•   
  •   

Monde La Russie condamnée par la CEDH pour la répression d’un rassemblement anti-Poutine en 2012

18:05  19 novembre  2019
18:05  19 novembre  2019 Source:   nouvelobs.com

Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV : un patron anti-polémique

  Marc-Olivier Fogiel, directeur général de BFMTV : un patron anti-polémique En avril 2019, Marc-Olivier Fogiel a été nommé directeur général de BFMTV. Le passionné d'information s'est alors fixé un objectif : que la chaîne gagne en qualité et en sérieux. Une mission d'ampleur, qui porte déjà ses fruits, et qu'il a expliquée au "Parisien", qui l'a suivi toute une journée.Depuis l'été dernier, Marc-Olivier Fogiel est à la tête d'"un TGV lancé à pleine allure qui ne s'arrête pas en gare et dans lequel il a réussi à sauter", aime dire son bras droit, Céline Pigalle. C'est en tout cas de cette manière qu'elle a décrit le quotidien de la chaîne d'info en continu au Parisien.

La Cour européenne des droits de l'homme ( CEDH ) a jugé ce mardi la Russie coupable de multiples violations des droits de deux opposants condamnés pour leur participation à un vaste rassemblement contre le retour au Kremlin de Vladimir Poutine en 2012 . Les deux hommes qui avaient saisi la

L'Assemblée générale des Nations Unies a voté une résolution condamnant , notamment, la présence militaire russe en Crimée. Elle conteste également la construction par la Russie d ' un pont reliant la région russe de Krasnodar à la péninsule de Crimée. Le document a été approuvé par 66 nations de

  La Russie condamnée par la CEDH pour la répression d’un rassemblement anti-Poutine en 2012 © Copyright 2019, L'Obs

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a jugé ce mardi 19 novembre la Russie coupable de multiples violations des droits de deux opposants condamnés pour leur participation à un vaste rassemblement contre le retour au Kremlin de Vladimir Poutine en 2012.

Les deux hommes qui avaient saisi la CEDH, le leader du Front de Gauche Sergueï Oudaltsov et l’un de ses proches, Léonid Razvozjaev, avaient été jugés coupables en 2014 d’avoir organisé des troubles de grande ampleur le 6 mai 2012 à Moscou, à la veille de l’investiture de Vladimir Poutine pour un troisième mandat présidentiel, et condamnés à 4 ans et demi de prison.

Au Chili, les éborgnés érigés en symbole de la répression

  Au Chili, les éborgnés érigés en symbole de la répression Près de 200 manifestants ont été éborgnés par les forces de l'ordre depuis le début de la crise sociale au Chili, en octobre. Les blessés sont devenus, malgré eux, un symbole de cette mobilisation. France 24 s’est entretenu avec l’une des victimes. “J'ai senti comme une piqûre très forte à l'œil. J'ai mis ma main sur mon visage puis j'ai regardé ma main : elle était pleine de sang et je me suis évanoui.” Ybar Soto Pizarro a 29 ans. Le 24 octobre, il était sorti manifester sur la Plaza Italia de Santiago du Chili contre le coût de la vie lorsqu’il a reçu un tir de bille de plomb de la part de la police chilienne.

La Cour européenne des droits de l'Homme ( CEDH ) a condamné ce mardi la Russie pour avoir assigné à résidence et avoir imposé des restrictions en 2014 à Alexeï Navalny, principal opposant à Vladimir Poutine , qui visaient selon elle, à «restreindre ses activités publiques».

En Russie , sept manifestants anti - Poutine ont été condamnés par la justice à des peines allant de Les militants avaient été reconnus coupables de violences lors d ’ une manifestation anti-régime en mai 2012 . Un rassemblement qui s’est soldé par 500 nouvelles interpellations. Pour Boris Nemtsov, le

Poutine ou la revanche de l’humilié

La CEDH a souligné que les autorités judiciaires russes avaient imputé la responsabilité des violents heurts qui avaient éclaté avec la police aux manifestants et à Sergueï Oudaltsov pour l’organisation de cette mobilisation, mais qu’elles n’avaient « pas examiné la responsabilité des autorités dans la dégradation du rassemblement, qui était à l’origine pacifique ».

La cour a rappelé avoir déjà jugé dans un arrêt antérieur que « les tensions étaient nées de la décision des autorités de changer à l’improviste le lieu prévu pour le rassemblement sans en informer de manière appropriée les manifestants », et souligné que Sergueï Oudaltsov n’avait montré « aucune intention violente et a au contraire appelé au calme ».

Poutine promet d’achever l’arme impliquée dans un incident radioactif

  Poutine promet d’achever l’arme impliquée dans un incident radioactif L’accident avait causé cet été la mort de sept personnes dont cinq employés de l’agence nucléaire Rosatom travaillant sur une base militaire secrète. Vladimir Poutine promet que Moscou va « perfectionner » la mystérieuse arme impliquée cet été dans une explosion meurtrière qui avait entraîné un pic de radioactivité dans le Grand Nord. L’accident, selon les autorités, avait causé la mort le 8 août de sept personnes dont cinq employés de l’agence nucléaire Rosatom travaillant sur une base militaire secrète près de la ville de Severodvinsk.

LIRE AUSSI >> La Russie condamnée par la CEDH pour la répression d ' un rassemblement anti - Poutine . Selon des ONG de défense de droits de l'Homme et l'opposition russe, l'affaire a été montée de toutes pièces pour faire croire à une menace contre le pouvoir.

La Cour européenne des droits de l'Homme ( CEDH ) a condamné sans appel la Russie ce jeudi, reconnaissant le caractère "politique" des multiples "Je suis très satisfait et cette décision a une signification énorme non seulement pour moi mais pour de très nombreuses autres personnes en

Enlèvement et mauvais traitements

Le traitement imposé aux deux opposants a pu avoir « un effet dissuasif sur la volonté d’autres personnes d’assister à des manifestations ou de participer à un débat politique ouvert », ont pointé les juges strasbourgeois. Ils ont condamné la Russie entre autres pour la violation de la liberté d’expression de Sergueï Oudaltsov et pour la violation de l’interdiction des traitements inhumains dans le cas de Léonid Razvozjaev.

Ce dernier s’était rendu à Kiev en octobre 2012 avec l’intention de demander l’asile en Ukraine mais affirme avoir été enlevé par des hommes agissant pour le compte de l’État russe, qui l’ont ramené en Russie.

« Un nouvel ordre proche-oriental se met en place, avec Poutine comme arbitre »

La CEDH a estimé que rien ne prouvait que ces hommes agissaient pour le compte de l’Etat russe ou que les autorités ukrainiennes aient été impliquées. Mais elle a reconnu l’enlèvement et les mauvais traitements subis, et souligné qu’aucun des deux pays n’avait enquêté efficacement sur ces faits.

La CEDH a condamné la Russie et l’Ukraine à verser respectivement 11.000 et 4.000 euros à Léonid Razvozjaev pour dommage moral. La Russie devra également verser 9.000 euros à Sergueï Oudaltsov. Ce dernier était l’un des chefs de l’opposition pendant les manifestations d’ampleur de l’hiver 2011-2012 à Moscou contre le Kremlin. Sa formation, le Front de gauche, représentait le flanc gauche du mouvement de protestation.

10 tendances beauté qui devraient disparaître d'ici 2020 .
Le dîner de Thanksgiving est sans doute l'un des meilleurs repas de l'année. Nous nous réunissons avec notre famille et nos amis pour réfléchir sur les personnes et les choses pour lesquelles nous sommes reconnaissants. Et bien sûr, nous apprécions un repas rempli de nos aliments réconfortants préférés . © Courtesy McCain Foods L'une des plus grandes parties de Thanksgiving est de profiter des restes pour le petit déjeuner, le déjeuner ET le dîner pendant les jours suivants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!