•   
  •   

Monde Vol MH17: des conversations entre suspects et responsables russes dévoilées

00:20  15 novembre  2019
00:20  15 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Vol MH17: des conversations entre suspects et responsables russes dévoilées

  Vol MH17: des conversations entre suspects et responsables russes dévoilées Rached Ghannouchi, chef du parti d'inspiration islamiste Ennahda, a été élu, mercredi, président de l'Assemblée des représentants du peuple, parlement monocaméral tunisien. Retour sur le parcours d’un fin politicien "prêt à tous les compromis".

du vol MH 17 en 2014, tuant les 298 personnes à bord, a dévoilé jeudi de nouvelles conversations téléphoniques entre les suspects et de hauts «appels téléphoniques enregistrés entre les dirigeants (séparatistes) de la DNR (République populaire de Donetsk) et de hauts responsables russes ».

L'équipe internationale d'enquêteurs (JIT) qui enquête sur les causes de l'explosion de l'avion en 2014, au-dessus de l'Ukraine qui avait tué les 298 personnes à bord, a dévoilé jeudi de nouvelles conversations téléphoniques entre les suspects et de hauts responsables russes .

Vladislav Sourkov, l'actuel conseiller de Vladimir Poutine chargé notamment de l’Ukraine, aurait eu des échanges avec les suspects. Ici, à Moscou, le 22 décembre 2011. © REUTERS / Sergei Karpukhin Vladislav Sourkov, l'actuel conseiller de Vladimir Poutine chargé notamment de l’Ukraine, aurait eu des échanges avec les suspects. Ici, à Moscou, le 22 décembre 2011.

Nouveaux développements dans l’enquête sur la destruction du vol MH17 en juillet 2014 au-dessus de l’Ukraine. L’équipe internationale d’enquêteurs (JIT) placée sous la direction des Pays-Bas est de plus en plus convaincue de l'influence de Moscou sur les rebelles pro-russes soupçonnés d'avoir abattu l'avion. Elle publie des enregistrements de conversations téléphoniques censées étayer ces soupçons.

Vol MH17 : des conversations entre les suspects et des responsables russes dévoilées

  Vol MH17 : des conversations entre les suspects et des responsables russes dévoilées De nouvelles révélations concernant le crash du vol MH17 montrent "que l'influence de la Russie allait au-delà du soutien militaire", selon la police néerlandaise. © afp.com/Menahem KAHANA Des morceaux de l'avion MH17 de la Malaysian Airlines sur les lieux du crash, le 11 novembre 2014 près de Grabove, en Ukraine. De nouveaux éléments viennent étayer les accusations d'implication de la Russie dans le crash du vol MH17.

du vol MH 17 en 2014, tuant les 298 personnes à bord, a dévoilé jeudi de nouvelles conversations téléphoniques entre les suspects et de hauts appels téléphoniques enregistrés entre les dirigeants (séparatistes) de la DNR (République populaire de Donetsk) et de hauts responsables russes ».

Flash-actus » Vol MH 17 provoqué la mort des 298 personnes à son bord, a dévoilé jeudi le contenu de nouvelles conversations téléphoniques entre les suspects et de hauts responsables russes . Le JIT avait annoncé en 2018 avoir établi que l'avion du vol MH 17 avait été abattu par un missile

Dans l’un des extraits des conversations interceptées, un rebelle pro-russe annonce à son interlocuteur en juillet 2014 que des hommes du ministre russe de la Défense Sergueï Shoïgu vont arriver à Donetsk pour remplacer des chefs de guerre locaux.

Les enquêteurs internationaux font état d’échanges téléphoniques presque quotidiens entre les dirigeants de la République auto-proclamée de Donetsk et leurs contacts dans la Fédération de Russie, parmi lesquels Vladislav Sourkov, le conseiller de Vladimir Poutine, chargé notamment de l’Ukraine.

« Les relations, semble-t-il, étroites entre les dirigeants de la République de Donetsk et des membres du gouvernement russe soulèvent des questions quant à leur possible implication dans le déploiement du missile, qui a abattu le vol MH17 », affirment les enquêteurs, tout en lançant de nouveaux appels à témoins.

Le président lituanien Gitanas Nauseda gracie deux espions russes

  Le président lituanien Gitanas Nauseda gracie deux espions russes Le président lituanien Gitanas Nauseda a gracié vendredi deux Russes condamnés en 2017 pour espionnage, selon un communiqué officiel, ouvrant la voie à un possible échange d’espions avec Moscou. Selon les médias lituaniens citant des sources anonymes, les deux Russes condamnés pour espionnage, Nikolaï Filiptchenko et Sergueï Moïsseïenko, pourraient être échangés contre deux Lituaniens, Yevgeny Mataitis et Aristidas Tamosaitis, et le Norvégien Frode Berg, tous les trois condamnés en Russie pour espionnage.Le décret signé par le président Nauseda indique que les Russes ont été graciés en vertu d’une nouvelle loi qui porte sur les échanges d’espions.

(La Haye) L’équipe internationale d’enquêteurs (JIT) chargée de faire la lumière sur l’explosion au-dessus de l’Ukraine de l’avion du vol MH 17 en 2014, qui a provoqué la mort des 298 personnes à son bord, a dévoilé jeudi le contenu de nouvelles conversations téléphoniques entre les suspects et de

Des conversations téléphoniques entre les dirigeants (séparatistes) de la DNR (République «Des indications de liens étroits entre les représentants du gouvernement russe et les dirigeants de la Le JIT avait annoncé en 2018 avoir établi que l'avion du vol MH 17 avait été abattu par un missile BUK

Le communiqué met en exergue plusieurs questions qui restent sans réponse : Vladislav Sourkov ou Sergueï Shoïgu ont-ils joué un rôle dans la conduite des hostilités dans l'est de l'Ukraine à l'été 2014 ? Ces personnes ont-elles participé au déploiement du système de défense aérienne BUK le 17 juillet 2014, s'interrogent les enquêteurs, tout en lancant de nouveaux appels à témoins.

Recel de bijoux volés : un réseau démantelé en France et en Belgique

  Recel de bijoux volés : un réseau démantelé en France et en Belgique Les bijoux avaient été dérobés lors de cambriolages menés dans le Sud-Ouest. Dix suspects russes, belges et français ont été interpellés. © DR Le Parisien Montant estimé du butin passé par leurs mains : plus de 330 000 euros. Un réseau d’écoulement de bijoux volés a été démantelé, mardi, avec l’interpellation de dix suspects en France et en Belgique, a-t-on appris vendredi.

Des conversations téléphoniques entre les dirigeants (séparatistes) de la DNR (République populaire de Donetsk) et de hauts responsables russes sont L'équipe internationale d'enquêteurs (JIT) qui enquête sur les causes de l'explosion au-dessus de l'Ukraine de l'avion du vol MH 17 en 2014, tuant

Des conversations téléphoniques entre les dirigeants (séparatistes) de la DNR (République populaire de Donetsk) et de hauts responsables Le JIT avait annoncé en 2018 avoir établi que l'avion du vol MH 17 avait été abattu par un missile BUK de conception soviétique, en provenance de la 53e brigade

La porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova dénonce des éléments « non confirmés, voire faux », destinés, selon elle, à « accréditer une décision judiciaire déjà prise ».

Le procès du vol MH17 doit s’ouvrir le 9 mars prochain en banlieue d’Amsterdam. Trois suspects russes et un Ukrainien seront jugés pour homicide.

Le Boeing 777 de Malaysia Airlines effectuait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur lorsqu'il a ététouché le 17 juillet 2014 par un missile alors qu'il survolait la région de Donetsk. Aucune des 298 personnes qui se trouvaient à bord n'a survécu.

 lire aussi : Crash du MH17: Kiev a échangé un suspect clé avec Moscou

Dopage : la Fédération d'athlétisme suspend le processus de réadmission de la Russie .
Les responsables de la Rusaf sont accusés d'avoir fourni de faux documents pour permettre au vice-champion du monde 2017 d'échapper à une sanction.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!