Monde: Guinée-Bissau: «il n’y aura pas de troupes supplémentaires de la Cédéao ici» - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Guinée-Bissau: «il n’y aura pas de troupes supplémentaires de la Cédéao ici»

18:10  17 novembre  2019
18:10  17 novembre  2019 Source:   rfi.fr

Cédéao-crise en Guinée-Bissau: le président Vaz grand absent du sommet

  Cédéao-crise en Guinée-Bissau: le président Vaz grand absent du sommet Les chefs d’État de la Cédéao sont à Niamey, capitale du Niger, ce vendredi. Un sommet extraordinaire, à huis clos, pour examiner la situation politique en Guinée-Bissau. Il y aura un grand absent à ce sommet de Niamey : José Mario Vaz ne fait pas le voyage. Pas très surprenant après les récentes déclarations du président bissau-guinéen, qui dénonce « une ingérence étrangère ». Le bras de fer actuel est pourtant né d’un compromis sous les auspices de la Cédéao. En effet, en juin dernier, c’est elle qui a permis au président de rester à la tête de l’État malgré l’expiration de son mandat, mais avec des pouvoirs limités, jusqu’aux élections.

Les 205 hommes du contingent sénégalais de la Cédéao , stationnés en Guinée - Bissau , se retirent avec le sentiment d’une mission bien accomplie. Le contingent sénégalais s’en va au moment où le pays est plongé dans une profonde crise politique mais les autorités promettent qu’ il n ’ y aura pas de

La Guinée - Bissau , petit Etat d'Afrique de l 'Ouest, traverse des turbulences politiques depuis la destitution en août 2015 par le président Vaz de son Premier Naturellement, il n ' y a pas lieu de les sanctionner. » Selon l ’ancien Premier ministre Umaro Sissoco Embalo, les personnes sanctionnées

Des soldats de la mission Ecomib de la Cédéao, en Guinée-Bissau, le 6 juin 2012. (Photo d'illustration) © AFP/ALFA BALDE Des soldats de la mission Ecomib de la Cédéao, en Guinée-Bissau, le 6 juin 2012. (Photo d'illustration)

En Guinée-Bissau, à une semaine de la présidentielle dans ce pays lusophone, l'armée entend rassurer la communauté internationale. Elle restera dans les casernes. Les chefs des armées du Sénégal, du Niger, du Togo et du Nigeria se sont entretenus, vendredi 15 novembre, avec le président José Mario Vaz.

L’armée en Guinée-Bissau ne pense plus à fomenter des coups d’État et ne se mêle plus de politique. La garantie a été donnée par le chef des armées bissau-guinéennes, le général Biaguê Na Ntan, samedi 16 novembre, devant la haute hiérarchie militaire et le haut commandement de la force d’interposition de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao).

Guinée-Bissau: le Premier ministre Faustino Imbali, nommé par Vaz, démissionne

  Guinée-Bissau: le Premier ministre Faustino Imbali, nommé par Vaz, démissionne Le chef du gouvernement, nommé par le président il y a onze jours, a démissionné. Le Premier ministre Aristides Gomes en poste auparavant et limogé par José Mario Vaz, reste soutenu par la communauté internationale. Nommé à ce poste le 29 octobre, Faustino Imbali a déposé sa lettre de démission au palais présidentiel, affirme son porte-parole. Selon ce proche, il ne voudrait « pas être responsable d’un conflit armé en Guinée-Bissau ». La Cédéao avait lancé mercredi un ultimatum à son gouvernement : la démission ou des sanctions.Le président n’a pas encore accepté cette démission.

Guinée - Bissau . Les dirigeants de la Cédéao et notamment les présidents qui composent la « task force » sont décidés à montrer aux Il n ' y aura pas d 'exclusion. Ils resteront membres de la Cédéao . Comme dans toute union monétaire, chacun travaillera pour que les économies soient convergentes.

Réunion des chefs d'État et de gouvernement de la Cédéao . Au Mali, l 'organisation Également attendue, l 'intervention du président du groupe de contact régional sur la Guinée - Bissau . La Cédéao promet un milliard de dollars supplémentaires pour combattre le djihadisme ces quatre

« Rassurer la communauté internationale »

« Je veux rassurer, encore une fois, la communauté internationale, en particulier l'Ecomib [Force de la Cédéao dans le pays]. Les forces armées de Guinée-Bissau ne sont plus intéressées par la politique et encore moins à fomenter des coups d'État », a-t-il affirmé.

La Guinée-Bissau traverse une crise politique profonde, à une semaine de la présidentielle. Les chefs des armées du Sénégal, du Niger, du Togo et du Nigeria étaient à Bissau et se sont entretenus avec le président José Mario Vaz, à ce sujet. Les discussions ont par ailleurs porté sur les dispositifs à mettre en place pour faciliter la venue de troupes supplémentaires de la Cédéao dans le pays. De cet entretien, rien n’a filtré.

Guinée-Bissau: le coup de force de la Cédéao

  Guinée-Bissau: le coup de force de la Cédéao La Cédéao fait pression pour faire respecter sa feuille de route. L’organisation ouest-africaine a annoncé, vendredi 8 novembre, le renforcement de sa force en Guinée-Bissau (ECOMIB) et l’envoi d’une délégation de chefs d’État avant la présidentielle prévue le 24 novembre. C’est un nouveau désaveu pour le président José Mario Vaz. José Mario Vaz a limogé, la semaine dernière, le chef du gouvernement Aristides Gomes, et nommé son propre Premier ministre, Faustino Imbali. Mais celui-ci a fini par démissionner, vendredi.Pour le moment, il n’y pas de réactions du président.

Le président de la commission de la Cédéao , Marcel de Souza, de passage à Paris pour les Entretiens Eurafricains animés par Claude Fischer-H Il n ’ y a pas d ’immunité à notre sens. C’est seul le Parlement gambien qui peut accorder ces immunités-là. En Guinée - Bissau , c’est le blocage politique.

Guinée - Bissau : retrait du contingent sénégalais. Guinée - Bissau : la Cédéao va retirer ses troupes vendredi. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base. Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté

La crainte du coup de force

La Cédéao craint ouvertement le scénario d’un coup de force dans ce pays et a décidé de renforcer les effectifs et le mandat de sa force en place, l’Ecomib. Sur cette question, le chef des Armées bissau-guinéennes est catégorique : pas question de faire venir un seul homme en Guinée-Bissau.

« Soyez tranquilles, il n'y aura pas de troupes supplémentaires de la Cédéao ici. Vous pouvez rester tranquilles », a ajouté le général Biaguê Na Ntan.

L’organisation régionale a prévenu que tout recours à l’armée pour imposer un acte illégal serait à considérer comme un coup d’État et entraînera des sanctions à l’encontre des responsables.

Guinée-Bissau: une élection «dans le calme et la convivialité» conclut la Cédéao .
La Guinée-Bissau est dans l'attente des résultats de la présidentielle du dimanche 24 novembre. La Cédéao a livré ses conclusions et le bilan est selon elle satisfaisant. « Cette élection s’est déroulée dans le calme et la convivialité », explique Soumeylou Boubèye Maïga, l’ancien Premier ministre malien qui a dirigé la mission d’observation de 75 membres. Selon lui, aucun incident majeur n’est à déplorer. Dans les bureaux visités, quelques retards, quelques problèmes d’encre indélébile ou quelques insuffisances ont été notés, mais qui ne sont pas de nature à entacher le processus, selon la Cédéao.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!