Monde: Bolivie: la sénatrice Jeanine Añez se proclame présidente par intérim - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Bolivie: la sénatrice Jeanine Añez se proclame présidente par intérim

04:05  13 novembre  2019
04:05  13 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Bolivie: incohérences autour de la nomination de Jeanine Añez

  Bolivie: incohérences autour de la nomination de Jeanine Añez En Bolivie, le Tribunal constitutionnel a validé la proclamation de Jeanine Añez en tant que présidente par intérim du pays. Un choix contesté car cette nomination ne respecte pas le protocole défini par la Constitution. La Bolivie a une nouvelle présidente. 48 heures après l’annonce de la démission d’Evo Morales suite à trois semaines de manifestations et d’affrontements, Jeanine Añez a été proclamée présidente par intérim du pays. Malgré les questions qui entourent sa nomination, notamment sur le non-respect de la Constitution, le Tribunal constitutionnel bolivien a entériné la décision.

Orange avec AFP-Services, publié le lundi 11 novembre 2019 à 22h05. La future présidente par intérim du pays, Jeanine Añez , a indiqué, lundi, souhaiter que le pays dispose d'un président élu "le 22 janvier".

AFP, publié le lundi 11 novembre 2019 à 23h13. La sénatrice d'opposante Jeanine Añez , appelée en vertu de la Constitution à succéder au poste de chef de l'Etat à Evo Morales après sa démission, a annoncé lundi la prochaine convocation d'une élection présidentielle afin que "le 22 janvier nous

La sénatrice d'opposition, Jeanine Añez, qui s'est proclamée présidente par intérim de la Bolivie. © REUTERS/Manuel Claure La sénatrice d'opposition, Jeanine Añez, qui s'est proclamée présidente par intérim de la Bolivie.

La deuxième vice-présidente du Sénat Jeanine Añez s'est proclamée ce mardi 12 novembre présidente par intérim de la Bolivie, alors que l'ancien chef de l'Etat Evo Morales a dit vouloir poursuivre « la lutte », à son arrivée au Mexique.

La deuxième vice-présidente du Sénat Jeanine Añez s'est donc proclamée mardi 12 novembre présidente par intérim de la Bolivie, malgré l'absence de quorum au Parlement, arguant de « la nécessité de créer un climat de paix sociale » dans le pays secoué par une profonde crise politique.

Bolivie: Jeanine Añez nomme son gouvernement et obtient le soutien des Etats-Unis

  Bolivie: Jeanine Añez nomme son gouvernement et obtient le soutien des Etats-Unis Pour son premier jour de fonction, la présidente par intérim de Bolivie, Jeanine Añez, a nommé son gouvernement et reçu l'approbation des Etats-Unis. Les manifestations dans le pays ont fait un nouveau mort. Jeanine Añez, présidente par interim de la Bolivie a commencé à nommer son gouvernement en désignant onze ministres. L’universitaire et ex-diplomate Karen Longari a ainsi obtenu le portefeuille des Affaires étrangères, et le sénateur de droite Arturo Murillo celui de l’Intérieur.

La sénatrice d'opposition Jeanine Añez , appelée en vertu de la Constitution à assurer l' intérim à la tête de l'Etat après la démission d'Evo Morales

La deuxième vice- présidente du Sénat bolivien, l'opposante Jeanine Añez , appelée en vertu de la Constitution à succéder au poste de chef de l'Etat à Evo Morales après sa démission, a annoncé lundi la prochaine convocation d'une élection présidentielle afin que «le 22 janvier nous ayons un président

« Nous souhaitons convoquer des élections au plus vite », a ajouté la sénatrice d'opposition qui revendiquait la présidence par intérim après les démissions du président Evo Morales et de ses successeurs prévus par la Constitution, à savoir le vice-président Alvaro Garcia Linera, la présidente et le vice-président du Sénat ainsi que le président de la Chambre des députés.

L'avion s'est posé à Mexico

Un peu plus tôt dans la journée, l'avion militaire mexicain qui transportait Evo Morales s'est posé à l'aéroport de Mexico peu après 17h temps universel, à l'issue d'un périple rocambolesque de seize heures au gré des ordres et contrordres des pays latino-américains survolés. « La lutte continue », a promis M. Morales, pantalon noir et polo bleu, affirmant qu'il ne cesserait de « faire de la politique ». « Tous les peuples ont le droit de se libérer », a dit celui qui a longtemps incarné un symbole d'émancipation pour les populations indigènes de son pays. Il a aussi remercié Mexico de lui avoir « sauvé la vie ».

Appelé à la démission par l'opposition et lâché par la police et l'armée, l'ancien chef de l'État s'était retrouvé de plus en plus isolé tandis que la crise politique s'accélérait soudainement en Bolivie, où une grève générale et des manifestations paralysaient l'activité depuis une dizaine de jours.

(Avec AFP)

Bolivie: la police disperse une cortège funéraire pro-Morales .
Des partisans de l'ex-président bolivien déchu Evo Morales ont défilé jeudi 21 novembre dans les rues de La Paz en portant les cercueils de manifestants tués lors des heurts avec les forces de sécurité. Le cortège a été dispersé par la police. Des milliers de personnes, qui portaient les cercueils de cinq personnes tuées mardi dans des heurts, sont descendus de El Alto, ville-jumelle de la capitale administrative et considérée comme acquise à l'ex-président Evo Morales, parti en exil au Mexique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!