•   
  •   

Monde Les étudiants de Hong Kong s’arment d’arcs et de flèches pour faire face à la police

20:10  13 novembre  2019
20:10  13 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

La catapulte « maison », nouvelle arme des manifestants à Hong Kong

  La catapulte « maison », nouvelle arme des manifestants à Hong Kong VIDEO. Alors que la mobilisation ne faiblit pas, les étudiants viennent de tester une catapulte artisanale pour se défendre et attaquer la police.Mercredi 13 novembre, ils ont ainsi testé une catapulte de leur fabrication, un engin digne des combats du Moyen-Age, comme le montre la vidéo ci-dessous.

  Les étudiants de Hong Kong s’arment d’arcs et de flèches pour faire face à la police © Copyright 2019, L'Obs

A Hong Kong, c’en est désormais fini des rassemblements pacifistes. La tension est montée d’un cran depuis la mort d’un étudiant lors de la manifestation de vendredi dernier. Sur le campus de l’Université chinoise de Hong Kong, théâtre de violents affrontements, les étudiants en colère se sont armés d’arcs et de flèches enflammées pour faire face à la police anti-émeute.

« Ce n’est plus une manifestation pacifique, pour nous c’est une révolution, c’est une zone de guerre. La police a tout fait, la p****n de police là-bas, elle ne suit pas son règlement et elle essaie nous pousser à bout. Ils font tout pour nous blesser. Et c’est pour ça que c’est hors de contrôle », explique un manifestant.

A la nuit tombée, le campus s’est transformé en véritable champ de bataille. Après des heures de violences, des étudiants vêtus de noir sont restés mobilisés dans des face-à-face très tendus.

Hong Kong : deux étudiants allemands arrêtés pour "rassemblement illégal"

  Hong Kong : deux étudiants allemands arrêtés pour Les jeunes gens, âgés de 22 et 23 ans, ont été interpellés jeudi dans le cadre des manifestations pro-démocratie. © REUTERS Des pompiers éteignent un feu lancé par des manifestants près d'une barricade à proximité du campus de l'Université chinoise de Hong Kong, le 15 novembre 2019. Deux étudiants allemands ont été arrêtés à Hong Kong pour "rassemblement illégal", dans le cadre des manifestations pro-démocratie qui paralysent l'ancienne colonie britannique, a annoncé la police dans la nuit de vendredi à samedi. Les Allemands, âgés de 22 et 23 ans, ont été interpellés jeudi, a précisé la police.

Signe de l’inquiétude générée par l’aggravation subite de la situation dans la région semi-autonome, des étudiants originaires de Chine continentale ont commencé à fuir Hong Kong en car, voire en bateau, selon la police et les universités. On ignorait cependant dans l’immédiat le nombre de personnes parties.

De nombreux étudiants étrangers résidant sur certains campus ont également été évacués vers des hôtels.

Le regain de tensions à Hong Kong s’explique notamment par l’adoption par les manifestants d’une nouvelle tactique, dite de « l’éclosion généralisée ».

L’idée est d’éprouver au maximum les capacités de la police en multipliant les actions de moindre envergure, mais désormais dans un maximum d’endroits. Et cela en permanence, alors qu’auparavant les actions se déroulaient essentiellement les soirs et week-ends.

L.M. avec AFP

Hong Kong: Stephen Lo, le chef de la police prend sa retraite en plein chaos .
Quelques jours après la chute du mur de Berlin, les Tchécoslovaques se soulevaient contre le pouvoir, jusqu'à renverser le régime communiste. C'est ce qu'on a appelé la "révolution de velours". 30 ans plus tard, pour une partie des Tchèques et des Slovaques, la démocratie est de nouveau en danger. Ils étaient plus de 200 000 dans les rues de Prague samedi pour réclamer la démission du Premier ministre, accusé de corruption. Et les acteurs des soulèvements d'hier sont toujours en première ligne.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 3
C'est intéressant!