays invité de la FIT est d'ailleurs l' Espagne , l'un des tout premiers investisseurs avec les groupes

Une "révolution économique" serait en marche à Cuba , sous l'impulsion de Raul Castro. Le sixième congrès du Parti communiste cubain, qui s'est ouvert à La Havane , est en effet consacré essentiellement au changement de modèle économique dans l'île.

Et c’est d’ailleurs une visite qui se veut culturelle que Felipe VI et sa femme Letizia entament à La Havane. Il n’y aura donc pas de rencontre avec la dissidence. Les têtes couronnées repartiront avant l’arrivée de Nicolas Maduro et Daniel Ortega, pour éviter une rencontre gênante avec les invités des festivités des 500 ans de La Havane.

Mais cette visite royale n’est pas anodine : un échange avec les entrepreneurs espagnoles qui font affaire à Cuba est prévu. L’Espagne est le troisième partenaire commercial de l’île et le pays a récemment critiqué la politique de sanctions américaines qui étouffent l’économie cubaine.

Et c’est définitivement ce qui importe le plus aux Cubains, comme Alexander Guerra. « Ils seront les bienvenus, le roi et la reine, comme ceux qui ne le sont pas, comme tous ceux qui viennent ici avec de bonnes intentions pour le peuple cubain, car nous avons tellement de besoins. » Plus que le roi et la reine d’Espagne, le Havanais attend une amélioration des relations entre Cuba et les États-Unis.

►À lire aussi : À l’ONU, le Brésil vote contre la levée de l’embargo américain contre Cuba

Letizia s’offre une sortie caritative avec sa belle-mère Sofia .
La reine Letizia d’Espagne devait, ce mardi, ouvrir une nouvelle exposition Goya au Musée du Prado. Elle a ajouté à son programme une sortie caritative en compagnie de sa belle-mère, l’ex-reine Sofia.La reine Letizia d'Espagne et l'ex-reine Sofia à Madrid, le 19 novembre 2019

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!