Monde: Procédure de destitution: qui est Jim Jordan, le «pare-feu» de Donald Trump? - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Procédure de destitution: qui est Jim Jordan, le «pare-feu» de Donald Trump?

00:20  15 novembre  2019
00:20  15 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Un proche de Trump admet avoir conditionné une aide à l'Ukraine à une enquête sur Biden

  Un proche de Trump admet avoir conditionné une aide à l'Ukraine à une enquête sur Biden Gordon Sondland, l'ambassadeur américain auprès de l'UE a admis avoir conditionné une aide militaire destinée à l'Ukraine à l'ouverture d'une enquête sur Joe Biden.

Donald Trump : la procédure de destitution expliquée en 5 dates - Regarder sur Figaro Live. Au grand dam des progressistes, Pelosi, 79 ans, s’ était donc longtemps dressée en pare - feu pour protéger les démocrates modérés de la Chambre, qui ont remporté leurs sièges dans des circonscriptions plus

Conscient que le devenir d'une procédure de destitution se joue sur la perception qu'en a l'opinion publique plus que dans des batailles procédurales, le président a sans doute été piqué au vif par le dernier sondage Fox New, la chaîne conservatrice considérée comme " le pare - feu de Trump ".

Jim Jordan, ici le 13 novembre 2019. © Jim Lo Scalzo/Pool via REUTERS Jim Jordan, ici le 13 novembre 2019.

Ce vendredi, les auditions publiques dans le cadre de la procédure de destitution du président américain Donald Trump vont reprendre. Des auditions présidées par le démocrate Adam Schiff, devenu la bête noire de Donald Trump. Face à lui Jim Jordan, élu républicain de la Chambre des représentants, fait office de pare-feu pour le président américain.

Il est toujours là pour défendre le président américain, et même plus s’il le faut. Et Jim Jordan ne s’en cache pas, même s’il faut pour cela faire preuve de mauvaise foi. Cet ancien champion de lutte qui fut ensuite entraîneur de cette discipline à l’université de l’État d’Ohio, arpente les couloirs du Congrès depuis 2007, après avoir été élu pour la première fois à la Chambre des représentants pour l’État de l’Ohio, son État natal.

Le fils de Trump donne un nom au lanceur d’alerte (au mépris des règles de protection)

  Le fils de Trump donne un nom au lanceur d’alerte (au mépris des règles de protection) « Donner n’importe quel nom au lanceur d’alerte place simplement cette personne et sa famille en danger », a réagi l’avocat de cet agent du renseignement dont l’identité demeure officiellement inconnue.Dans son tweet, le fils de Donald Trump l’accuse d’avoir travaillé avec des « anti-Trump » et renvoie vers un article à charge du site d’informations de la droite radicale Breitbart.

Conscient que le devenir d'une procédure de destitution se joue sur la perception qu'en a l'opinion publique plus que dans des batailles procédurales, le président a sans doute été piqué au vif par le dernier sondage Fox New, la chaîne conservatrice considérée comme " le pare - feu de Trump ".

Les démocrates soupçonnent Donald Trump d'avoir fait pression sur son homologue ukrainien Une trentaine d’élus démocrates a rejoint les rangs des partisans d’une procédure de destitution dans Une procédure de destitution est exceptionnelle. Seuls deux présidents ont été mis en accusation

→ À écouter aussi : Donald Trump risque-t-il d'être destitué?

Conservateur convaincu, père de quatre enfants, il a dès le début de la présidence de Donald Trump décidé d’être son plus fervent supporter et surtout son premier rempart. Dans l’affaire des ingérences russes durant la campagne présidentielle de 2016, Jim Jordan n’a eu de cesse de démonter les attaques des démocrates, se permettant même de remettre en cause l’impartialité de l’enquêteur spécial Robert Mueller.

Jamais avare de piques, Jim Jordan estime que la procédure de destitution lancée par les démocrates ne repose sur rien de concret. Lors des premières auditions publiques ce mercredi, il a répété à maintes reprises que les témoins n’évoquaient que des discussions qu’on leur avait rapportées.

Selon lui, Donald Trump a agi de la bonne manière en suspendant l’aide militaire destinée à l’Ukraine, car un nouveau président venait d’être élu. Un inconnu selon lui, devenu président au royaume de la corruption. Une présentation tronquée, mais comme le disait l’ancien avocat de Donald Trump, Michael Cohen, récemment condamné : « Travailler pour Trump c’est mentir tous les jours ».

États-Unis: victoire démocrate en Louisiane, Trump désavoué .
John Bel Edwards était, ces dernières années, le seul gouverneur démocrate dans un État situé dans le sud des États-Unis. Et, ce samedi 16 novembre, il a été réélu de justesse pour un second mandat à la tête de la Louisiane. Sa victoire est un cinglant camouflet pour Donald Trump. Le président avait en effet jeté tout son poids dans la balance afin de faire élire le candidat républicain. La Louisiane est ce que les Américains appellent un « État rouge foncé » ; c'est-à-dire un Etat très conservateur qui vote lors des élections présidentielles pour les candidats républicains. Donald Trump avait remporté la Louisiane en 2016 avec plus de vingt points d'avance sur Hillary Clinton.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!