Monde: Au Mali, une attaque jihadiste fait 24 morts dans les rangs de l'armée - - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde Au Mali, une attaque jihadiste fait 24 morts dans les rangs de l'armée

02:05  19 novembre  2019
02:05  19 novembre  2019 Source:   msn.com

Mali: marche de soutien à l'armée et contre les forces étrangères à Bamako

  Mali: marche de soutien à l'armée et contre les forces étrangères à Bamako Quelques milliers de personnes ont manifesté vendredi 8 novembre à Bamako pour soutenir l'armée malienne et contre les forces étrangères au Mali. Des veuves de militaires maliens morts au front au centre et au nord du Mali, ont également participé à la manifestation qui s'est déroulée sans grands incidents. Parmi les manifestants, certains étaient venus soutenir l’armée nationale. « Nous avons dit : "Ceux qui sont en train de tomber sur le champ d’honneur, ils sont en train de tomber pour nous, les Maliens !" Il faut qu’on se retrouve ensemble pour dire à cette armée que, quand elle tourne le dos, le peuple malien est dans la rue.

Au programme : au Burkina Faso, l ' armée a été prise pour cible par des jihadistes , au moins 12 soldats ont été tués, dans le nord du pays, près de En Côte d'Ivoire, les Ivoiriens sont appelés aux urnes dimanche pour les législatives. Enfin, au Bénin des voix dénoncent l'opacité avec laquelle des

Alors qu’un précédent bilan faisait état de 21 morts , il s’est alourdi lundi soir à 23 soldats tués, selon un communiqué militaire publié lundi en marge d’une Décrit comme un redoutable guerrier ayant une parfaite connaissance du terrain, l’ex-colonel a depuis mené des attaques contre l ’ armée malienne

Des soldats de l'armée malienne dans les rues de Gao, le 24 juillet 2019. © Daphné Benoit, AFP Des soldats de l'armée malienne dans les rues de Gao, le 24 juillet 2019. Les forces maliennes et nigériennes ont mené, lundi, une opération conjointe contre les jihadistes dans l'est du Mali, faisant 24 morts dans les rangs de l'armée et 17 dans ceux des jihadistes.

Nouvelle attaque meurtrière au Mali. Des combats ont fait 24 morts dans les rangs de l'armée malienne et 17 dans ceux des jihadistes, lundi 18 novembre dans l'est du pays, dans un contexte de dégradation sécuritaire continue, a indiqué l'armée sur les réseaux sociaux.

Les forces maliennes et nigériennes menaient une opération conjointe contre les jihadistes quand une patrouille a été attaquée à Tabankort, a affirmé l'armée. Les forces maliennes "déplorent 24 morts, 29 blessés et des dégâts matériels. Côté ennemi l'on dénombre 17 terroristes tués, une centaine de suspects appréhendés", a-t-elle rapporté.

Mali: l'armée se replie de ses positions isolées après des attaques jihadistes

  Mali: l'armée se replie de ses positions isolées après des attaques jihadistes Face à la pression jihadiste grandissante, les Forces armées maliennes (FAMa), qui subissent de nombreuses attaques, changent de tactique : elles quittent les postes les plus éloignés et les plus exposés pour se regrouper sur des places plus fortes. La décision de l’armée malienne a déjà été appliquée à trois de ses positions isolées situées près de la frontière du Niger et du Burkina Faso. Il n’y a plus de camp de l’armée dans les localités d’Anderamboukane, Indelimane et de Labbézanga. Sur les réseaux sociaux, on a même vu des images d’enfants s’amusant sur les lieux désormais sans soldats.

Une attaque jihadiste contre un lieu de villégiature proche de Bamako fréquenté par des étrangers a fait deux morts dimanche 18 juin, une trentaine d'otages

Onze militaires maliens ont été tués et cinq blessés tôt dimanche matin au cours d' une attaque contre la base militaire de Boulikessi, dans le centre du

Des prisonniers détenus

Les prisonniers sont aux mains des forces nigériennes, a-t-elle précisé. Dans un précédent communiqué, l'armée malienne avait indiqué avoir reçu le soutien de la force française antijihadiste Barkhane dans la contre-offensive contre les jihadistes.

>> À lire aussi : "La lutte contre le terrorisme au Sahel est un échec, il est urgent de repenser la stratégie"

Il s'agit d'un nouveau rude coup essuyé par l'armée malienne qui avait déjà perdu une centaine de soldats dans deux attaques jihadistes en un mois cet automne.

Avec AFP

Mali: les villes de Koro et Bankass prises dans la tenaille jihadiste .
Dans le centre du Mali et plus précisément à l’est, les affrontements entre groupes jihadistes et chasseurs traditionnels dogons continuent. Au-delà de ces affrontements armés, les menaces, les attaques sur les civils, les braquages, les vols sont courants sur l’axe qui relie cette zone frontalière avec le Burkina Faso à Mopti, la principale ville du centre du Mali. Le 17 novembre, un camion a été attaqué : le bétail volé et le chauffeur tué. Depuis, les habitants de Koro et de Bankass, sont menacés par un embargo, mené par des jihadistes présumés.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!